L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Les centres chargés du recyclage des voitures hors d'usage (VHU) cherchent des managers. La filière automobile a donc créé en 2014 un parcours "Recycleur" dans la licence "Organisation et management des services de l'automobile". Une formation d'un an en apprentissage et qui conduit à l'emploi.


Recycleur automobile : une licence pro pour un métier qui monte en compétences
Voilà bien le type d'emploi lié au recyclage auquel on ne pense pas. Il y a pourtant plus de 1600 centres VHU (véhicules hors d'usage) agréés en France employant 12 000 salariés.

Ils commencent par récupérer les véhicules qu'on dit "bons pour la casse" auprès des particuliers, des compagnies d’assurances, des garages indépendants, des réseaux constructeurs et des fourrières ; il leur faut les dépolluer, récupérer toutes les pièces pouvant être réemployées et revendues, puis enfin diriger les carcasses des véhicules vers des broyeurs agréés qui préparent les métaux avant leur envoi en sidérurgie.

Depuis 2006, une directive européenne impose un taux de réutilisation des véhicules de 85%, taux qui devrait passer à 95% en 2015. Or la France atteint aujourd'hui un taux de recyclage et valorisation de 84,8%.


Un parcours "recycleur" dans la licence pro OMSA

La filière automobile doit donc mettre les bouchées pour se mettre en conformité avec la réglementation mais elle manque de main d'oeuvre pour manager ces centres de recyclage qui requièrent en plus une technicité accrue.

"Il n'y avait jusque-là aucune formation initiale pour ce métier et les responsables des centres VHU ne savaient qui recruter lorsqu'ils voulaient trouver un adjoint ou passer le relais", explique Alice Guichard, chargée de mission pour la branche Recycleur au Conseil national des professions de l'automobile (CNPA).

D'où la création à la rentrée 2014 d'un parcours spécifique "Recycleur" proposé dans le cadre d'une licence professionnelle "Organisation et management des services automobiles" (OMSA) enseignée à l'université de Paris-Est Marne-la-Vallée.


Une formation en apprentissage initiée par la filière automobile

Cette licence OMSA propose déjà depuis 2004 un parcours en apprentissage dédié aux métiers de l'après-vente automobile, un secteur qui offre de bons débouchés dont j'ai déjà parlé. La licence OMSA a d'ailleurs été montée via un partenariat entre l'université de Marne-la-Vallée et l'Association des professionnels de la réparation et la distribution automobile.

Le parcours "Recyleur" lancé en 2014 a donc un tronc commun avec le parcours après-vente de la licence OMSA, notamment pour tous les sujets liés au management et au développement commercial.
Mais il propose des modules techniques spécifiques au recyclage automobile, par exemple sur la déclaration ADEME à faire une fois par an, le droit des ICPE et de l'agrément VHU, la valorisation des matériaux, la gestion d'un centre VHU agréé, etc.

La formation est dispensée en apprentissage en lien avec le CFA Descartes, à raison d'un mois de formation pour un mois en entreprise.


Pour quels profils ?

Comme pour toutes les licences professionnelles, la licence OMSA / parcours "Recycleur" est accessible à partir d'un bac+2.
Elle a la particularité de pouvoir intéresser deux types de profils :

- des titulaires de DUT ou BTS industriels ou techniques liés à la maintenance, la mécanique, la productique, l'électrotechnique, et bien sûr l'automobile (BTS AVA, CRC, MCI) mais par uniquement.
- des titulaires d'un bac+2 à orientation commerciale (BTS MUC, NRC, Assistant manager) qui seraient attirés par le secteur automobile. Pour ces profils tertiaires, un complément de formation technologique est délivré durant la formation.

Pour tous, une bonne connaissance du secteur automobile est bien sûr recommandée.


Un métier technique, commercial et écolo

La double provenance des étudiants dit bien les diverses facettes du métier : les diplômés sont appelés à diriger à terme un centre VHU agréé, un poste qui demande à la fois d'organiser les équipes de démontage des véhicules, de veiller au respect des normes de dépollution, et de gérer le réemploi et la revente des pièces automobiles. Un poste de management à double dimension technique et commerciale, sans oublier bien sûr l'aspect "développement durable" qui peut motiver nombre de candidats.

"C'est un métier très intéressant car il comporte des éléments de réglementation, de management, de communication et de HSQE, assure Alice Guichard. A la sortie de la formation, les jeunes ne peuvent d'emblée diriger un centre, mais ils peuvent devenir le bras droit d'un responsable, l'aider à faire le lien entre l'atelier et la gestion administrative, puis à terme, reprendre un atelier".

Avec cette licence professionnelle de niveau bac+3, la filière métier dispose désormais de formations initiales à tout niveau : il existe en effet un "certificat de qualification professionnelle" qui permet de devenir dépollueur, c'est-à-dire mécanicien chargé du démontage-dépollution des véhicules, et des formations de chefs d'atelier (BTS automobile). Ne manquait plus qu'une formation pour viser le management d'un centre VHU.

La vidéo ci-dessous donne une idée de l'activité du recyclage auto.

Les débouchés sont prometteurs puisque les centres VHU agréés assurent la collecte d'1,5 million de véhicules par an et cela n’importe où sur le territoire.

Alors recycleur auto, ça vous dit ? En tout cas, cela fait bien partie des fameux métiers qui recrutent mais pour lequel on trouve peu de candidats qualifiés.

Renseignements, inscriptions :
http://perso.univ-mlv.fr/calvet/omsa/index.php?info=12

Rédigé le Jeudi 30 Avril 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda