L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Les compétitions sportives via les jeux vidéo attirent un public en forte croissance et des entreprises surfent sur cette nouvelle manne. Sur le plan des métiers, c'est là un nouveau débouché du Video Game Management et une école comme l'IIM s'est mise sur le créneau.


L'e-sport : nouvelle filière des métiers du jeu vidéo
J'avoue avoir découvert l'e-sport en recevant le communiqué de l'Institut de l'internet et du multimédia (IIM), une école des métiers du web.

L'e-sport désigne donc "les compétitions amateurs et/ou professionnels, dotées ou non, sur un jeu vidéo" et il a désormais sa fédération française tant sa croissance est rapide.

Historiquement réservé aux "geeks", essentiellement masculins et jeunes, son public se serait élargi aux hommes et femmes de tous âges. "L'e-sport se pratique et/ou se consomme. On peut être joueur ou simplement fan, spectateur (les compétitions rassemblent un vaste public), ou consommateur (sur internet)", précise le communiqué. Autrement dit : un nouveau marché est né !


Un nouveau débouché pour les pros des jeux vidéo

En tout cas c'est une industrie nouvelle à part entière, à cheval entre celle du net et du sport, à tel point qu'une école comme l'IIM forme à ses métiers.

L'e-sport est en effet un nouveau débouché - certes très spécialisé - de son département de formation aux métiers des jeux vidéo. Les étudiants qui suivent le mastère Réalisateur numérique ou le MBA Video Game Management seraient de plus en plus nombreux à s'orienter vers l'e-sport.


Formation : management, événementiel, production numérique

La formation leur permet notamment "de maîtriser les notions de relation client, de gestion de projets et de plannings, les méthodologies agile et scrum, les études de la concurrence, la communication et beaucoup d'autres disciplines transverses à la production de jeu-vidéo et au développement de l'e-sport".

"Comme il n'existe pas d'école qui forme au sport électronique, les écoles comme l'IIM sont celles qui se rapprochent le plus de cette branche de métier, explique Robin Simonnet, étudiant en 4ème année qui se destine à l'e-sport, car elles permettent de se former sur de nombreuses compétences et de réaliser des projets en autonomie".

L'étudiant explique qu'il existe ainsi de nombreux points communs entre le diplôme de réalisateur numérique et le management dans le sport électronique.


Le jeu vidéo français en bonne forme

On est certes là sur des métiers émergents qui ne concernent encore que de petits effectifs, mais donnent une idée des nouvelles activités qui vont naître de l'innovation numérique.

Le jeu vidéo français lui-même serait en bonne forme, avec une montée en puissance à l'international qui vient d'être saluée à l'Electronic Entertainment Exposition (E3) de Los Angeles clôturée le 16 juin. Dans une interview publiée par le Monde du 22 juin, le directeur des studios Ubisoft indique que le nombre de professionnels travaillant pour sa société a triplé en dix ans pour atteindre 900 personnes (500 à Paris, 250 à Montpellier et plus de 150 à Annecy).

"Je pense que l'on est très forts (en France, Ndlr) pour mixer innovation technologique et créativité artistique", précise-t-il. Un atout français qui ouvre aussi des perspectives pour les jeunes pros dans le cinéma, la création numérique et les effets visuels, des secteurs autrefois peu recruteurs voire même "bouchés" pour qui l'horizon se dégage un peu.

L'engouement pour le gaming et l'industrie des jeux sérieux qui trouvent dans le e-learning un immense marché va aussi créer de très nombreux emplois dans les années qui viennent si bien que j'ai cessé de déconseiller aux jeunes d'emprunter ces voies : s'il y a longtemps eu plus d'appelés que d'élus dans les formations aux "métiers du jeu vidéo", les choses changent et cela vaut le coup d'explorer l'offre de formation en la matière.

Se former à l'IIM

L'IIM (Institut de l'Internet et du Multimédia) n'est pas seulement positionnée sur le jeu vidéo et le e-sport : c'est la première école française de l'Internet et du Multimédia créée en 1995 et elle a donc un beau réseau de contacts avec les professionnels du numérique.

Elle délivre 3 titres professionnels enregistrés au RNCP : "Chef de projet Multimédia Niveau 2", "Manager de la communication numérique Niveau 1" et "Réalisateur Numérique Niveau 1".

Ces formations sont accessibles par voie classique, en alternance ou en formation continue par VAE (Valorisation des Acquis de l'Expérience). Rens. : www.iim.fr

- Lire aussi : Numérique : de nouvelles formations mêlent création et développement web

Rédigé le Mercredi 22 Juin 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda