L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





En France, la reprise semble profiter aux métiers de la finance, gestion et comptabilité. Les entreprises recommencent à créer des emplois et ont besoin de très bon professionnels dans un environnement où le contrôle et la quête de rentabilité sont forts.


Métiers de la finance : les recrutements repartent
La page Emploi du Monde Eco et Entreprises du 30 juin fait état de "perspectives positives" pour les fonctions administratives et financières.

Les recrutements sur tous ces métiers ont bien repris après la période de crise, comme en témoignent les quatre recruteurs interrogés, tous experts de ces fonctions chez Michael Page, Robert Half, Fed Finance, USG Professionnels et Hays.



250 000 créations d'emploi sur les métiers du chiffre d'ici 2022

Et à plus long terme, les prévisions de France Stratégie font figurer tous les métiers du chiffre et du contrôle financier en 4ème position des métiers les plus porteurs d'ici 2022 avec 250 000 créations d'emploi prévues.

Les filières comptabilité, gestion, finance, audit et contrôle restent donc de très bons plans pour accéder à des carrières de cadre, non seulement en banque-assurance, mais aussi dans tout type d'entreprise.


Les raisons de cette reprise des recrutements

Plusieurs facteurs expliquent la bonne santé de l'emploi sur ces métiers :

– Un effet de rattrapage après la crise de 2010-2012 qui avait sacrément réduit les embauches : "Il y a un phénomène de reconstruction, observe Guilhem Jeannin, manager exécutive finance & comptabilité chez Michel Page cité par Le Monde. C'est particulièrement vrai chez les financiers qui avaient subi le plus gros du choc".

Les PME-PMI sont les premières à chercher leur "perle rare". Dans un contexte où l'environnement financier est instable, elles ont tendance à ré-internaliser leur comptabilité et à chercher des profils polyvalents dotés de compétences de plus en plus vastes : maîtrise des chiffres de rentabilité mais aussi droit, informatique...

Le poste de "comptable unique" reste très recherché par les PME, mais on leur demande par exemple très souvent de maîtriser l'anglais.

Les grandes entreprises, elles, cherchent de véritables stratèges financiers, capables de gérer le risque en augmentant la rentabilité : "On revient vers des fonctions de contrôle de process, d'audit interne, qui surveillent les démarches financières et opérationnelles et qui sont souvent d'ailleurs les pépinières de futurs directeurs financiers car ils développent une culture et un langage transversal", indique Laetitia Quatrevaux, manager régional chez Hays.


Pistes pour la formation : pensez aux IAE

Si les écoles de commerce françaises restent de grandes pourvoyeuses de formation de haut niveau sur ces divers métiers, j'aimerais mentionner ici une autre piste, moins connue, mais tout aussi intéressante : il s'agit du réseau des IAE (Instituts d'administration des entreprises), qui sont des écoles de commerce hébergées par des universités et dotées de leur propre pédagogie très professionnalisante.

On y accède le plus souvent en formation initiale à bac+2/3, mais on peut aussi y suivre d'excellents parcours de formation continue ou s'y spécialiser via un master 1 ou 2. La gestion d'entreprise est le "coeur de métier" des IAE qui offrent aussi des masters orientés comptabilité, audit, gestion de patrimoine, management, etc.
 


Rédigé le Mercredi 15 Juillet 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda