L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Nestlé prévoit 1300 recrutements en France en 2016 sur toutes les fonctions, notamment les métiers de la production : le groupe agroalimentaire veut développer ses usines en France et cherche des ingénieurs et techniciens de spécialité industrielle. Avis aux amateurs !


Industrie agroalimentaire : Nestlé recrute pour ses usines françaises
Inutile de présenter le groupe Nestlé, multinationale de la nutrition qui emploie 13000 personnes en France et prévoit 1300 recrutements sur 2016.

Toutes les fonctions sont bien sûr concernées, à commencer par les carrières commerciales. Le groupe recrute ainsi en continu des jeunes diplômés sur le poste de "responsable de secteur" pour assurer la vente et la commercialisation d'une gamme de produits sur un secteur géographique.
Un poste de base ouvert à des profils commerciaux bac+3 à bac+5, intéressés bien sûr par les produits Nestlé et ayant fait des stages en cohérence avec le poste. Une quarantaine d'emplois de ce type sont actuellement proposés.


Des postes à pourvoir dans les 23 sites industriels français

Mais le groupe met aussi en avant ses offres les plus difficiles à pourvoir : "Nestlé cherche notamment à recruter sur les métiers de la production, car le groupe veut développer ses 23 sites industriels en France", explique Sylvie Alinc, responsable marque employeur Nestlé France.

Si le groupe a en effet 442 sites industriels répartis dans plus de 86 pays, il garde son ancrage hexagonal (malgré la cession de plusieurs sites ces dernières années) et modernise ses usines françaises qui approvisionnent le marché européen.

Proches des lieux de production agricole de certaines matières premières (pommes de terre, lait, céréales, fruits et légumes), ces sites sont souvent situés en zone rurale, notamment en région Nord Pas-de-Calais Picardie... Une contrainte de plus pour le recrutement qui recherche des profils spécialisés dans la production industrielle.



Maintenance, pilotage et amélioration des lignes de production

"Certaines de nos usines bénéficient de plans d'investissement. En Picardie par exemple, nous allons refaire toutes les lignes de production d'un site, explique Sylvie Alinc. Il nous faut un chef de projet technique, des équipes pour construire ces lignes et pour les faire tourner. D'autre part il y a de nombreux départs en retraite qu'il faut remplacer"...

Le groupe cherche donc des jeunes ingénieurs de production, spécialisés ou non dans l'agroalimentaire mais également de nombreux techniciens supérieurs pour assurer la maintenance, le pilotage des lignes automatisées et le contrôle.

Des métiers en tension en France, du fait de la désaffection des jeunes pour l'industrie mais qui offrent de bons débouchés aux titulaires de BTS de mécanique et automatique industrielle ou, encore mieux, aux BTS agricoles de conduite de lignes. Si cela vous tente, allez donc voir la carte des usines Nestlé en France.


Des offres dans la R&D

Le groupe offre aussi d'autres postes sur la supply chain et les achats, la finance, le marketing, les RH ou la recherche et développement.

Nestlé a en effet 34 centres de recherche dans le monde pour lesquels il emploie 5000 personnes. En France il y a 5 centres de recherche, chacun étant spécialisé dans une gamme de produits : les glaces à Beauvais, l'eau à Vittel, les produits végétaux à Tours, la nutrition animale à Amiens et le lait à Lisieux.

Les ingénieurs agronomes ne sont pas les seuls à pouvoir postuler : "Nous pouvons aussi recruter des chimistes, des biologistes ou même des spécialistes de l'emballage car l'innovation n'est pas que dans la recette !", rappelle Sylvie Alinc.

Encore un exemple qui encourage à aller plus loin que l'image de façade que l'on peut avoir d'un employeur.


Pour aller plus loin :
- L'espace carrières du groupe Nestlé : www.nestle.fr/carrieres

- Nestlé fait partie des grandes entreprises qui seront présentes au Challenge du monde des grandes écoles au Stade Charléty à Paris le 4 juin 2016. Sylvie  Alinc précise dans la vidéo ci-dessous les attentes du groupe envers les jeunes diplômés.


Rédigé le Mercredi 24 Février 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda