L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Le moteur d'offres d'emploi Adzuna publie une étude sur les métiers verts. Le domaine offrant le plus d'emplois est celui du traitement des eaux usées, suivi par la prévention des risques environnementaux et l'éco-construction. Des métiers très techniques où les plus qualifiés ont de belles perspectives notamment salariales.


Les métiers de l'économie verte qui recrutent le plus
Il est toujours intéressant de se pencher sur ce type d'étude pour mieux comprendre où se situent les gisements d'emplois du développement durable.

Adzuna a analysé les données des plus de 750 000 offres disponibles sur son site en septembre 2016, afin de déterminer quels sont les métiers liés à la protection de l'environnement les plus recherchés par les recruteurs, où ils se situent géographiquement, et quels salaires les candidats peuvent espérer gagner.


Le traitement des eaux usées : 1/5ème des offres
   
Comme de précédentes études l'ont déjà montré, le marché de l'eau est bien le plus grand vivier d'offres d'emplois verts en France puisqu'il regroupe 21,4% des offres liées à la protection de l'environnement. Concrètement, il s'agit de toute la filière du traitement des eaux usées qui emploie énormément de techniciens.

Viennent ensuite les métiers liés à la prévention des risques environnementaux (15,0% des offres) : c'est là sans doute un débouché en croissance car de plus en plus d'activités industrielles recrutent désormais des techniciens et des ingénieurs chargés de veiller à la prévention des risques.


Eco-construction, énergies renouvelables, déchets...

Puis viennent les emplois liés à la performance énergétique des bâtiments et l'éco-construction (13,4%), ceux liés à la production et la distribution des énergies renouvelables (13,4%). au traitement des déchets (13,2%), à la protection et l'entretien des espaces verts (12,4%).


Le commerce de produits bio émerge

La production et la distribution de produits biologiques n'arrivent qu'en 7ème position mais c'était un domaine quasi inexistant il y a à peine quelques années et qui a le mérite de recruter des profils commerciaux.

Quant à la production d'énergies renouvelables, ce n'est pas le raz-de-marée qu'on pourrait rêver pour l'emploi mas le secteur offre toute de même plus d'offres que le traitement des déchets. Et il y a fort à parier que les emplois liés aux renouvelables continuent d'augmenter.

En revanche, on ne voit apparaître dans cette liste aucune catégorie d'emplois liée à la protection de la biodiversité, un secteur qui attire pourtant nombre de jeunes. Il faut donc le dire et le redire : pour l'essentiel, les emplois dits "verts" sont aujourd'hui encore concentrés en milieu industriel et non dans la nature comme d'aucuns pourraient en rêver ! 

Répartition des offres d'emploi vert par domaine d'activité
Traitement de l'eau 21,4%
Prévention des risques environnementaux 15,0%
Performance énergétique des bâtiments 13,4%
Production et distribution des énergies renouvelables 13,4%
Traitement des déchets 13,2%
Protection et entretien des espaces naturels 12,4%
Production et distribution de produits biologiques  9,9%
Dépollution des sites et sols 1,4%
Source : Adzuna.fr  


Beaucoup d'emploi en zone urbaine 

De même, si vous rêvez d'un métier vert pour vivre à la campagne, il faudra peut-être revoir vos plans : d'après l'étude d'Adzuna, près d’un quart des métiers verts se situent en Ile-de-France. 23,6% des offres d’emploi vert sont en effet à pourvoir en région parisienne, avec cependant de fortes disparités selon les catégories de métiers. Ainsi, l’Ile-de-France regroupe par exemple 34,7% des offres d’emploi françaises liées à la dépollution des sites et sols pollués ; mais seulement 13,2% des offres d’emploi nationales dans la protection et l’entretien des espaces naturels.
 
"Plus encore qu’ailleurs, la pression immobilière est forte en Ile-de-France. Elle conduit à la transformation de nombreuses friches urbaines en opportunités foncières. Les réglementations environnementales impliquent une étude des sites et des sols, et leur traitement et réhabilitation en cas de pollution. Cela crée forcément des emplois", précise Hyacinthe Mutin, Country Manager France d’Adzuna.
 
Régions % des offres
Ile-de-France 23,6%
Auvergne-Rhône-Alpes 13,0%
Aquitaine Limousin Poitou-Charente 8,3%
Languedoc-Roussillon Midé-Pyrénées 8,1%
Alsace Champagne-Ardenne Lorraine 7,8%
Hauts de France 7,3%
Provence Alpes Côte-d'Azur 6,6%
Pays de la Loire 6,3%
Bretagne 5,2%
Normandie 5,2%
Bourgogne Franche-Comté 4,2%
Centre Val-de-Loire 4,1%
Corse 0,4%
Source : Adzuna.fr
 
Les offres se concentrent ensuite en régions Auvergne-Rhône-Alpes (13,0%), Aquitaine Limousin Poitou-Charente (8,3%) et Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées (8,1%).


Salaires : l'éco-construction tire son épingle du jeu

Le salaire annuel moyen des offres d'emploi vert s'élève à 30 251 €, soit 1% inférieur au salaire annuel moyen toutes offres confondues (30 551 €).

On constate cependant des différences significatives selon les domaines d’activité. Les métiers liés à la performance énergétique des bâtiments et à l’éco-construction affichent ainsi un salaire annuel moyen proposé de 37 980 €, soit près d’un quart (24,3%) supérieur à la moyenne nationale (30 551 €) : un bon filon pour qui s'intéresse au bâtiment et à la construction.

A l'inverse, les offres d’emploi dans la protection et l'entretien des espaces naturels affichent un salaire annuel de 21 642 € en moyenne, soit 29,2% inférieur à la moyenne nationale (30 551 €). Toutefois le site Adzuna souligne très justement que ces différences de niveau de salaires sont surtout à attribuer au niveau de qualification des emplois. Les offres d'emploi dans le domaine de la performance énergétique requièrent à minima un niveau bac+2, et le plus souvent un niveau bac+5 , ce qui explique le salaire plus élevé. A contrario, la protection et l’entretien des espaces verts présentent un plus grand nombre d’offres requérant un niveau CAP, voire ne nécessitant pas de diplôme.

Les métiers de l'économie verte qui recrutent le plus
 La prime au diplôme

Ainsi, un candidat à une offre d'emploi vert pourra espérer gagner 21 292€ par an avec un CAP, 27 865€ avec un bac+2 ; soit des salaires respectivement 29,6% et 7,9% moins élevés que la moyenne des salaires proposés dans les offres d’emploi vert.
 
A l'inverse, un diplômé d'école d'ingénieurs pourra gagner en moyenne 49 110€ à un poste lié à la protection de l’environnement, soit 62,3% plus que la moyenne des emplois verts. Cela représente par ailleurs une hausse de 3,4% par rapport au salaire moyen proposé dans les offres d’emploi – tous métiers confondus – requérant un tel diplôme.

Une chose est sûre : dans des secteurs à forte expertise technique, les plus belles perspectives sont offertes aux profils scientifiques et techniques les plus qualifiés.

Rédigé le Vendredi 23 Septembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda