L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Le réseau national des MIAGE se réunit du 13 octobre au 16 octobre à Toulouse. Ce cursus universitaire dispense depuis 40 ans une formation unique alliant gestion et informatique qui reste une pépite en terme d'insertion professionnelle.


Miage : informatique et gestion, un ticket gagnant pour l'emploi
Voilà une formation professionnalisante avec laquelle les diplômés s'insèrent à 90% en entreprise en trois mois, et à des niveaux de salaires dignes des grandes écoles. Le cursus de "Méthodes informatiques appliquées à l'informatique de gestion d'entreprise" ou MIAGE est une des pépites de l'université qui mérite d'être présentée sur ce blog.

Certes, la formation n'a rien de nouveau : la filière a 40 ans ! Mais elle a su anticiper sur les besoins des entreprises en cadres opérationnels et a été servie par la montée des sciences de l'information et du numérique. Vingt universités proposent aujourd'hui ce parcours en trois ans accessible après un bac+2, que ce soit un DUT, une L2 ou une classe préparatoire. Il débouche sur un master (bac+5) extrêmement apprécié des entreprises. Des groupes comme Orange, Microsoft, Atos, Sopra, CGI et Cap Gemini-Sogeti sont d'ailleurs partenaires de la formation au niveau national.


Ressources humaines, management, informatique

"La formation est pluridisciplinaire et unique, explique Daniel Marquié, co-directeur de la MIAGE de Toulouse et président de la conférence des directeurs de MIAGE. Dispensée au sein de l’université, elle repose sur le triptyque : ingénierie des systèmes d’information, numérique et management. Les enseignements dispensés permettent ainsi aux jeunes formés d'être opérationnels dès leur embauche et de comprendre les enjeux de l'entreprise puisqu’ils ont été formés sur différents segments : ressources humaines, management, informatique..."


Le choix entre une palette de métiers

Michel Volle, export français du numérique et intervenant de la réunion du réseau à Toulouse, confirme les atouts de la formation MIAGE : "Aujourd'hui les besoins en compétences dans le secteur sont énormes, nous sommes en pénurie, dit-il.  Alors que l’économie piétine, ces diplômés n'ont aucune difficulté pour trouver un emploi. Les profils recherchés allient la double compétence, sciences humaines et informatique. Pour les entreprises cette combinaison est garante d’une ouverture intellectuelle et de compétences techniques".

Pour Michel Volle, les profils les plus recherchés sont actuellement ceux qui ont un savoir-faire en sécurité, en architecture et en programmation.

Leur master en poche, les "Miagistes" ont le choix entre une palette de métiers : concepteur, gestionnaires d'applications… Après quelques années d'expérience, ils peuvent exercer en tant que chef de projet informatique ou consultant en systèmes d'information.


Alternance, e-learning, études à l'étranger

Le réseau des 20 Miage a aussi su intégrer au fil des ans les innovations de l'enseignement supérieur. De plus en plus d'étudiants peuvent ainsi effectuer leur cursus en alternance, sur un, deux ou trois ans.

Miage : informatique et gestion, un ticket gagnant pour l'emploi
Ainsi Julien Kalfon, est étudiant alternant en master 1 Miage à Toulouse, après un bac S et un DUT informatique. "Je viens de terminer ma licence, réalisée en alternance dans l'entreprise JLogiciels, et je me lance à présent à la conquête du master. La formation est extrêmement complète. Elle nous enseigne les concepts clés de l'informatique et du monde de l'entreprise. Mon objectif est de devenir chef de projet informatique dans un grand groupe spécialisé dans le conseil et l'innovation de services technologiques."

Les étudiants n'ont aucun mal à trouver un contrat d'alternance puisque 80% sont conclus suite à une offre déposée par une entreprise à la MIAGE. Informatique, mais aussi transport, banque, industrie pharmaceutique, énergie... tous les secteurs aiment les Miagistes.

Miage : informatique et gestion, un ticket gagnant pour l'emploi
On peut aussi fait un cursus MIAGE "en Erasmus", c'est-à-dire en faisant un semestre ou une année dans une université partenaire en Europe. C'est le cas de Julie Duran, étudiante qui fait sa dernière année aux Pays-Bas, dans l'université d'Utrecht (12ème Université d’Europe).

"Aux Pays-Bas, les enseignants demandent beaucoup plus de projets, d'articles scientifiques à lire avant chaque séance. Les cours sont aussi plus théoriques qu'en France mais le fait de se confronter à une autre culture, à d'autres méthodes d'enseignement et dans une autre langue, sont autant d'expériences enrichissantes. Tout cela viendra enrichir mon CV", dit-elle.

Miage : informatique et gestion, un ticket gagnant pour l'emploi
Enfin, un cursus MIAGE en e-learning a été lancé. Souhaitant poursuivre de hautes études dans le secteur de l’informatique, Béatrice Pier s'est inscrite à la MIAGE de Toulouse en licence et en master 1, en cours du soir tout en étant en intérim chez Airbus.

"Depuis mon master 2, je suis en contrat de professionnalisation dans la même entreprise sur un poste d’analyste fonctionnelle, explique-t-elle. Je suis ravie de ma formation, la MIAGE m'a permis de structurer mes savoirs et savoir-faire. J'ai pu monter en compétences et approfondir mes connaissances en méthodologie de projet et de modélisation."


Une sélection sur dossier et entretien

On le voit, les parcours pouvant conduire à un cursus MIAGE sont divers, ce qui est un atout. "La MIAGE étant à cheval sur l'enseignement de la gestion au sens large du terme et de l’informatique, cela favorise une certaine mixité des publics, et c'est un élément intéressant car c'est en favorisant la diversité que l'on réussit à faire de la formation MIAGE une vraie réussite" estime Cédric Teyssié, maître de conférences en informatique et enseignant à la MIAGE de Toulouse

Seul inconvénient, l'entrée en MIAGE est assez sélective, les candidats étant nombreux. La sélection se fait sur dossier et entretien.

"Tous nos étudiants passent par une candidature sur dossier et entretien, lors duquel nous discutons notamment du projet professionnel de l’étudiant, explique Cédric Teyssié. Il arrive que certains n'aient pas les bases nécessaires en gestion, ou en informatique. Cela ne pose de problème insurmontable : à l'entrée en licence, ces étudiants entrent en "période d’harmonisation" avec une remise à niveau en gestion, informatique, systèmes d'information et mathématiques, en fonction des besoins identifiés".

Pour en savoir plus :
Le réseau MIAGE
Le portail des étudiants : http://www.miage.net/


Rédigé le Lundi 13 Octobre 2014 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda