L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





L'éolien semble l'un des secteurs les plus porteurs pour l'emploi dans les énergies renouvelables. Pour répondre à des besoins techniques assez pointus, de nouvelles formations ont vu le jour, en formation initiale ou continue.


Energie éolienne : de nouvelles formations pour la maintenance des parcs
Même si les énergies renouvelables ne bénéficient pas encore d'un soutien économique franc et massif (en dépit des objectifs visés par la transition énergétique), certaines filières se développent plus que d'autres, comme le montre le "Guide des formations aux énergies renouvelables 2015" dont j'ai parlé dans une note précédente (Débouchés dans les énergies renouvelables : les meilleures filières).

"La production d'énergie éolienne exige des compétences techniques assez pointues et le secteur embauche", précise Romain David, rédacteur en chef de ce guide édité chaque année par l'Observatoire des énergies renouvelables.


Des parcs d'éoliennes de plus en plus nombreux à entretenir

On y trouve ainsi le témoignage du directeur d'Etair Méditerranée, une entreprise spécialisée dans la maintenance des pâles d'éoliennes, qui confirme ces débouchés : "Du travail dans le secteur, il y en aura, dit-il. Les parcs sont de plus en plus nombreux, donc, pour leur maintenance, il faudra des gens compétents en composite, mais également des techniciens en électromécanique, informatique, électricité et mécanique pure".

Pour répondre à ces besoins pointus assez nouveaux, des formations industrielles se lancent donc, souvent en complément de formations techniques ou industrielles de base.


Un bac pro "Maintenance des équipements industriels Option Eolienne"

Ainsi le lycée Jean Jaurès de Saint-Affrique (Aveyron), labellisé "lycée des énergies renouvelables", a-t-il ouvert en 2009 cette option de bac professionnel (à préparer en 3 ans après la 3ème). L'établissement dispose d'une nacelle éolienne de 750 kW, d'un support de mât pour l'apprentissage de l'haubanage et d'une éolienne de 900 W.
Les jeunes attirés par la maintenance industrielle mais aussi l'ascension des hautes pâles ont là une filière de formation initiale toute trouvée. (Rens. : http://jaures-saint-affrique.entmip.fr)

La plupart des formations sont toutefois proposées en complément d'un premier cursus, que ce soit après un bac pro industriel ou un diplôme de technicien supérieur.


La mention complémentaire "Technicien en énergies renouvelables"

Ainsi l'Education nationale a-t-elle lancé en 2010 la mention complémentaire "Technicien en énergies renouvelables". La formation, proposée dans une quarantaine de lycées ou de CFA en France (à chercher sur onisep.fr), dure un an et se veut très opérationnelle.
Avantage : elle est accessible après un bac, un bac+2, ou dans le cadre de la formation continue pour une reconversion.

Elle propose deux options : la filière "Energie électrique" (A) couvre le photovoltaïque et l'éolien, la filière B, "Energie thermique" le solaire thermique et la biomasse.

Energie éolienne : de nouvelles formations pour la maintenance des parcs
Le BTS Maintenance des systèmes option éoliens

A Montmorillon (Vienne), le lycée professionnel Raoul-Mortier a, lui, adapté le BTS de maintenance des systèmes industriels à l'éolien. La formation de deux ans comporte 10 semaines de formation en milieu professionnel. Elle est ouverte aux jeunes titulaires d'un bac pro MEI ou électrotechnique, d'un bac STI2D ou d'un bac S (option sciences de l'ingénieur).

La formation, très polyvalente, peut permettre de travailler chez un constructeur, un exploitant, ou une entreprise de maintenance. (Rens : www.raoul-mortier.fr)


La FCIL Technicien de maintenance en parc éolien

Le même établissement de Montmorillon propose aussi une spécialisation plus courte accessible en initial (après un BTS d'électrotechnique ou de maintenance) ou en formation continue : la Formation complémentaire d'initiative locale (FCIL) Technicien de maintenance en parc éoliens propose 16 semaines de formation au lycée et 8 semaines en entreprise.

L'étudiant obtient la certification BZEE décerné par l'organisme allemand de référence. Les stagiaires de la formation continue intéressés peuvent prendre contact avec le lycée qui les orientera sur l'organisme pouvant les prendre en charge.


Certificat de qualification professionnelle "Technicien de maintenance en énergie éolienne"

Cette autre formation ne débouche pas sur un diplôme de l'Education nationale, mais une certification reconnue par le BZEE. Elle est dispensée dans deux lycées qui ont aussi la particularité d'accueillir des jeunes en formation initiale ayant déjà un bac+2 et des adultes en formation continue :

- le lycée François Bazin de Charleville-Mézières dispose de 3 éoliennes. Un dispositif appelé "Distance Zéro" permet aussi d'accueillir des stagiaires belges et donne aux diplômés le droit de travailler en zone transfrontalière. La formation comprend 20 semaines en centre et 10 semaines en entreprise. (Rens. : www.lyceebazin.net)
- le lycée Dhuoda de Nîmes délivre la même formation avec 16 semaines en centre, 8 semaines en entreprise. Elle est accessible en formation initiale, en formation continue et même en apprentissage pour les moins de 26 ans. (Rens. : www.eolien-dhuoda.com)

Energie éolienne : de nouvelles formations pour la maintenance des parcs
Une licence pro pour la maintenance des éoliennes offshore

Cette nouvelle formation, elle, débouche sur un diplôme d'Etat de niveau bac+3 : la licence professionnelle "Maintenance des systèmes pluritechniques, spécialité Chef d'opération maintenance en éolien offshore" vient d'être lancée par l'IUT de Saint-Nazaire, ville portuaire au large de laquelle doit être installé un champ d'éoliennes marines.

Elle est ouverte à tout titulaire d'un bac+2 scientifique, en alternance (contrat pro ou apprentissage), et aussi à tout salarié titulaire d'un bac+2 ou d'une certification dans le domaine de la maintenance éolienne.

La formation dure un an et comporte 3 à 6 mois de stage dont 15 semaines à l'étranger. Elle peut déboucher sur de beaux postes de responsables d'exploitation de parc éolien, de chef d'opération maintenance, de technicien en bureau d'études, etc. (Rens. : www.iut-sn.univ-nantes.fr)


Une formation continue longue durée au Mans

Poursuivons notre tour de France par Le Mans, ville pilote du Grand Ouest pour la recherche et la formation sur l'éolien. Le Greta du Maine y a lancé en 2010 une nouvelle formation de technicien de maintenance en énergie éolienne de 6 mois.

Il s'agit cette fois d'une formation professionnelle réservée aux salariés et aux demandeurs d'emploi qui doivent être titulaires d'un BTS MI, électrotechnique, MAI ou d'un autre BTS ou DUT industriels, ou d'un bac pro avec expérience professionnelle. La formation est labellisée BZEE et BWO (Global Wind Organisation). (Rens. : www.greta-paysdelaloire.fr)


Au Windlab d'Amiens, un partenariat avec 26 entreprises

Enfin, la Picardie, terre exposée aux vents et plantée de beaux champs d'éoliennes, a investi pour créer un centre de formation professionnelle de pointe, le Windlab.

Elle y propose une formation comparable à celles évoquées plus haut de Technicien de maintenance de parc éolien qui dure 7 à 9 mois et inclut un stage. Elle est dispensée par le Greta Grand Amiénois et Promeo et s'adresse a priori aux demandeurs d'emploi et aux adultes qui souhaitent se reconvertir (ils doivent être diplômés d'un bac+2 technologique ou industriel). En 2015, la formation devrait toutefois être ouverte à des jeunes en alternance.

C'est que les débouchés sont là en partie grâce à un partenariat noué avec 26 entreprises : "Le projet est une réussite, témoigne Virginie Renault, responsable du Windlab au conseil régional de Picardie. Sur les 45 stagiaires formés en 2014, 85% ont aujourd'hui un emploi, pour la très grande majorité en Picardie". (Rens. : www.windlab.picardie.fr)

Reportage vidéo : la formation à la maintenance éolienne au Windlab d'Amiens


Energie éolienne : de nouvelles formations pour la maintenance des parcs
- Pour en savoir plus :

L'ensemble des formations mentionnées dans cette note sont issues du "Guide des formations aux énergies renouvelables 2015" édité par l'Observatoire des énergies renouvelables.
Il répertorie toutes les formations, du niveau CAP à bac+5, pour toutes les filière et tous les métiers.

On peut se le procurer sur http://www.energies-renouvelables.org

Rédigé le Lundi 18 Mai 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda