L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Les grands groupes du numérique multiplient les opérations séduction pour recruter davantage de femmes. Ainsi Sopra Steria vient de lancer le programme Passer’Elles. De belles opportunités pour les étudiantes et les jeunes diplômées.


Métiers du numérique : un vrai boulevard pour les femmes

Pas une semaine sans qu'une nouvelle opération, un concours, un site internet ne soit lancés par un grand acteur du numérique pour convaincre les jeunes femmes de s'orienter vers ses métiers.

Car en dépit de toutes ces campagnes, les femmes restent largement sous-représentées à la fois dans les écoles d'ingénieurs et les formations numériques mais également dans les entreprises sur les fonctions IT. C'est d'autant plus regrettable que le secteur, porté par la digitalisation de l'économie, recrute à grande vitesse.

Alors les filles, si vous hésitez encore sur une orientation, un choix d'école ou de spécialisation et si vous vous interrogez mesdames sur une reconversion ou une réorientation, prenez la peine d'envisager ces carrières.


Sopra Steria à la rencontre des femmes dans 9 villes françaises 

Le 15 octobre dernier, c'est Sopra Steria, grosse entreprise de services numériques (ex SSII) qui a lancé Passer’Elles, un programme pour "promouvoir la mixité" dans ses métiers. Le groupe va mobiliser un réseau d'ambassadrices, des collaboratrices déjà en poste, pour aller à la rencontre des filles dans 9 villes (Paris, Lille, Lyon, Grenoble, Aix, Montpellier, Nantes, Rennes, Toulouse) et plus de trente écoles d’ingénieur. Objectif : attirer plus de femmes dans les entreprises du numérique.

Car les emplois sont là :  "Le numérique devrait créer plus de 36 000 emplois à l'horizon 2018, rappelle Fabrice Losson, directeur recrutement de Sopra Steria. "En 2015, Sopra Steria recrute en France plus de 2 300 nouveaux collaborateurs, essentiellement des jeunes issus d'écoles d’ingénieurs ou de commerce ou de niveau bac +5 universitaire mais aussi des expérimentés". Sur ces 2300 recrues, combien de femmes ? On est encore bien loin des 50%... Ce qui veut dire que les candidates seront particulièrement appréciées.
 



Des journées portes ouvertes chez Sopra Steria

Concrètement avec le programme Passer'Elles, Sopra Steria ouvre les portes de ses "digilabs" aux jeunes femmes pour leur permettre de se projeter dans ces univers encore trop masculins. Les ambassadrices iront aussi à la rencontre des étudiantes et des lycéennes sur le terrain pour témoigner de leurs parcours.

Lancé fin septembre, le site, www.passerelles.soprasteria.com permet aux étudiantes d'échanger directement avec les ambassadrices. Elles peuvent aussi s’inscrire aux journées portes ouvertes Passer'Elles qui se tiennent en octobre et novembre dans chaque ville. Au programme, des témoignages des ambassadrices Sopra Steria, des découvertes d’innovations et des entretiens d’embauche pour les étudiantes qui voudraient franchir le pas.  


Accenture et son opération "Accent sur Elles", les Trophées Excellencia

Une autre ESN, Accenture a déjà sa plateforme et son opération Accent sur Elles. 

Enfin, l'ensemble des entreprises du numérique rassemblées dans le syndicat professionnel Syntec Informatique ont lancé en 2014 les Trophées Excellencia, qui récompensent une femme entrepreneur, une femme engagée dans un projet associatif et dix étudiantes à qui dix écoles d'ingénieurs informatiques (5 privées et 5 publiques) accordent une scolarité gratuite ! C'est dire combien les entreprises sont prêtes à dérouler le tapis rouge...


Un boulevard pour les filles qui choisiront le numérique

"Demain, tout le monde devra développer un double savoir-faire avec une composante technologique et une composante business, dit Véronique di Benedetto, directrice déléguée chez Econocom France et membre du conseil d'administration de Syntec Numérique. Les jeunes filles qui choisiront de s'orienter vers une école d’ingénieur du numérique auront un boulevard devant elles pour faire aussi, par exemple, du marketing tout en ayant cette capacité à programmer et à gérer de la Data de façon appropriée pour le business. Elles doivent être des actrices de cette transformation et ne pas passer à côté".

Pour se renseigner sur tous ces métiers on peut aussi consulter le site de l'association Pascaline  qui présentent notamment tous les métiers du numérique à travers des séries de vidéos comme celle-ci. On y voit des hommes et des femmes, sur des métiers et des fonctions très variées loin des clichés de l'ingénieur-geek totalement absorbé par son ordinateur   :


Rédigé le Vendredi 30 Octobre 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda