L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





On commence à parler de "designers éco-responsables". Depuis 2013, ils ont même une école, la première du genre : the Sustainable Design School (SDS-Nice), l'école du design durable. Et à la rentrée 2014, ils pourront pratiquer dans l'Ecolab Open Loft, un centre de recherche où seront conçus des prototypes d'éco-produits pour les entreprises.


Les nouveaux métiers du design durable
Le développement durable n'en finit pas de transformer l'économie, les techniques de production et les modes de vie. Mais loin de créer un secteur professionnel à part, il s'immisce plutôt dans toutes les disciplines et vient "verdir" peu à peu les technologies et les métiers.

Ainsi après le BTP, l'énergie, les transports, c'est le design industriel qui devient durable ! Il s'agit de produire des "innovations responsables" en concevant des objets qui, dès le stade de la conception, prendront en compte tout le cycle de vie et toutes les possibilités de recyclage du produit.

C'est tout l'objet de l'Ecole de design durable, The Sustainable Design School (SDS), qui a ouvert à la rentrée 2013 à Nice. A la rentrée 2014, nouvelle étape : les étudiants de SDS pourront travailler sur des projets réels soumis par des entreprises dans un FabLab de dernière génération : l'Ecolab Open Loft.


Un Ecolab pour concevoir des écoproduits

Labellisé par le ministère du Redressement productif, et cofondé avec Tradmatik, une agence de design, un atelier de prototypage et l'association Digital Lab, l'Ecolab Open Loft permettra de réaliser des prototypes d'écoproduits. Il réunira des chercheurs, des responsables R&D d'entreprises  et des étudiants de plusieurs établissements d'enseignement supérieur de la région niçoise (SDS mais aussi l'université de Nice Sophia Antipolis, l'EDHEC Business School et les Écoles de Condé).

"Tous les produits de la prochaine génération intégreront une bonne part de matériaux durables et, pour leur fabrication, on aura recours à des écotechnologies", explique Maurille Larivière, lui-même designer, directeur de SDS après avoir dirigé le célèbre Strate College Designers.


Des entreprises partenaires, des débouchés prometteurs

Le fait est que l'École SDS est parvenue à nouer en un an d'existence des partenariats avec des entreprises internationales installées dans la région : Hermès, Toyota, l'IDDRI, Renault, Schneider Electric, Sita-Suez Environnement... Plusieurs ont déjà accueilli des étudiants en stage cet été. Un signal positif pour les débouchés d'une filière toute jeune.

"D'après l'Organisation internationale du travail, d'ici 2030, les entreprises créeront 30 millions d'emplois liés au développement durable, assure Maurille Larivière. C'est dire les opportunités pour nos futurs diplômés, qui seront au fait des technologies de pointe et rendus opérationnels grâce à la formation très professionnalisante".

Les entreprises semblent en effet intéressées par les services des chercheurs et des étudiants designers de l'Ecolab. Elles leur demanderont de travailler sur des prototypes de produits, et ceux-ci leur proposeront des solutions design innovantes répondant aux critères exigeants de l'éco-conception.


Logiciels de DAO, imprimantes 3D, machines à découpe laser

Le Fablab ayant bénéficié de financements publics, il est équipé des derniers logiciels 3D de DAO, d'imprimantes 3D et à de machines à découpe laser... Belle salle de travaux pratiques pour des étudiants qui peuvent intégrer ce cursus juste après le bac, ou à niveau intermédiaire (par exemple après un BTS ou une MANA) jusqu'au diplôme de niveau bac+5.

Il faudra certes attendre 3-4 ans pour confirmer l'insertion professionnelle des "designers responsables". Mais on peut être optimiste vu le coup d'accélérateur donné par les entreprises à leur politique de RSE (reponsabilité sociétale et environnementale) et à la vague récente d'intérêt pour le "design thinking" dans les démarches d'innovation.

Pour en savoir plus :
www.the-sds.com/fr/inscription <

Rédigé le Mardi 22 Juillet 2014 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda