L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Le tourisme représente 1,2 million d'emplois en France, 2 millions avec les emplois indirects. Les débouchés sont toutefois variables selon les secteurs alors mieux vaut viser les débouchés en développement.


Métiers du tourisme : ceux qui recrutent et ceux qui peinent
La France accueille près de 84 millions de visiteurs par an, ce qui en fait la première destination touristique au monde. Alors qui sont les entreprises qui embauchent le plus pour les accueillir ?

Sans surprise, loin devant, c'est l'hôtellerie-restauration qui manque le plus de bras : dans les grandes chaînes (Accor, Sofitel), les résidences du Club Med, de Pierre et Vacances, Belambra on recrute des réceptionnistes, des cuisiniers, serveurs, du personnel d'encadrement, des animateurs sportifs ou spectacles, des responsables d'hébergement... L'hôtellerie haut de gamme connaît ainsi une belle expansion.


Les formations en hôtellerie plus porteuses que celles en tourisme

Des postes plutôt pourvus par des personnes ayant une formation spécialisée dans l'hôtellerie ou la restauration que dans le tourisme.

Là réside sans doute l'ambiguïté de ce grand secteur économique qu'est le tourisme : il attire et fait rêver de postes permettant la rencontre et le voyage ; une multitude de diplômes y préparent... Mais sur le terrain, le secteur subit le choc de la mutation numérique et les postes dont les candidats rêvent sont souvent rares. Les contrats saisonniers sont d'autre part très répandus ce qui ne facilite pas toujours l'ancrage professionnel.


La crise des tour-opérators et des agences de voyage

Les voyagistes traditionnels (Nouvelles Frontières, Marmara, Fram...) ont subi de plein fouet la concurrence des sites de réservation en ligne. Ils ont dû réduire la voilure et fermer de nombreuses agences de voyage. Les postes liés à l'organisation et à la vente de voyages se sont donc raréfiés.
Il reste des débouchés dans quelques niches : le tourisme d'affaires connaît ainsi un certain essor...

Quant aux postes liés aux collectivités territoriales (offices de tourisme, agences de développement régionales), ils sont limités par le manque de moyens et les restrictions budgétaires. Attention donc aux diplômes de niveau master en tourisme : "Les débouchés ne sont pas au rendez-vous, prévient Annette Masson, présidente de la Fédération française des techniciens et scientifiques du tourisme, interrogée par l'ONISEP*. Chaque année, le nombre de diplômés de master excède le nombre de places disponibles à ce niveau. Et attention aux effets de mode : il y a quelques années, l'événementiel était très enseigné, mais il a beaucoup pâti de la crise de 2008-2009. En ce moment, c'est le développement durable qui est en vogue, mais le nombre de poste reste limité".


Des métiers qui montent et qui recrutent

Comme dans les autres secteurs de l'économie, si l'on voit des métiers décliner, il y en a d'autres qui montent. Ainsi le "Revenue Manager" est très recherché par les grandes entreprises de tourisme (groupes hôteliers, compagnies aériennes, clubs de vacances). Il est le maître des prix, son rôle étant de vendre au bon moment, au bon client au meilleur prix. Un poste qui exige une formation marketing spécifique de niveau bac+3 à bac+5 et peut conduire à des postes de direction...

Si le numérique a détruit certains postes, il en a aussi suscité d'autres : les acteurs du tourisme doivent désormais utiliser le web comme le premier canal de promotion et de vente. Ils recrutent donc des responsables de webmarketing, des community managers chargés de l'animation de leur marque sur les réseaux sociaux, des chargés de projet en e-tourisme. Là encore, des compétences en marketing digital ou sur un poste équivalent exercé dans un autre secteur peuvent permettre d'entrer dans le tourisme... Une formation en école de commerce colorée par un stage peut ainsi vous assurer des débouchés plus solides qu'un diplôme trop spécialisé.

Moralité : pour entrer dans le tourisme, visez plutôt une formation en cuisine, en marketing digital, en informatique, en management, en relations commerciales ou en sport qu'en tourisme ! Sans négliger toutefois de maîtriser plusieurs langues étrangères dont l'anglais. Vous aurez là une carte maîtresse qui pourra faire la différence.

Métiers du tourisme : ceux qui recrutent et ceux qui peinent
* : Citation extraite du Parcours ONISEP "Les Métiers du tourisme", novembre 2015.
http://librairie.onisep.fr/Collections/Grand-public/Parcours/Les-metiers-du-tourisme

Rédigé le Lundi 1 Février 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets
L'Actu des débouchés : RT @FranchiseTlse: Envie de créer votre entreprise ? Pensez à LA FRANCHISE ! Le 11 Octobre 2018 au Centre des Congrès Pierre Baudis de #To…
Mardi 18 Septembre - 15:14
L'Actu des débouchés : RT @AFPA_IDF: @enedis recrute des #monteurs de #réseaux #électriques aéro-souterrains en #contratpro La #formpro dispensée par @AFPA_JEUNES…
Lundi 17 Septembre - 11:19
L'Actu des débouchés : RT @AFPA_IDF: ça recrute dans les travaux publics #TP mardi 18, mercredi 19 venez découvrir les #métiers #batiment . Passez sur le stand 1…
Lundi 17 Septembre - 11:19
L'Actu des débouchés : RT @SocialBuilder: [PROGRAMME DÉVELOPPEUSE CERTIFIÉE SALESFORCE - PARIS] + que 10 jours pour candidater à notre nouvelle formation qui déb…
Jeudi 13 Septembre - 12:24






Agenda