L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Chose promise, chose due ! J'ai donc visité pour vous le salon de l'Etudiant consacré à la fois aux formations bac + 2 à bac + 5, et, nouveau cette année, qui comportait un département recrutement pour jeunes diplômés.


Dès mon arrivée, je file vers le coin "recrutement", ne serait-ce que pour voir quels types d'entreprises viennent poser leurs filets en ce lieu. Les charmantes hôtesses m'indiquent la direction (toujours à l'opposé de l'endroit où vous êtes, c'est fou ce qu'on peut marcher dans ces halls)...

Or, à ma grande surprise, je constate qu'il n'y a que... 4 exposants dans l'espace intitulé pompeusement "salon carrières jeunes diplômés". Et sur les 4 stands, trois sont quasiment vides... tandis qu'une longue file de candidats fait la queue devant le 4ème. Je m'avance - quelle est donc l'entreprise qui provoque un tel engouement ? - pour m'apercevoir qu'il ne s'agit nullement ici d'un recruteur mais d'un stand dédié à l'aide à la recherche d'emploi. On y reçoit des conseils pour refaire son CV (Ah, l'éternel CV à refaire !), cerner sa recherche, apprendre à se présenter et c'est un cabinet de recrutement www.ccld-recrutement.com qui fournit la prestation.

En tout cas, vu la longueur de la file, on est prêt à attendre longtemps pour recevoir ce type de conseils. J'en profite pour faire la connaissance de quelques candidats dont un jeune diplômé de 24 ans que j'appellerai Arthur, sur le marché du travail depuis un mois à la sortie de l'ESC Tours-Poitiers. Son problème ? Il n'a pas pu être embauché dans l'entreprise où il vient d'effectuer son stage de fin d'études pour cause de restructuration. Et puis, il y a la crise ! "Je me suis spécialisé dans le marketing direct en faisant tous mes stages dans ce domaine, car je voulais vraiment travailler sur ce type de poste", m'explique-t-il... Or en temps de crise, apparemment, tous les postes de marketing sont gelés et les budgets revus à la baisse. Pas de pot pour Arthur qui lui, doit revoir son projet en l'élargissant à d'autres horizons en entreprise. Comme quoi être "hyper-spécialisé" n'est pas forcément un bon calcul...

J'apprends aussi en causant avec Arthur que la grande distribution est preneuse de son type de profil, commercial bac + 5, pour ses postes de chefs de rayon. Tiens ? Je croyais qu'on réservait ces postes aux bacs + 2/3, notamment aux bataillons de BTS commerciaux ? "C'est fini, m'apprend Arthur, depuis 4-5 ans, les réseaux de grande distribution veulent des bacs + 5".

Justement, l'une des rares entreprises présentes sur le salon n'est autre que Auchan. La recruteuse, Liliane, m'explique que l'enseigne continuer à recruter en 2009, non seulement pour assurer le turnover des magasins existants, mais aussi pour tous ceux qui vont ouvrir (). Tous les types de personnel vont donc être recrutés, mais le besoin du jour apparemment, ce sont vraiment les managers de rayon. Et Arthur avait raison : pour ce type de poste, l'enseigne recherche bien des bac + 4 ou bac + 5 de toutes spécialités (même littéraires), pour peu que les candidats aient le bon profil (dynamique, aimant le commerce, capable de manager une équipe et de gérer un budget).

Une jeune fille s'avance pour demander si Auchan propose des postes dans les ressources humaines... On lui répond que l'enseigne n'embauche sur ces postes que des gens qui ont déjà une expérience en magasin... notamment comme manager de rayon. Une autre cherche dans la logistique, on lui répond que non, non, pas de besoins logistiques à Auchan. Comme la candidate s'étonne, on lui refait le coup du manager de rayon. Heureusement pour elle, elle a la bonne idée de dire qu'elle connaît bien les magasins car elle a fait un stage à Auchan Clermont Ferrand. Alors là, ça change tout mademoiselle, mais pourquoi ne le disiez-vous pas ?? Autorisée donc à laisser son CV (on verra s'il y a des besoins logistiques dans des magasins).

Je finis par demander à Liliane si, elle, recruteuse, est passée par ce poste de manager de rayon : eh bien oui, elle est entrée sur ce poste avec un DESS (ancien nom des masters) de gestion mais aujourd'hui, elle n'est pas aux RH (comme je le pensais), mais chef de secteur, c'est-à-dire responsables de plusieurs rayons dans un hyper. Manager de manager de rayon si vous voulez.

Bon et à part ça ? Le troisième stand est tenu non par une entreprise, mais par Hanploi, qui met en relation les employeurs et les personnes handicapées. Et le quatrième ? Pas de suprise, c'est une société de services informatiques (SSII), Atos Origin. Profils recherchés ? Encore et toujours des informaticiens, jeunes diplômés ou plus expérimentés, notamment sur Unix ou Windows. Tous les bacs + 5 informatique sont bons : fac ou école d'ingé, peu importe, car le secteur manque toujours de techniciens et d'ingénieurs.

La preuve ? "On fait tous les salons", explique la chargée de recrutement, déçue du peu de succès de cet espace "Carrières" inauguré par l'Etudiant dans le salon des masters. Par contre, le salon lesjeudis.com ont paraît-il fait le plein de candidats le jeudi 29 janvier dernier. "C'était le jour de la grève générale, et on pensait n'avoir personne, mais au contraire !" Sans doute qu'avec la crise, les jeunes diplômés ont compris qu'il fallait revenir aux valeurs sûres. Et l'informatique, apparemment en est une...

Rédigé le Vendredi 6 Février 2009 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda