L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





GFI Informatique, Capgemini Sogeti, INOPS, CGI, Infotel, NetXP... En ce début 2016, les entreprises de services du numérique (ESN) affichent toutes des volumes de recrutement importants et partent à l'assaut des futurs jeunes diplômés.


Informatique : les entreprises de services du numérique recrutent à tour de bras
Ce n'est pas un scoop, mais impossible d'observer le marché de l'emploi en 2016 sans souligner l'ampleur de cette vague de fond : les métiers de l'informatique restent très porteurs, car convoités par tous les secteurs touchés par la numérisation de l'économie.

Autre tendance de fond, la montée de la sous-traitance et des sociétés de services informatique, les SSII désormais appelées "entreprises de services du numérique" (ESN).
La plupart d'entre elles accélèrent en effet leur croissance et annoncent de gros recrutements. Ainsi, GFI Informatique, qui compte déjà près de 12 000 personnes dont 9 300 en France, veut renforcer son offre de logiciels métiers et prévoit plus de 1 800 embauches en France en 2016 après avoir recruté 1 300 personnes en 2013, 1 500 en 2014 et 1 750 en 2015.


La guerre des talents est déclarée

Les postes à pourvoir chez GFI Informatique sont à 45% en Ile-de-France et à 55% en province, une tendance à la régionalisation des emplois informatique qui se poursuit. Sur les 1 800 personnes recrutées en 2016, 26% seront des jeunes diplômés, 5% des stagiaires et 5% des alternants. Au total, une nouvelle recrue sur trois (36%) intègrera l’entreprise avec une expérience inférieure à 2 ans.

Même si les recrutements laissent une large place aux "expérimentés", les jeunes diplômés constituent des prises de choix pour les ESN qui visent toutes les mêmes profils : des jeunes aptes à gérer des projets sur les technologies innovantes (Cloud, Outsourcing, Digital, Big Data…).  

Résultat : en ce moment, la "guerre des talents" est commencée, et chaque société multiplie les innovations pour capter l'attention des meilleurs : entretiens via Skype, réseaux sociaux, tablette recrutement digitale, blogs, événements conviviaux ou sportifs...


De la place aussi pour les bac+3 !


Les postes recherchés chez GFI sont sans surprise : des concepteurs développeurs, chefs de projet, architectes techniques, consultants AMOA ou EIRH, des commerciaux...

"Ces postes s’adressent principalement à des diplômés bac+4/ bac+5, mais aussi à des bac+3 issus d'écoles d’ingénieurs ou d’universités", indique le groupe. Sans doute un point à souligner : jusqu'à présent, le bac+5 était le niveau requis chez les informaticiens, notamment dans les ESN. Mais la pénurie de compétences semble faire bouger les lignes. Une bonne nouvelle pour les candidats n'ayant pas de formations longues.


Les autres ESN qui recrutent

Les projets de recrutement sont également très importants chez Capgemini Sogeti : 2800 embauches sont prévues pour 2016, dont 65% de jeunes diplômés. Le groupe va aussi proposer 1000 stages et contrats d'alternance, et annonce embaucher 70% de ces stagiaires et alternants en CDI à l'issue de leur contrat. Le groupe Sopra Steria, lui, qui fait du conseil mais aussi de l'édition de logiciels, doit recruter 2500 personnes.

Les métiers du digital et des SI sont bien sûr à l'honneur, mais attention à ne pas oublier la relation clients et la fonction commerciale sur lesquelles les ESN ont aussi des besoins.

Créée en 2009 seulement, INOPS devrait aussi réaliser près de 2500 embauches dont 900 jeunes diplômés, et CGI 1400 recrutements dont 700 jeunes diplômés.


Des recrutements en région à saisir

L'expansion des ESN se faisant notamment dans les diverses villes françaises, les opportunités de poste "en région" se multiplient.

Ainsi Infotel va recruter plus de 400 nouveaux collaborateurs en 2016, dont 70 dans l'Ouest (Bretagne, Centre, Poitou-Charentes, Aquitaine et Pays de la Loire). Le groupe gère en effet dans ces régions les SI et les applications de grands comptes de l'assurance prévoyance retraite. Il doit aussi ouvrir prochainement une agence Infotel sur Orléans pour laquelle il recrute une vingtaine de collaborateurs juniors et confirmés.


Bientôt le Forum Rhône-Alpes

Enfin les candidats intéressés par un poste en Rhône-Alpes ont tout intérêt à se rendre au Forum Rhône-Alpes à Lyon, les 9 et 10 mars 2016. Un événement dédié aux jeunes ingénieurs qui pourront y rencontrer les recruteurs de tous les grandes cabinets de conseil : Amaris, Amiltone, Ausy, Capgemini, CGI, NetXP, Elca Informatique, Extia, Sopra Steria, SPC Consultants... Les éditeurs de logiciels ou des groupes comme Orange ou Booking.com proposeront aussi leurs emplois.

Il n'est donc pas exagéré de dire que pour leur premier emploi, les jeunes ingénieurs en informatique ont presque l'embarras du choix : d'où l'intérêt de bien choisir son stage de fin d'études. Quant aux jeunes ingénieures, les recruteurs leur offriront carrément un vrai boulevard pour respecter la parité, un vrai challenge dans un univers professionnel encore très masculin.



Rédigé le Lundi 15 Février 2016 | Commentaires (2) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Commentaires

1.Posté par Clem le 10/03/2017 17:28
Et en 2017, IT link a prévu entre 200 à 250 postes en CDI tant pour la France qu'à l'international.
Les offres sont par exemple dispo sur leur site carrière (http://talents.itlink.fr/) ou le blog (http://blog.itlink.fr/)

2.Posté par Ombeline le 14/03/2017 15:26
En effet le groupe IT link a de nombreux postes à pourvoir cette année.
Merci Clem d'avoir partagé notre actualité

Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda