L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Les coopératives agricoles emploient plus de 160 000 salariés et elles recrutent dans toutes les régions ! Des emplois d'ouvriers, de techniciens mais aussi de cadres souvent inconnus des jeunes diplômés.


Les coopératives agricoles veulent recruter de jeunes talents
Comment se faire connaître de jeunes diplômés totalement ignorants des débouchés offerts par le monde agricole ? En organisant un concours, bien sûr !

A la rentrée 2016, la coopération agricole a donc lancé son 2ème concours destiné aux étudiants de l'enseignement supérieur : les candidats doivent proposer des solutions innovantes dans cinq catégories (alimentation et distribution, conseil aux exploitations agricoles, solutions environnementales, industrie, et communication des coopératives).

Et la compétition n'est pas réservée aux élèves des écoles supérieures d'agriculture : elle est aussi ouverte aux étudiants des grandes écoles de commerce, des IEP ou des masters en management d'entreprise !


Un secteur "fantôme" qui pèse pourtant près de 165 000 emplois

C'est qu'il y a urgence pour renouveler le personnel de nos coopératives agricoles qui recrutent du niveau CAP à bac+8 sur une incroyable diversité de métiers et de filières dans toute la France.

Voilà typiquement l'exemple d'un secteur "fantôme" : malgré son poids en terme d'emploi (164 979 salariés en 2015) et son dynamisme (+1,4% de salariés de 2013 à 2015, +1,5% de CDI), les débouchés des coopératives agricoles sont totalement ignorés du grand public.
Saviez-vous que dans la Meuse, la coopérative EMC2 est le premier employeur privé du département ? De même avec Terre du Sud en Lot-et-Garonne.

Les coopératives ont pourtant de nombreux atouts : un modèle de gouvernance démocratique original (1 homme=1voix), des métiers qui construisent une économie verte, et qui s'ouvrent eux-aussi à l'innovation technologique. "Notre modèle d'entreprise humain, les potentiels de croissance de notre secteur dans l'alimentaire ou dans le non alimentaire offrent de belles perspectives à ceux qui veulent s'investir dans un projet professionnel qui a du sens !", dit Michel Prugue, président de Coop de France.

Mais ces métiers et ces emplois, quels sont-ils ?


Cinq grandes familles de métiers

En 2015, les coopératives ont réalisé  8 200 recrutements dont 5 000 jeunes de moins de 30 ans et 56% en CDI. Globalement, les CDI représentent 80% des emplois selon la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole et Coop de France.

Ces postes se répartissent dans cinq grandes catégories :
– les métiers de la production (43,2% des emplois). Les coopératives collectent les productions des exploitations (lait, bétail, céréales, vin) et opèrent une première transformation. Elles recrutent donc du personnel pour abattre le bétail et transformer la viande, des opérateurs pour trier et conditionner les fruits et légumes, des opérateurs fromagers, des spécialistes de l'insémination animale, des techniciens forestiers, des cavistes et responsables de chai, des agents de maintenance, des mécaniciens pour entretenir les véhicules, des conducteurs de ligne, des chefs d'équipe...

– les métiers de la logistique (21,1% des emplois). Tous les produits doivent être transportés, stockés dans des silos, des hangars, des entrepôts, expédiés, préparés et livrés. Il faut des chauffeurs de poids-lourds, des préparateurs de commandes, des responsables logistiques, des responsables planification...

– les métiers de la commercialisation (16,1% des emplois). Les produits doivent être promus, vendus et distribués aux grandes enseignes de l'industrie et du commerce. Les coopératives recrutent donc des commerciaux et technico-commerciaux, des conseillers technique culture et élevage, des télé-vendeurs, des directeurs commerciaux, des responsables de cave...

– les métiers support (14,3% des emplois) : comme tous les secteurs, les coopératives doivent recruter des professionnels de la gestion, de la comptabilité, des RH, de l'informatique...

– les métiers Hygiène, Qualité, Sécurité et Environnement (3, 8% des emplois). Les produits alimentaires doivent répondre à des normes précises de qualité qui doivent être contrôlées, ainsi que les lieux de stockage et les process de transformation. Les coopératives recrutent donc des responsables et techniciens qualité, des techniciens de laboratoire pour le lait...
 
– les métiers de la Recherche & Développement (1,5% des emplois). Les coopératives recrutent aussi des experts qui travaillent à l'innovation, l'amélioration, l'amélioration et la protection des produits et procédés : des conseillers agro-ressources, des ingénieurs d'études en gestion forestière, des techniciens d'amélioration génétique, des techniciens vignobles...
Les nouvelles technologies, par exemple les drones, sont aussi de plus utilisés, et demain on pourrait recruter des Data Scientists pour gérer les données issues des exploitations et développer une "agriculture de précision".


Des emplois pour quel niveau de formation ?

45% des emplois correspondent à un niveau "opérateur", CAP à bac, 20% au niveau bac+2 "agent de maîtrise", 21% à des postes d'agents administratifs et 14% à des emplois cadres (comme on le voit sur le schéma ci-dessous)
Les coopératives agricoles veulent recruter de jeunes talents

C'est pour pourvoir aux fonctions d'ingénieurs et de cadres que les coopératives "communiquent" en direction des étudiants. Pour attirer de jeunes talents, il leur faut en particulier travailler leur image et combattre deux idées reçues :

1/ Remplacer l'image passéiste des coopératives et du monde agricole en montrant que le secteur s'ouvre aux dernières innovations technologiques, comme le prouve par exemple la percée de la startup Airinov (qui fournit un service de diagnostic des besoins agronomiques des sols via des drones).

2/ Convaincre de jeunes diplômés de venir travailler... à la campagne puisque 74% des sièges des coopératives sont basées en zone rurale. Un argument qui pourrait rencontrer un écho certain auprès de jeunes souhaitant rester dans leur région ou d'autres recherchant un cadre de vie rural de qualité.


Trouver des offres d'emplois dans les coopératives :

http://metiers-cooperation-agricole.fr
http://alimetiers.com  
www.jobagroalimentaire.com  
www.lacooperationagricole.coop  conduit aux sites des différentes coopératives agricoles

 
 
Le concours "Inventez les coopératives agricoles de demain !"
 
Le concours propose aux étudiants de constituer de petites équipes pour présenter une idée de projet innovant dans l'une des 5 catégories (alimentation et distribution, conseils aux exploitations, solutions environnementales, industrie, communication des coopératives).

LE CALENDRIER
› Jusqu'au 28 novembre 2016, inscriptions et envoi des formulaires de candidature à info@lacooperationagricole.coop
› 12 décembre: sélection des demi-finalistes
› Jusqu'au 31 janvier 2016 : Approfondissement de votre projet
› 13 février 2017 : Annonce des finalistes
› Février/ Mars 2017 : Grande finale à Paris pendant le Salon International de l’Agriculture (du 27 février au 6 mars 2017) 
 
Rens. : www.lacooperationagricole.coop

Rédigé le Vendredi 28 Octobre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda