L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Le secteur des maisons de retraite se professionnalise et manque de personnel d'encadrement qualifié. Après l'IAE de Caen, le groupe IGS lance donc en septembre 2014 une formation à la frontière de l'animation et du management.


Des formations pour fournir des cadres aux maisons de retraite
Ce n'est un secret pour personne : la population française vieillit et ce "papy-mamy-boom" fait fleurir les maisons de retraite. Or ces établissements manquent souvent de personnel qualifié et de cadres, comme l'indiquait en octobre 2013 une dirigeante de Synerpa, le Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées.

Voilà pourquoi le groupe privé IGS Formation Continue, en partenariat avec l'Association nationale de formation et gérontologie, lance une nouvelle formation de "Responsable communication et vie sociale en secteur Gérontologique", dès septembre 2014. 


Une double expertise : animation et management

Cet intitulé dit bien la double face de cette formation originale qui traitera à la fois d'animation et de management. "Jusqu'à aujourd'hui, dans le secteur médico-social, on pouvait suivre une formation pour devenir animateur ou directeur d'établissement, mais aucune formation intermédiaire", explique Sébastien Baccon, directeur activité formation sectorielle.

Cette formation diplômante permettra donc d'une part aux animateurs du secteur gérontologique d'acquérir des compétences complémentaires en communication interne et externe, en gestion et en management.

Mais si ce programme est destiné par exemple aux responsables Animation ou Hébergement, aux cadres de santé, infirmiers, professionnels des services de soins infirmiers à domicile, aux collaborateurs administratifs et techniques qui possèdent déjà une expérience d'animation et voudraient monter en responsabilité, il veut aussi s'ouvrir à d'autres profils qui voudraient se reconvertir vers un secteur en plein croissance.  

Ainsi, la formation peut être intégrée à niveau bac+2, et les jeunes diplômés ou les professionnels qui se sentiraient attirés par ce secteur pourront y acquérir les connaissances qui leur manqueraient, notamment sur les techniques d'animation en milieu gérontologique. Ils apprendront à mettre en place et animer les ateliers indispensables à la qualité de vie en maison de retraite, et bénéficieront notamment de deux jours de formation dédiés à la communication avec les patients atteints de la maladie d'Alzheimer.


Vers un poste de directeur de petit établissement ou résidence sénior

La formation débouche sur un titre de "Responsable de projet de communication interne/externe", reconnu par l'État au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) de niveau II (bac+4).

Elle doit permettre d'évoluer à terme vers un poste de directeur d'un petit établissement ou d'une résidence séniors. 

Sur le plan pratique, la formation est parfaitement adaptée aux contraintes des professionnels en poste car elle se déroule à temps partiel, à un rythme de 2 à 3 jours par mois pendant 8 mois (23 jours de cours au total). La pédagogie privilégie les cas pratiques l'objectif étant de donner aux participants des outils concrets qu'ils puissent adapter à leur établissement.

Rens. : www.formationcontinue.groupe-igs

La  licence pro "Coordonnateur de services gérontologiques" de l'IAE de Caen 

A Caen, l'Institut d'administration des entreprises (IAE) a de son côté lancé en septembre 2013 une licence professionnelle (bac+3) de "Coordonnateur de services gérontologiques" qui veut répondre aux mêmes besoins du marché du travail.

Il existe en effet environ 315 établissements accueillant des personnes âgées en Basse-Normandie où la proportion de population retraitée est plus importante qu’ailleurs (source INSEE).

Délivrée en formation continue ou initiale, la licence professionnelle forme des cadres intermédiaires spécialisés en gérontologie. Elle apporte les savoirs de base dans les domaines sanitaires, sociaux et médicosociaux. 

"Les nouvelles conditions de certification des EHPAD imposent une formation universitaire, qui de ce fait s'avère indispensable, explique Catherine Caleca, responsable pédagogique. Nous avons constitué un réseau avec les professionnels, les OPCA, et avons repéré le besoin d’une formation de niveau intermédiaire permettant d’accéder aux fonctions d’encadrement dans les établissements prenant en charge les personnes âgées."

La licence professionnelle s’adresse en formation initiale aux personnes titulaires d’un bac+2 (DEUG, DEUST, BTS, DUT ou L2) ou 120 ECTS. En formation continue, elle est destinée aux titulaires d’un diplôme d'Etat d'infirmier, d'éducateur spécialisé, d'assistant social, de conseiller en économie sociale et familiale, aux cadres et personnels de direction d’établissements sanitaires et sociaux.  

Elle combine 336 heures d'enseignement théorique, 70 heures de projet tuteuré et 420 heures de stage (12 semaines) dont obligatoirement au moins quatre semaines hors de l’établissement employeur pour les salariés en formation continue. 

La sélection s'effectue sur dossier, qui peut être éventuellement complété par un entretien. Cette formation s'intègre dans la filière Management du social et de la santé du département IUP Management du social et de la santé de l'IAE de l'université Caen Basse-Normandie. 


Rédigé le Mardi 18 Mars 2014 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda