L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





C'est un secteur souvent laissé dans l'ombre et pourtant le funéraire recrute, des pompes funèbres aux crématoriums ! Ainsi le groupe OGF qui compte déjà 6 400 collaborateurs annonce l'embauche de 1 000 personnes en CDI sur un an.


Funéraire : un secteur à découvrir et qui recrute
En terme de débouchés, ce n'est pas un secteur auquel on pense, surtout si l'on est jeune.

Pourtant, les évolutions sociétales de ces dernières années ont favorisé le développement de services funéraires : la montée des crémations, l'augmentation du nombre de décès à l'hôpital ou en institution, la difficulté pour les familles à célébrer la mort, la laïcisation des modes de vie, le désir de personnes âgées isolées de prévoir leurs obsèques...

De grands groupes se sont donc constitués pour répondre à ces diverses demandes avec des services de plus en plus étendus : assurances, accompagnement, organisation de cérémonie, crémation, obsèques.

Ainsi, le groupe OGF, né du rachat de nombreuses enseignes de pompes funèbres est une grande entreprise qui compte déjà 6 400 collaborateurs. Or, en cet été 2018, OGF vient d'annoncer l'embauche de 1 000 personnes en CDI sur un an.


Quels métiers dans le funéraire ?

Sur ces 1000 emplois, on comptera 600 porteurs ou marbriers, des emplois facilement accessibles en terme de formation, ainsi que 300 conseillers funéraires.

Qu'est-ce qu'un conseiller funéraire ? En fait, c'est un commercial, responsable de l'accueil et de l'accompagnement des familles qui viennent dans une agence à l'occasion d'un deuil. Le conseiller s'adapte à leur demande en leur proposant les services adaptés.
Le métier exige donc un bon sens de l'accueil et des relations humaines, du tact et de l'organisation... en bref, il faut avoir le sens du service, et vu les circonstances, un bon équilibre humain et psychologique.

Tous les diplômés ou les professionnels ayant une formation ou une expérience dans les services peuvent donc être intéressés par ces débouchés, pensez-y éventuellement.
Travailler ainsi à proximité de la mort n'est certes pas évident, mais c'est aussi cette gravité qui peut intéresser certains candidats en quête d'un "métier qui ait du sens".


Des opportunités d'évolution

Autre avantage de ce secteur peu connu, on peut s'y former et évoluer rapidement : du fait de la taille des grands groupes, ces réseaux recrutent des chefs d'agence, des directeurs de marque, mais aussi des cadres pour des métiers support (finance, logistique, informatique...)

Ainsi, en 2017, 542 collaborateurs d'OGF ont bénéficié d'une promotion : un conseiller funéraire stagiaire a par exemple progressivement gravi les échelons jusqu'à devenir directeur de la marque OGF. 
 
De façon générale, ce genre d'entreprise propose à ceux qui seraient intéressés de nombreuses formations ad hoc. C'est ainsi que chaque année, 150 à 200 diplômes de conseiller funéraire ou maitre de cérémonie sont délivrés par le groupe OGF.

Enfin, le funéraire permet de travailler en région : c'est d'abord en Ile-de-France que l'entreprise recrute le plus avec 100 postes ouverts actuellement dont 27 conseillers funéraires, 22 porteurs, 10 marbriers, 10 managers et 20 postes de cadres au siège. 
 
Arrivent ensuite les régions de l'Ouest et du Nord de la France avec 60 postes de conseillers funéraires, marbriers, porteurs et cadres ouverts pour les secteurs à l'Ouest (Nantes, Chartres, Évreux...) et 40 postes à pourvoir dans le Nord (Valenciennes, Chantilly, Metz...).
 
Quelques chiffres
- OGF est une entreprise qui recrute de manière continue et en CDI : 1 906 embauches en 2017 dont 1 300 en CDI en France.
- 30% des embauches ont concerné des conseillers funéraires en 2017.


Pour en savoir plus :
Le site d'OGF : www.ogf.fr/

Rédigé le Vendredi 3 Août 2018 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets
L'Actu des débouchés : RT @poleemploi_IDF: #Agenda #parisemploi 2018 - Aujourd'hui et demain, 2 000 employeurs en face-à-face, 10 000 offres d'emploi et de format…
Jeudi 4 Octobre - 11:24
L'Actu des débouchés : RT @mlgenevois: #EVENEMENT📢 A vos agendas ! Organisé par @poleemploi_ara 80 entreprises de tous les secteurs d'activité recrutent Près d…
Jeudi 4 Octobre - 11:24
L'Actu des débouchés : Systèmes embarqués : EMC #recrute 49 #ingénieurs et #techniciens https://t.co/361E4j5A96 https://t.co/z5Tma0lZS2
Mercredi 3 Octobre - 18:49
L'Actu des débouchés : RT @Oranogroup: Jeudi 4 octobre, #Orano rencontre les étudiants de .@insarouen pour présenter les métiers d’ingénieur sûreté, procédé et mé…
Mercredi 3 Octobre - 18:08






Agenda