L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Les entreprises du secteur hygiène et propreté peinent non seulement à recruter leurs agents d'entretien, mais aussi leurs chefs d'équipe et leurs cadres. La faute à la mauvaise image du secteur qui attire peu les diplômés alors qu'il y a de très beaux postes à prendre.


J'aime signaler sur ce blog les métiers auxquels on pense peu ou mettre en lumière les secteurs "mal-aimés" qui pâtissent d'une mauvaise image mais offrent de beaux débouchés.

C'est tout à fait le cas du secteur rassemblant les 29 000 entreprises d'hygiène et de propreté chargées de l'entretien de tous les sites tertiaires et industriels : bureaux, usines, lieux culturels, chantiers, hôpitaux, écoles, etc. Du fait du recours croissant des entreprises à la sous-traitance et des normes environnementales de plus en plus strictes, leur activité s'accroît régulièrement depuis plusieurs années !

Et pourtant le secteur peine à recruter : il est gros employeur d'agents d'entretien, un poste de niveau CAP auquel on peut accéder sans formation particulière. Nous venons donc d'y consacrer un grand article dans la rubrique "sans formation" du site reussirmavie (Métiers de la propreté : un bon filon pour les jeunes sans formation qui cherchent un CDI).


Un secteur qui cherche aussi ses managers et ses cadres

Mais l'enquête m'a aussi permis de découvrir toute une filière de formations et de métiers puisque les nombreux agents de propreté doivent être encadrés par des chefs d'équipe, eux-mêmes coordonnés par des chefs d'agence et de secteur.

Autrement dit : les entreprises de propreté n'offrent pas seulement de nombreux postes de base, ils recrutent aussi des techniciens et des cadres et offrent justement de très belles opportunités à ceux qui cherchent un secteur dynamique où monter vite en grade.

En effet, là encore, la mauvaise image du secteur - toujours symbolisé par ce maudit "balayeur" - raréfie les candidats. Et puis les jeunes diplômés ignorent finalement l'existence de ces entreprises qui interviennent souvent dans l'ombre.

Quand ils les découvrent pourtant, beaucoup n'hésitent pas à arrêter des études générales pour prendre de beaux postes où l'on se retrouve vite à la tête d'équipes nombreuses avec de gros budgets à gérer. D'autres postes, plus techniques, sont liés à des fonctions de contrôle d'hygiène ou de protocoles environnementaux.


Deux titres professionnels de niveau bac+3 et bac+4

Pour capter ces candidats, la filière a aussi eu la bonne idée de créer deux titres professionnels permettant en un an de découvrir les spécificités du secteur et d'accéder à des postes de management :

-  le titre certifié Responsable de service hygiène et propreté (TCN2), niveau bac+3, permet aux titulaires d'un bac+2 (BTS ou DUT) d'accéder aux postes de responsable d'exploitation, responsable commercial, inspecteur d'encadrement, manager.... On peut  le préparer en apprentissage ou en formation continue.

- le titre de niveau 1 Manager du développement du multiservice associé à la propreté (TCN1 MDM) équivaut au niveau bac+5 : les titulaires d'un bac+4 scientifique ou du TCN2 peuvent le préparer en un an. Il forme les futurs dirigeants et cadres des entreprises de propreté. La formation est dispensée en alternance en partenariat avec une école de commerce, l'IDRAC, qui a flairé là une bonne voie d'insertion professionnelle.

Pour en savoir plus : l'Institut national de l'hygiène et du nettoyage industriel (INHNI) est le lieu qui rassemble toutes les formations en alternance et pour adultes www.inhni.com


Quelques vidéos métiers pour illustrer les opportunités du secteur


Le portrait d'une chef de secteur, chargée de l'encadrement d'équipes d'agents de propreté.



Didier Robert est directeur d'agence de l'entreprise de propreté Serviclean. Il est à la fois contrôleur, gestionnaire et en relation directe avec les clients, chargé de piloter entièrement l'activité de son agence.


Rédigé le Lundi 11 Avril 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda