L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





La micro franchise, ce concept qui permet d'entreprendre en franchise avec un apport personnel limité, connaît une belle expansion en France. Des pistes pour des jeunes, des demandeurs d'emploi ou des pros qui cherchent une reconversion.


La micro-franchise : une nouvelle piste pour entreprendre sans se ruiner
Entreprendre en franchise, beaucoup y songent mais restent à la case départ. C'est que malgré l'assurance d'un accompagnement par le franchiseur, il reste difficile de mettre sur la table 50 000 voire 100 000 euros pour ouvrir sa boutique, son restaurant ou son cabinet de conseil.

D'où le boom en France de la micro-franchise, de nouvelles offres d'enseignes qui permettent de se lancer avec un apport plus raisonnable voire très limité : de 1 500 à 10 000 euros.


Un bon plan pour se lancer ou revenir à l'emploi

La formule rencontre un tel succès que le Salon virtuel des franchises, qui se tenait en ligne le 23 et 24 novembre 2015, a mis les projecteurs sur ces offres, et obtenu par la même occasion le soutien de Pôle Emploi.

La micro franchise permet en effet de créer une entreprise avec une structure légère, en bénéficiant d'une image de marque déjà connue, d'une formation, d'un modèle économique éprouvé et d'un accompagnement sécurisant. "En ces temps où l'emploi salarié est plus instable et où l'on a du mal à trouver un travail intéressant qui permet de bien gagner sa vie, on comprend l'intérêt de la formule", explique Laure Dessaux, chargée de communication du salon virtuel de la franchise.


De petits apports pour de grandes marques nationales

Concrètement, le terme de "micro-franchise" englobe en fait des concepts différents, qui ont pour point commun de proposer un ticket d'entrée limité.

Ainsi, Carrefour Proximité a flairé la bonne piste en proposant une formule alternative à l'investissement classique d'achat d'un fonds de commerce à 70 000 euros. Il s'agit d'une option permettant de créer sa société et d'ouvrir son magasin en location-gérance avec seulement 7500 € d’apport. Au bout de plusieurs mois, les gains accumulés permettent au franchisé d'acheter son magasin.

L'itinéraire d'un gérant franchise Carrefour


 


Des enseignes et des concepts variés

Mais la micro-franchise fait aussi la part belle aux innovations et aux enseignes aux concepts originaux :
- Mes Petits Ateliers, loisirs créatifs surfant sur la vague du DIY, permettent de se lancer avec moins de 5000 euros et de démarrer à son domicile.

- Les activités commerciales en direction des entreprises ont aussi le vent en poupe avec des enseignes comme Groupe VIP 360 (spécialiste de l'imagerie virtuelle) ou InXpress qui vend des services de transport aux TPE.

- Côté grand public, Hopenlife (prêt-à-porter masculin) propose un droit d'entrée à 14 500 euros, mais il y a aussi Taux Moins Cher (vente de crédit immobilier), ou Stores de France (20 000 euros sans stocks ni magasin), etc.


La micro franchise solidaire de l'Adie : un micro-crédit pour se lancer

On le voit, les droits d'entrée s'élèvent vite alors pour trouver une franchise "vraiment accessible", il faut peut-être aller voir du côté de l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie).

Cette association aide depuis longtemps les jeunes et les demandeurs d'emploi à se lancer dans l'entrepreneuriat en accordant des micro-crédits. Et elle a depuis peu créé sa propre filière de micro-franchise avec un droit d'entrée à 10 000 euros. Avantage : l'Adie étant une association reconnue d'utilité publique, elle offre aux franchisés la possibilité de bénéficier d'un micro-crédit pour avancer cette somme.

Pour l'instant, la formule est accessible pour trois enseignes : Chauffeur&Go (conduite de véhicules), O2Adie (travaux de jardinage), et Cyclopolitain (taxi vélo). Mais d'autres enseignes pourraient être proposées prochainement.

Le concept de micro-franchise proposé par l'Adie
 

Comment ça marche ?


 

Pour en savoir plus :

- Le site www.salondelafranchisevirtuel.com/ reste ouvert au-delà du 24 novembre. Une quarantaine d'enseignes y participent. On peut y retrouver toutes les fiches des enseignes et prendre contact avec elles directement. Un nouveau salon virtuel se tient fin mai 2015 : du 30 au 31mai, le site permet alors de poser des questions en direct aux exposants.

- La microfranchise solidaire de l'Adie : www.adie.org/nos-actions/microfranchise-solidaire


Rédigé le Mardi 24 Novembre 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda