L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





La série télé "Beau Travail" consacrée aux métiers qui peinent à recruter a mis les projecteurs sur les emplois de chauffeur-livreur, chauffeur-déménageur mais aussi de chef d'équipe route... le secteur routier souffre en effet de son image alors qu'il a certains atouts tout à fait ignorés.


Les métiers de la route cherchent à attirer les candidats
Le transport routier de marchandises peine depuis des années à recruter de jeunes conducteurs... Les conditions de travail, l'image rude du métier, l'idée qu'il faut découcher tous les soirs et... la nécessité d'avoir son permis poids lourds se cumulent sans doute.

Et pourtant le secteur évolue. Beaucoup moins de transport international et davantage de livraisons régionales ou urbaines, des véhicules de grand confort, et des tâches beaucoup plus variées qu'on ne l'imagine.


Chauffeurs-déménageurs : pas seulement des "gros bras"

La série "Beau Travail" lancée par le Medef sur les métiers les plus demandés par les entreprises met ainsi en valeur en ce mois de décembre (le 11 et le 24) le chauffeur-déménageur : encore une niche à l'intérieur des métiers de la route.  

Longtemps considéré comme un métier pour "gros bras", les chauffeurs-déménageurs sont en réalité bien plus que cela.

Le film donne le témoignage de Mickael, chauffeur-déménageur au sein du Groupe Demeco, un des leaders français du déménagement qui cherche des bras et des chauffeurs. Il évoque par exemple les relations avec les clients ou le management des équipes, des qualités qui peignent une activité plus variée qu'on ne le croirait.

Si le film a été réalisé en lien avec le groupe Nasse-Demeco, c'est que celui-ci recrute actuellement 150 chauffeurs-déménageurs sur toute la France.

Le secteur a un autre atout : il présente de belles opportunités d'évolution professionnelle comme chef d’équipe, responsable d’exploitation, responsable d’agence… Des postes de cadres que les jeunes diplômés boudent un peu et qui peuvent s'exercer dans tout le secteur routier et pas seulement les entreprises de déménagement.


Chef d'équipe route : un métier de middle management

La série Beau Travail a ainsi présenté un autre métier du secteur : celui de "chef d'équipe route", un poste qui ne s'exerce plus au volant mais à l'exploitation, dans les entrepôts où il faut encadrer les départs des camions, surveiller les chargements, faire les plannings, etc. Il s'agit cette fois d'un poste d'agent de maîtrise ou de middle management.

Le film présente un professionnel qui travaille, lui, chez UPS, grand groupe spécialiste des livraisons express, une activité en forte croissance du fait du e-commerce.

Les "métiers de la route" ne sont donc pas toujours ce que l'on croit : si les conducteurs routiers représentent le plus grand nombre d'empois, le transport-logistique offre toute une filière de métiers et d'encadrement, dans la gestion des parcs de véhicules et des entrepôts. Il n'est pas rare que des patrons de PME soient d'anciens conducteurs ou continuent d'effectuer eux-mêmes certaines livraisons.

Conducteur routier : la liberté d'abord

Quant au métier de grand routier, s'il peine à attirer les jeunes, il continue à attirer pour une raison à laquelle on ne pense pas spontanément : la liberté ! C'est en effet la première qualité du métier évoquée par les professionnels (et non l'attrait pour le camion).

Ainsi David Bancal, 38 ans, lauréat du récent challenge de conducteurs routiers Tred Union travaille chez les Transports Euro Trans Chanet en Auvergne. "Je ne pensais pas du tout à ce métier auparavant, raconte-t-il, même si j’ai un oncle qui travaille dans le secteur". S'il y est venu, c'est donc par goût, pour "la liberté, pour le travail en extérieur. C'est un métier qui bouge, on ne fait jamais la même chose", dit-il.

WeTruck : du covoiturage en camion pour faire connaître les routiers

Une initiative originale pourrait toutefois redorer le blason des routiers dans les prochains mois : un jeune diplômé est en train de montrer WeTruck, un site de covoiturage qui doit mettre en lien des conducteurs routiers ayant une place en cabine et des particuliers souhaitant voyager confortablement dans un camion. Outre l'apport financier pour les transporteurs, ils y voient d'ores et déjà une occasion de faire découvrir à des jeunes l'aventure du voyage en camion.
 

Rédigé le Lundi 15 Décembre 2014 | Commentaires (1) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda