L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Une enquête réalisée au printemps 2013 auprès de 240 dirigeants de TPE-PME montre que ceux-ci cherchent à recruter bien plus de jeunes diplômés qu'on ne le pense. Les petites entreprises constituent un vivier d'emplois à ne pas négliger.


Jeunes diplômés, pensez aux TPE-PME
C'est une enquête qui m'avait échappé à sa publication, en juin 2013, mais dont les résultats restent tout à fait valables six mois plus tard.

Elle a été réalisée auprès de 240 dirigeants de TPE-PME françaises au mois d’avril 2013 par Novalto, groupement de PME, et concerne les besoins de recrutement.

Parmi les entreprises qui devaient recruter dans l'année, 50% ont déclaré être à la recherche de profil de jeunes diplômés. Ces petites et moyennes entreprises constituent donc un vivier d’emplois qui ne tarie pas et qui offre de véritables opportunités de carrières. 


Des responsabilités et de l'autonomie

Parmi les avantages offerts par ces postes, il y a la possibilité de prendre vite des responsabilités, de l'autonomie, et d'acquérir de nouvelles compétences en participant activement à la stratégie de l'entreprise.


Avoir une "envie professionnelle"

D'autant que, parmi les emplois créés par les TPE-PME en 2013, 65,4% sont des CDI. "Les jeunes diplômés veulent occuper un poste qui a du sens, être en charge d’une mission qui importe pour l’entreprise. Dans une TPE-PME, c'est cette réalité-là qui prime. Chaque collaborateur est nécessaire et son travail implique directement la performance de l'entreprise", explique Sylvain Bianchini, président du Groupement Novalto. 

"Je ne cherche pas particulièrement un diplôme spécifique mais des profils qui s'inscrivent dans une envie professionnelle, témoigne M. Cambier, dirigeant de l'entreprise Laser Team, spécialisée dans le marquage, gravure, découpe et  micro-usinage laser du métal, à Saint-Herblain en Loire-Atlantique. Pour trouver ses jeunes recrues, M.Cambier s'adresse aux écoles ou encore à son réseau professionnel. Aucune formation ne correspondant exactement à son métier, il parie sur la motivation : "Lorsqu'on a envie d'apprendre, tout peut s'apprendre. Je privilégie toujours le savoir être, c'est à mes yeux le plus important."


Penser aux offres d'emplois reçues par les écoles

Encore un des avantages sans doute d'une PME : on vous y donne plus aisément votre chance que dans une grande structure où le service RH sélectionne les candidats précisément sur le CV.

Reste à trouver ces postes vacants. En région, pour pallier à leur manque de visibilité sur le marché de l’emploi, les PME s’appuient en général sur un réseau local d'écoles, notamment les écoles de commerce et d’ingénieurs. D'où l'intérêt de garder contact avec ces établissements et les réseaux d'anciens où s'échangent les opportunités.

Les régions Rhône-Alpes et Pays-de-la Loire sont, d’après l’enquête Novalto, celles qui sont les plus demandeuses de jeunes diplômés. Et les secteurs du commerce et de l'informatique sont aussi ceux qui s’intéressent le plus à eux (40% et 62%).


Rédigé le Lundi 10 Février 2014 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda