L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





En Ile-de-France, on peut devenir cuisinier dans une collectivité - crèche, école, lycée - et intégrer ainsi la Fonction publique territoriale grâce à une formation de 24 mois en apprentissage. Un bon filon proposé par le CFA des métiers territoriaux du CNFPT Ile-de-France.


Fonction publique territoriale : vous avez pensé à la cuisine ?
La restauration collective fait partie des secteurs très recruteurs en France et le métier de cuisinier y est en tension. Les départs en retraite se cumulent en effet avec l'augmentation du nombre de repas à servir, avec la relative méconnaissance qu'ont les jeunes du secteur et, peut-être, la mauvaise image qu'ils ont gardée de leur cantine.

Résultat : la restauration collective cherche 16000 cuisiniers chaque année, j'en ai déjà parlé.


Un CFA pour les métiers territoriaux en Ile-de-France

J'ignorais toutefois l'existence d'une formation spécifique pour la fonction publique territoriale d'Ile-de-France. Cette grande région a un CFA au sein du Centre national de formation de la Fonction publique territoriale (CNFPT), pour former en apprentissage des jeunes aux métiers territoriaux en tension, et notamment au métier de cuisinier de collectivité.

Il s'agit de préparer les repas dans les crèches, écoles, collèges et lycées, très nombreux dans cette région. Avantage : la formation n'exige aucune formation préalable en cuisine. Elle est ouverte aux jeunes de 17 à 25 ans, dure deux ans, et permet de mettre un pied dans la Fonction publique territoriale.


Changez votre image de la cantine !

Autre avantage : le CFA dispose d'un service de placement qui aide les jeunes à trouver leur employeur dans une collectivité. Ils n'ont plus alors qu'à réussir l'entretien oral de sélection.

"C'est un métier qui a beaucoup évolué, explique un responsable du CNFPT croisé au salon Jeunes d'Avenir le 28 septembre. On garde parfois une image négative de la cantine de son enfance, mais aujourd'hui les repas deviennent beaucoup plus qualitatifs ; il y a des normes très strictes à respecter sur le plan de l'hygiène, de la diététique et du goût".


Une préparation au concours d'entrée dans la Fonction publique

Tout au long des deux ans, les apprentis sont donc formés et accompagnés. Ils obtiennent le CAP cuisine et une attestation de spécialisation en cuisine de collectivité territoriale.

Ils bénéficient aussi d'une préparation pour passer le concours leur permettant, à l'issue de la formation, de devenir titulaire de leur poste comme fonctionnaire de catégorie C. Ah, le concours, en France, pas moyen d'y échapper ! Mais avec cet accompagnement, les apprentis ont toutes leurs chances de franchir cette barrière. La sécurité de l'emploi est alors assurée.

A moins qu'ils ne préfèrent exercer le métier dans des structures privées qui recrutent aussi énormément, par exemple dans des restaurants d'entreprise. Dans le public ou le privé, le cuisinier de collectivités bénéficie d'horaires de travail bien plus compatibles avec une vie de famille que celui de la restauration traditionnelle. Cuisinier en horaires de bureau, c'est l'avantage ultime.

Pour en savoir plus : 
- CFA des métiers territoriaux du CNFPT Ile-de-France
165 rue Jean-Jacques Rousseau, 92130 Issy-les-Moulineaux, tél. : 01 46 48 46 32
- www.cnfpt.fr

Rédigé le Vendredi 30 Septembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets