L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Les débouchés sont plutôt en forme dans le sport à condition de ne pas viser trop haut. Dans le commerce, Intersport recrute par exemple 100 conseillers commerciaux de niveau bac en alternance. Les moniteurs des métiers de la forme et les maître-nageurs sont aussi très recherchés.


Métiers du sport : on recrute des vendeurs et des moniteurs
Le marché du sport en France ne cesse de croître et ses grandes enseignes commerciales recrutent. J'ai déjà évoqué dans une précédente note les opportunités d'emploi chez Decathlon et voilà qu'un autre poids lourd vient de lancer une campagne de recrutement en alternance.

Intersport recrute en effet pour la rentrée 2016 plus de 100 "gestionnaires commerciaux" pour ses magasins sur toute la France. Il s'agit de contrats de professionnalisation ouverts à des jeunes de 18 à 25 ans ayant validé le bac et permettant d'atteindre en deux ans un niveau bac+2.


Une filière pour devenir manager de rayon ou d'équipe de vendeurs

La formation de "Gestionnaire Commercial" sera dispensée par le CNPC, l'école supérieure de commerce du sport, lieu de formation sérieux et pragmatique bien en prise avec les besoins réels des employeurs.

Les alternants recevront des bases en techniques commerciales, en gestion et exploitation d’un magasin de sport. Une filière qui peut permettre à terme de devenir responsable de rayon, animateur commercial ou manager d'équipe de vendeurs au sein d’une enseigne sportive.

Le commerce du sport : un marché en croissance

"Intersport connaît une croissance très importante (+10% en 2015) et avons de ce fait besoin de recruter du personnel qualifié et passionné par notre métier. Ce programme que nous souhaitons renouveler tous les ans veut mettre les compétences des collaborateurs au coeur de notre performance", souligne Gwenaël Jaouen, directeur de la formation chez Intersport France.

Autrement dit : l'enseigne souhaite faire monter ses vendeurs en compétence, leur offrant ainsi l'occasion de mettre le pied dans un grand groupe commercial et d'y acquérir une expérience et des compétences toujours bienvenues sur un CV. D'autre part au bout des deux ans, ce genre d'enseigne peut offrir diverses possibilités d'évolution au sein de son réseau qui s'étend même à l'international jusqu'aux Antilles, en Guyane ou à Mayotte.

Les postes de conseiller commercial, eux, sont proposés sur l'Est, l'Aquitaine, la Normandie, la Bourgogne, la Bretagne, la région Paca, le Nord, l'Ile-de-France, Midi-Pyrénées et la Corse.

- Inscriptions et renseignements sur la formation de « Gestionnaire Commercial » :
www.cnpc.fr/formation_fiche/gestionnaire-commercial-intersport-76.html
- Offres en alternance au sein d'Intersport consultables sur le site du CNPC :
www.cnpc.fr/emploi_offre/consulte/


Des métiers de terrain très opérationnels

Globalement, avec 10,4 milliards d’euros en 2015 et plus de 50 000 salariés, le marché du sport (qui regroupe les chaussures, le textile et l’équipement) connait une croissance ininterrompue depuis de nombreuses années.

D'autre part les Français sont de plus en plus nombreux à pratiquer une activité sportive. Attention toutefois à ne pas rêver de carrière aux salaires fabuleux et de postes de cadres dans les grands clubs.

En terme d'emploi, les débouchés se situent surtout dans les grandes enseignes commerciales dont je viens de parler et... dans le monitorat. Autrement dit : des métiers de terrain très opérationnels n'exigeant pas forcément de formation longue.


Monitorat : attention aux temps partiels

L'activité de moniteur offre effectivement des opportunités et le site de Profession Sport et Loisir (www.profession-sport-loisirs.fr/) diffuse chaque année près de 6 000 offres.

Mais les temps partiels ou les contrats saisonniers sont la règle et il est conseillé d'avoir plusieurs cordes à son arc : par exemple un brevet pour des sports d'hiver (ski) et d'été (voile), pour un sport de plein air et de raquette, ou bien une double formation commerciale et sportive comme le propose le CNPC.


Deux spécialités très demandées : remise en forme et maître-nageur

Deux disciplines semblent faire exception : les éducateurs sportifs des métiers de la forme et les maîtres-nageurs. L'ouverture de nombreuses salles de sport et de complexes nautiques créent de nouveaux postes.

"La demande vient des salles de remise en forme, mais aussi d'associations et d'entreprises qui sont de plus en plus nombreuses à ouvrir des salles pour leurs salariés", explique Yannick François, responsable formation de Club Med Gym (dans le Parcours ONISEP Métiers du sport) et il ajoute : "Avant même d'être diplômés, les étudiants ont le choix entre plusieurs propositions d'embauche." Cerise sur le gâteau : ce sont souvent des offres en CDI et à temps plein.

Le diplôme d'Etat de base pour accéder à ces postes de moniteur reste le BPJEPS (niveau bac) qui comporte de nombreuses spécialités. Ces formations sont certifiées par les ministère des Sports

- Téléchargez ci-dessous le guide sur les formations du sport :

Management de structures et d'événements : des débouchés modérés

Les débouchés restent plus incertains dans le management sportif, terme un peu vague pourtant mis en avant par plusieurs écoles privées de "management du sport" qui préparent à l'encadrement des grands événement sportifs, aux postes de cadres dans les clubs ou les fédérations.

En réalité, les postes existent mais ils ne sont pas si nombreux, le tissu sportif français restant dominé par le bénévolat et le monde associatif. J'aurais donc tendance à vous inciter à la prudence envers ces formations. Si le secteur sportif vous attire, mieux vaut sans doute assurer une formation commerciale généraliste (qui permet d'évoluer dans de nombreux secteurs), que l'on peut toujours colorer par des stages ou une expérience plus ciblée si l'occasion se présente.

La fièvre de l'Euro 2016 ne doit en effet pas tromper son monde : les agences spécialisées dans le sponsoring ou l'événementiel sportif ne recrutent qu'au compte-gouttes et il y a peu d'élus. Quant aux journalistes sportifs, c'est aussi une espèce en voie de disparition, d'autant que les places sont souvent occupées par d'anciens sportifs de haut niveau.

Rédigé le Lundi 2 Mai 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda