L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Des milliers de candidats se sont précipités en gare du Nord à Paris, le 7 avril 2011, pour participer à une opération recrutement de cheminots pour le Transilien. Mais au-delà des métiers de base les plus connus, la SNCF veut recruter 750 cadres, 1250 stagiaires et plus de 1000 apprentis de l'enseignement supérieur.


SNCF : 7500 recrutements en 2011, et pas seulement en gare
L'opération de recrutement organisée à la gare du Nord par la SNCF le 7 avril proposait 1000 postes en Ile-de-France où elle a besoin de 350 conducteurs, 250 agents de gare, 100 contrôleurs, 150 agents de maintenance et 100 agents de sécurité.

Des postes n'exigeant pas forcément un haut niveau de qualification et surtout des métiers largement connus du grand public. Résultat : deux ou trois heures d'attente pour accéder à l'un des 25 recruteurs sur place", a-t-on indiqué à la direction de SNCF Transilien, et 10 000 CV récoltés en une journée !
 "Nous avons dû installer des files d'attente par métiers, distribuer des bouteilles d'eau et même si on n'a pas vu tout le monde, on a pris tous les CV et on rappellera les candidats", a-t-on ajouté de même source. Dont acte.


Des cadres et des ingénieurs aussi

La SNCF a pourtant bien d'autres postes à proposer aujourd'hui notamment pour les cadres. La vieille dame du chemin de fer public, qui va devoir prochainement affronter la concurrence internationale sur le transport de voyageurs, se met en ordre de bataille comme un grand groupe avec quatre branches bien distinctes : les infrastructures, le fret, le transport public et SNCF Voyages.

750 cadres doivent donc être recrutés avec un profil d'ingénieur pour les deux-tiers. "C'est la branche infrastructure, qui entretient ou crée des lignes, des ouvrages d'art ou des installations techniques à la demande de RFF qui a les plus grosses attentes : en bureaux études et méthodes, en génie électrique, génie civil, télécoms et maintenance", indiquait Séréna Krakovitch, responsable recrutement cadres SNCF dans Le Monde du 10 février 2011.
La même déclare dans un autre dossier emploi du Monde du 11 avril qu'elle recrute "des ingénieurs toute spécialités, de terrain ou d'études avec en  particulier 200 postes d'ingénieurs "managers maintenance et travaux".


Et si l'on n'est pas ingénieur ?


Petit espoir tout de même pour les profils cadres non scientifiques, la responsable du recrutement cadre ajoute : "Nous offrons aussi 250 opportunités dans les fonctions transverses comme celles de juriste, acheteur, RH (30), gestion-finance (60) ou informaticiens.
Je souligne aussi que nous élargissons nos offres aux postulants expérimentés qui n'ont pas nécessairement un bac+4/5 pour capter des compétences transposables dans nos activités et combler une pyramide en "dos de chameau"".

Moralité : n'oubliez pas ce type de grand groupe qui est loin de ne recruter que des conducteurs de train...

Le site emploi.sncf.com

Rédigé le Mardi 12 Avril 2011 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda