L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Après plus de dix ans de boom, la crise qui a frappé la construction immobilière a-t-elle sonné la fin des embauches dans le bâtiment et les travaux publics ? Pas partout heureusement d'après nos informations, et il y a encore de belles opportunités dans les travaux publics, l'entretien et la rénovation.


Le BTP recrute-t-il encore ?
A l'ESTP (Ecole supérieure des travaux publics) et l'ESITC (Ecole supérieure des ingénieurs des travaux et de la construction) à Cachan, deux écoles d'ingénieurs spécialisées dans le BTP, c'est l'époque des "semaines entreprises" : une à une, les recruteurs du secteur défilent pour présenter leurs activités aux futurs ingénieurs et poser leurs filets...

Alors ? Les portes vont-elles se fermer aussi pour ces jeunes diplômés à qui, jusque-là, les entreprises faisaient les yeux doux ? Non apparemment. Les recrutements se poursuivent à ce niveau d'études, même si les offres vont être un peu moins nombreuses.

Les secteurs porteurs pour l'emploi

Ce sont les mises en chantier de logements neufs qui baissent déjà depuis 2008 (15%). Mais le BTP reste tiré par certains secteurs qui, eux, vont plutôt bien :

- les travaux publics vont être dopés en France par les grands chantiers (autoroutes, infrastructures) du plan de relance et les grandes entreprises comme Vinci, Razel, Sade ont aussi de gros chantiers l'étranger.
- dans le bâtiment, c'est la rénovation et la maintenance qui restent porteurs, plus que la construction. Un effet des mesures du Grenelle de l'environnement qui prévoient des coups de pouce fiscaux pour les bâtiments qui seront mis aux normes environnementales. "Nos besoins sont forts en collaborateurs qui maîtrisent les problèmes de maintenance dans l'immobilier comme les travaux publics", indique dans Le Monde du 2 mars Lucile Schoumacher, responsable RH/ Campus Bouygues Construction. Pour la maintenance, les spécialités HQE (haute qualité environnementale) vont être recherchées, de même que les experts et techniciens en climatisation, électricité ou mécanique.

De nouveaux recruteurs : les grandes entreprises publiques

Enfin, plusieurs grandes entreprises publiques doivent développer ou moderniser leurs infrastructures : la SNCF (nouvelles lignes à grande vitesse, gares, ouvrages d'art, nouveau matériel roulant), AREVA (centrales nucléaires), ADP (Aéroports de Paris). Du coup, Julien Esposito, responsable communication recrutement chez Altran indique manquer de candidats dans les métiers du génie civil pour le ferroviaire, le BTP ou le nucléaire.

Des opportunités
SNCF : 300 ingénieurs essentiellement des JD doivent être recrutés pour les TP et l'ingénierie du matériel roulant.
Bouygues Construction : 2 500 recrutements dont 800 ingénieurs et cadres. Fort besoin en maintenance et travaux publics réseaux. 60% d'embauches en production et 25% en bureau d'études. 2400 stagiaires et prévision de 70 VIE.
SPIE : 3 000 recrutements prévus de métiers techniques (25% ingénieurs, 50% de techniciens). Les spécialités liées à la maintenance, surtout dans le pétrole, le gaz et le nucléaire sont recherchées.
AREVA : 4 000 embauches en France dont 2 500 ingénieurs et cadres et 600 JD. Métiers de la construction du TP mais aussi du cycle du combustible, de la mécanique ou de la thermohydraulique. 1 500 stages et VIE.

Rédigé le Dimanche 1 Mars 2009 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda