L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





L'IIM Paris-La Défense s'associe à l'ISME, une école de commerce nantaise, pour lancer en Loire-Atlantique une formation postbac en trois ans de "chef de projet multimédia". Une réponse aux besoins des entreprises locales qui cherchent des pros du digital.


Nouvelle formation postbac de chef de projet multimédia à Nantes
La diffusion de formations numériques en région se poursuit. Après l'ouverture de plusieurs cursus de formation au métier de développeur, très pénurique, les écoles des métiers du web ouvrent aussi des antennes dans les grandes villes de province, le plus souvent en nouant des partenariats avec des établissements déjà ancrés localement.

C'est le cas de l'IIM, Institut de l'internet et du multimédia, créé en 1995 à Paris La Défense par le groupe privé d'enseignement supérieur Léonard de Vinci. Il ouvrira en octobre 2016 sur la région nantaise une formation postbac en trois ans de chef de projet multimédia en s'associant avec l'ISME, une école de commerce particulièrement dynamique et proche des besoins des entreprises (elle développe de nombreux cursus en alternance).


Plus de 20 000 emplois dans le numérique sur la région nantaise

Le choix de la métropole Nantes Saint-Nazaire n'est pas anodin : "Le secteur du numérique est particulièrement dynamique à Nantes avec près de 20 000 emplois et 1 500 entreprises spécialisées dans ce secteur. La présence d’un écosystème varié, avec des pôles de compétitivité, des réseaux et des lieux d’innovation en numérique appelle au développement des capacités de formation en digital", expliquent Arnaud Charon et Harald Delacour, les dirigeants de l'ISME, l'Institut supérieur de management des entreprises.


Un bac+3 de chef de projet multimédia, le "couteau suisse" pour une multitude postes

Sensible à ce besoin des entreprises et au projet de l'ISME, l'IIM va donc déployer l'une de ses formations de base, qu'on pourrait qualifier de "couteau suisse" pour les métiers du numérique.

Elle est accessible directement après le bac et débouche en trois ans sur un titre professionnel certifié par l'Etat de niveau II (bac+3). Surtout, elle est très professionnalisante et permet l'entrée dans la vie active à un niveau particulièrement apprécié des entreprises qui n'ont pas toujours besoin d'ingénieurs et de bac+5 pour nombre de postes de terrain.

En témoigne le succès des bachelors, ces nouveaux diplômes postbac en trois ans, proposés par les écoles de commerce et bientôt par les écoles d'ingénieurs. C'est ainsi que l'ESEO, école d'ingénieurs du numérique ouvre également en septembre 2016 un bachelor Objets connectés, toujours pour répondre aux besoins des entreprises dans le domaine du numérique à ce niveau de formation.


Communication digitale ou e-business : des débouchés au rendez-vous

La formation "chef de projet multimédia" de l'IIM et l'ISME, elle, propose une année de formation technologique et créative de base accessible à tous les bacheliers (généraux et technos), un stage en entreprise, puis deux ans de spécialisation.

A Nantes,  les étudiants auront le choix entre deux domaines : la communication digitale et le web & e-business. La pédagogie sera tournée vers la mise en pratique à travers la réalisation de projets réels soumis par des entreprises. Pas de souci pour les débouchés si l'on prend en compte par exemple la montée des métiers du marketing digital évoquée dans mon précédent post.

Rens. : www.isme.fr/communication-digitale ; brochure en pdf à télécharger ci-dessous :


Des poursuites d'études toujours possibles

Si l'objectif est de permettre l'entrée en entreprise, la poursuite d'études reste aussi une option, dans des formations numériques, marketing ou managériales, en lien avec l'IIM ou l'ISME. Les deux établissements font d'ailleurs savoir que l’ouverture du cursus de "chef de projet multimédia" marque "le début d’une collaboration ambitieuse et sur le long terme". Ils devraient ainsi développer des formations de niveau I (bac+5), notamment des programmes en alternance axés sur la double compétence "management et digital". 

L'IIM de son côté développe aussi des spécialisations ouvrant sur la communication visuelle, le design Interactif, le jeu vidéo et le cinéma d'animation avec des formations certifiées par l'Etat en 3 ans ou 5 ans, menant à 3 Titres enregistrés au RNCP de niveau I et II. A savoir : elle propose une rentrée en février sur plusieurs formations.

Basé à Nantes, l'ISME propose des cursus reconnus ou certifiés par l’Etat en 2 ans, 3 ans ou 5 ans, en formation initiale et/ou en alternance, tournés vers les domaines du marketing, de la communication, du commerce et du management.


WIS : des formations comparables dans d'autres régions

Le bachelor de l'IIM est pourtant loin d'être le seul. Le même type de formation est proposé par WIS, Web International School qui a été fondée par 4 écoles : l'EPSI, école d'informatique, l'IDRAC et l'IFAG, business schools accessibles en postbac, et Sup de com, école de communication.

En regroupant leurs expertises et leur campus, ces écoles peuvent proposer le bachelor WIS sur six grandes villes de province : à Amiens, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes et Montpellier.

Rédigé le Lundi 11 Janvier 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda