L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Une étude du cabinet de recrutement spécialisé Fed Supply montre que 3 logisticiens sur 4 trouvent l'emploi en logistique "dynamique". Le panorama des postes proposés aux techniciens et aux cadres est plutôt attrayant.


L'emploi cadre reste dynamique dans la logistique
"Les logisticiens sont très courtisés par les entreprises, ces métiers sont sur une excellente dynamique depuis déjà quelques années"... C'est le constat fait par Romain Devriese, directeur de Fed Supply, un cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers des ventes, des achats et de la logistique.

Vous me direz que ce recruteur a tout intérêt à présenter le marché de l'emploi des logisticiens comme dynamique pour convaincre les entreprises de recourir à ses services.
De fait, l'étude emploi - "Attirer, rémunérer, fidéliser : recrutement des fonctions logistiques en France" - qu'il a réalisée entre le 1er et le 21 octobre 2015 auprès de 853 candidats logisticiens dans ses bureaux régionaux, apporte peu d'éléments chiffrés sur les embauches. Mais il met en lumière le niveau de "prétention" des candidats face à un poste.


Les logisticiens en recherche d'emploi ont le moral

Il évalue surtout le "moral" des logisticiens en recherche d'emploi et celui-ci semble plutôt bon, ce qui est toujours un indice de santé des débouchés sur une filière métiers.
Ainsi, à la question : "Selon vous, le marché de l'emploi en logistique est-il dynamique ?", 76% des logisticiens interrogés répondent "oui" (et 24% "non"). "Ce chiffre est en forte hausse, commente le cabinet de recrutement, puisque lors de la précédente enquête réalisée en 2013, 58% des candidats Fed Supply le qualifiaient de dynamique".

L'étude montre par ailleurs qu’avec 81% de réponses positives, l'Île-de-France est perçue comme la région offrant les meilleures perspectives.


Une étude emploi sans surprise...

Les autres points de l'étude ont moins d'intérêt pour les sujets évoqués sur ce blog. Les candidats privilégient  à 37% le cabinet de recrutement pour trouver un poste, avant les annonces (30%), ce qui est sans surprise puisqu'ils sont interrogés dans les bureaux de Fed Supply (!).

Face à une offre d'emploi, ils prennent en considération la rémunération, puis les perspectives d'évolution, puis tout de suite après la situation géographique, un point qui passe en deuxième position pour les candidats de l'Ouest...


... Mais des fiches-métiers très intéressantes

Tout aussi intéressante pour ceux d'entre vous qui penseraient à s'orienter vers la logistique est la présentation des fiches-métiers qui accompagnent l'enquête (en pdf ci-dessous). Il s'agit principalement de métiers de techniciens et de cadres de niveau bac+2 à bac+5, des postes à responsabilité en expansion dans la logistique selon une autre enquête.

Le cabinet de recrutement les classe en trois catégories :

- Les fonctions centrales. Elles regroupent les métiers de techniciens et de cadres liés à la supervision de la "supply chain", la fameuse chaîne logistique, depuis la gestion des achats et des approvisionnements jusqu'à la distribution et la livraison chez les clients. Avec la mondialisation et la nécessité de maximiser le rapport coût / fluidité - qualité / délais, ce sont des métiers d'expertises assez techniques pour lesquelles les entreprises sont prêtes à investir... la preuve avec le montant élevé des salaires pour les postes de chef de projet ou directeur supply chain, mais aussi de planificateur, emploi accessible à bac+2/3.

- Les fonctions liées au transport. Il s'agit de coordonner la chaîne de transport au sein d'une grande entreprise (ou chez un transporteur), ou de gérer les opérations douanières. Des métiers peu connus, accessibles via des formations spécialisés logistique-transport. Vous noterez là encore les salaires élevés du responsable supply chain.

- Les fonctions liées à l'exploitation logistique regroupent les métiers dédiés à l'organisation des entrepôts et des plates-formes logistiques. Pour mutualiser les flux du e-commerce mais aussi éviter d'engorger les centres villes avec des camions, on construit en effet d'immenses plates-formes où convergent les marchandises mais aussi les modes de transport, en général en zone rurale ou péri-urbaine. Leur exploitation exige là encore de l'organisation, de la réactivité, le maniement de logiciels spécialisés, etc. C'est le métier des chefs de quai, des responsables d'entrepôts ou de supply chain.
  • Consulter le compte-rendu de l'étude Fed Supply :


Des formations spécialisées appréciées

Les postes évoquées dans cette étude exigent tous des qualifications et des expertises assez techniques qu'on peut acquérir via des formations spécialisées :

- Le BTS  transport et surtout le DUT logistique et transport sont des bons diplômes de base appréciés des recruteurs pour entrer en entreprise ou poursuivre des études jusqu'à une licence professionnelle (bac+3) ou un bac+5.

- Les formations les plus spécialisées dispensées par des écoles d'ingénieurs (Isel du Havre) ou de commerce (ISLI à Kedge Bordeaux, Esli de l'ESC Rennes) ont aussi une belle notoriété, de même que les titres professionnels de l'Isteli, l'école des métiers de la logistique internationale dispensés par l'Aftral.

A lire sur les formations en logistique :
- Logistique : les formations qui mènent à l'emploi
- Métiers de la logistique : les formations préférées des recruteurs

Recherche d'emploi :
le cabinet de recrutement Fed Supply : www.fedsupply.fr/

Rédigé le Lundi 21 Décembre 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda