L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Des startups innovantes comme Airinov et Bio3G mettent les nouvelles technologies au service de l'agronomie. Elles recrutent des informaticiens, des commerciaux, mais aussi des techniciens agridronistes, un nouveau métier.


Un vol d'Agridrone / Photo : Airinov
Un vol d'Agridrone / Photo : Airinov
Si les métiers d'exploitant agricole et d'éleveur restent à la peine - avec un nombre d'emplois qui devrait continuer à décroître d'après l'étude sur "Les Métiers en 2022" de France Stratégie - cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de débouchés dans l'univers agricole.

Le marché des services aux agriculteurs reste en effet dynamique : j'ai déjà évoqué la bonne santé du machinisme agricole, un secteur industriel qui recrute.


Des drones au service de l'agriculture

L'innovation et les nouvelles technologies font aussi naître et croître de jeunes pousses comme Airinov, créée en 2010 par Romain Faroux, fils d'agriculteur dont j'ai pu raconter l'aventure sur reussirmavie après l'avoir rencontré au Salon du Bourget (Airinov : des jeunes pros mettent l'innovation des drones au service de l'agriculture).

Aujourd'hui Airinov emploie une trentaine de personnes, ingénieurs, informaticiens, commerciaux, et elle continue à créer de l'emploi !


Des informaticiens et des agridronistes

La société recrute déjà pour muscler son équipe : essentiellement en ce moment des profils d'informaticiens puisque son coeur de métier consiste à interpréter les données cartographiques transmises par les drones qui survolent les cultures (les "Agridrones"), afin de transmettre aux agriculteurs des conseils agronomiques adaptés. Transmissions entièrement numériques bien sûr, passant par l'utilisation d'un logiciel unique conçu en partenariat avec l'INRA.

Mais elle a aussi bâti un modèle original en s'appuyant sur un réseau d'agridronistes : il s'agit de techniciens, eux-mêmes agriculteurs ou entrepreneurs indépendants, chargés de réaliser sur le terrain, dans leur région, les vols d'Agridrones. La petite équipe de fondateurs a en effet vite réalisé qu'elle ne pourrait fournir elle-même assez de techniciens pour faire voler ses drones au-dessus de tous les champs de France.


Un nouveau métier est né

Airinov sous-traite donc l'activité, créant ainsi un nouveau métier : l'agridroniste achète à Airinov un package Agridrone comprenant le drone, le capteur, la formation, les logiciels, les autorisations administratives et le remplacement des pièces d’usure pendant 5 ans.

Ainsi équipés, les agridronistes vendent leurs services aux agriculteurs manifestement séduits par le concept qui leur permet de traiter leurs sols avec la quantité d'engrais réellement nécessaire. Il y a déjà une cinquantaine d'agridronistes en France et on en prédit bientôt 1000, si Airinov parvient à convaincre de plus en plus d'agriculteurs et de coopératives d'adopter ses services.

La société va ainsi profiter du salon Innov-Agri Grand Sud-Ouest les 9 et 10 septembre pour continuer à faire grandir son réseau d'opérateurs et sensibiliser les agriculteurs du Sud-Ouest et d'Espagne à sa technologie. Un espace de démonstration permettra d'assister à des vols d'Agridrones et de découvrir le nouveau métier d'agridroniste. Une idée pour qui aime la technologie, les drones, le monde agricole et le travail indépendant.

Vidéo : l'explication du fonctionnement de l'Agridrone

Pour en savoir plus : www.airinov.fr

Bio3G recrute des technico-commerciaux

Autre exemple de société vendant ses services au monde agricole : Bio3G propose, elle, des produits de "régénération" aux agriculteurs et aux professionnels des espaces verts.
Elle utilise les biotechnologies, a un service Recherche et Développement, et elle crée de l'emploi : pour soutenir son déploiement, elle recrute en ce moment une trentaine de technico-commerciaux dans plusieurs régions.

Pour en savoir plus :
- La page recrutement de Bio3G : www.bio3g.fr
- L'interview de la chargée de recrutement de Bio3G sur le site regionsjob.com

Rédigé le Mercredi 26 Août 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda