L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





La France souffrirait d'un cruel manque de techniciens informatiques pour le web. Un débouché ou une reconversion à envisager très sérieusement si l'informatique vous branche un tant soit peu et que le web vous attire.


L'informatique a besoin de 30 000 développeurs web
Je tombe sur l'info au détour d'une enquête sur l'insertion des jeunes sans formation. Un cabinet de recrutement "solidaire", Mozaik RH, a créé avec une célèbre école d'informatique, Epitech (du groupe Ionis), un parcours de formation pour des jeunes de 18 à 25 ans "décrocheurs" (entendez qui n'ont pas le bac) mais passionnés d'informatique.  Le cursus, nommé web@cademie se propose de les transformer en 24 mois de formation intensive (dont six mois de stage) en techniciens qualifiés aptes à occuper des postes de développeurs pour le web.

Trois chiffres à méditer
Particulièrement intéressante, la fiche de présentation de l'initiative met en avant trois chiffres clés qui témoignent de la pénurie de compétences sur ce type de métiers en France en 2010. Extraits du dossier de presse :

"-170.000 postes d’ingénieurs restent à pourvoir en France. Avec l’émergence d’Internet, de nombreux ingénieurs qualifiés sont affectés à des tâches de techniciens informatiques faute de candidats employables à ce niveau de formation. Ce phénomène engendre une pénurie dans les demandes de poste à haut niveau et une perte de rentabilité des entreprises de développement informatique.
- Par an, 120.000 élèves sortent du système scolaire sans qualification
En formant ces jeunes de 18 à 25 ans au métier du web, nous libérons des compétences (ingénieurs) et créons de nouveaux emplois (techniciens qualifiés) sur une cible active et motivée en proie au chômage prolongé, pâtissant de leur manque de formation.
- L’informatique française a besoin de 30.000 développeurs
Les entreprises qui recrutent ne trouvent pas de candidats ou se découragent devant la difficulté de la tâche : coût, délais, période d’intégration… Elles finissent par sous-traiter dans les pays «lowcost» à court terme."

Une piste à explorer
Si le besoin de développeurs web est aussi aigu que ce qu'en disent les promoteurs de web@cadémie, alors la piste pourrait intéresser bien d'autres publics que les jeunes des cités, férus de jeux vidéos et sans diplôme. Tout ceux qui ont par exemple une formation trop généraliste de type "sciences humaines", un diplôme d'ingénieur spécialisé dans un secteur en berne, un parcours haché, ou "atypique"... Seule condition bien sûr : aimer le web, avoir un goût pour la "technique". Pensez-y, des contrats de professionnalisation dans des lieux de formation type Ecole multimédia peuvent vous mettre très vite le pied à l'étrier.

A lire aussi :
Le multimédia manque de talents
Les nouveaux métiers de l'Internet



Rédigé le Mercredi 29 Septembre 2010 | Commentaires (1) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Commentaires

1.Posté par Sevep le 11/04/2011 22:08
Comment se fait il alors, si tant de profils informatiques sont recherchés, que mon époux soit en recherche d'emploi stable (CDD/CDI) depuis plus de 6 ans ? tout simplement parce qu'on ne veut que des jeunes, et que les plus de 45 ans sont laissés de côté, alors qu'ils sont compétents, formés, expérimentés, avec une envie de bosser 100 fois supérieure à celle d'un jeune inexpérimenté qui ne connait pas encore toutes les ficelles du métier.
si vous avez une idée, un conseil, quelque chose, nous vous en remercions infiniment par avance.
J'avoue que nous sommes découragés.

Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda