L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





La conférence des présidents d'université et le Crédit Coopératif viennent de publier un guide listant toutes les formations liées à l'économie sociale et solidaire (ESS) à l'université. Le secteur va offrir de plus en plus de débouchés notamment à des cadres.


Economie sociale et solidaire (ESS) : un guide des formations à l'université
J'ai déjà signalé sur ce blog les opportunités d'emploi de l'économie sociale et solidaire (ESS). Près de 10% des actifs (2,3 millions de personnes) travaillent dans ce secteur en France, et on estime que près de 600 000 emplois seront à renouveler d'ici 2020, du fait de nombreux départs à la retraite dans les associations.

Rappelons toutefois que ce secteur ne comporte pas que des associations : il regroupe aussi les coopératives, les mutuelles, des fondations et les entreprises sociales. Les grands secteurs d'activité sont l'action sociale et la santé (près d'un million d'emplois), le secteur bancaire (170 000 emplois), les mutuelles (130 000 emplois) et les établissements d'enseignement privé à but non lucratif (330 000 emplois).


Un inventaire de l'offre de formation université par université

Si l'ESS vous intéresse, vous avez tout intérêt à aller consulter le guide "Université et Economie sociale et solidaire" que viennent de publier ensemble la Conférence des présidents d’université (CPU) et le Crédit Coopératif (à télécharger en bas de cet article).

On y trouve un panorama de l'économie sociale et solidaire avec des présentations de grands acteurs (comme Disco Soupe, Siel Bleu, Biocoop, la Mutuelle des motards), mais aussi un inventaire de l'offre de formation et de recherche en ESS, université par université.


De la licence au master

On découvre par exemple que des universités proposent des licences générales, comme celle du Mans (université du Maine) qui fut la première en France à proposer une formation en 3 ans aux métiers du management et de la gestion des entreprises de l’économie sociale et solidaire.

Souvent toutefois, l'orientation vers l'ESS n'est proposée qu'en 3ème année de licence comme à l'université de Clermont-Ferrand la licence3 Communication et solidarité qui initie les étudiants aux problèmes de communication internes et externes spécifiques à l’ESS.

L'offre de formation est encore plus importante au niveau du master. Elle peut en cela répondre à la demande croissante de cadres pour le secteur. Par exemple Paris Nanterre propose un master Action publique-action sociale, visant la formation de cadres pour l'ESS et l'entrepreneuriat social.

L'université de Poitiers un master Droit et Développement de l’Économie Sociale et Solidaire ; celle de Reims un master Management des entreprises de l'ESS.


Jeunes diplômés : conseils de prudence

Si les besoins de compétences et les offres de recrutement vont aller croissant dans l'ESS, il n'est pas certain que ces formations universitaires débouchent facilement sur l'emploi.

"Les formations en ESS sont généralement perçues par les recruteurs comme trop généralistes", indique Olivier Boned, professeur associé à l'université du Maine dans le parcours management de l'ESS, et chargé de l'ingénierie de formation des militants de la Mgen.

Ce spécialiste du secteur souligne ce paradoxe : les entreprises d'ESS recrutent peu d'étudiants issus de ces parcours, mais elles apprécient les parcours de formations continue proposés par les universités et y envoient leurs salariés y parfaire leur formation.


Formation continue ou reconversion : de vraies opportunités

En terme de stratégie de formation, mieux vaudrait donc pour l'instant commencer par une formation générale en management, droit ou gestion à l'université, en IAE ou en école de commerce, et ne viser l'ESS qu'en terme de spécialisation : en dernière année de master, en licence professionnelle, voire en DU (diplôme d'université) ou en formation d'adulte après une première expérience, de façon à ne pas se fermer d'autres portes.

La liste des formations publiées par le Guide de la CPU comporte d'ailleurs une rubrique dédiée à la formation continue. On y trouve d'intéressantes propositions pouvant aider à une reconversion pour qui cherche à réorienter sa carrière vers ce secteur.

A Paris, par exemple, le Cnam propose une formation de "responsable d'association" (débouchant sur un titre professionnel RNCP de niveau II) soit pour diriger une petite association, soit pour devenir cadre administratif et de gestion dans une plus grosse structure.

Economie sociale et solidaire (ESS) : un guide des formations à l'université
Le guide "Université et économie sociale de solidaire" donne toutes les coordonnées de ces formations et constitue en cela un précieux outil :

A télécharger ici :

Rédigé le Vendredi 28 Août 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda