L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Pôle Emploi organisait le 13 décembre à Paris un forum pour proposer des formations financées par la région Ile-de-France. Avantage : toutes dispensent des qualifications pour des emplois réels. Industrie, assistanat, propreté, environnement, restauration...


Devant la mairie parisienne du 14ème, le 13 décembre, à l'invitation de Pôle Emploi.
Devant la mairie parisienne du 14ème, le 13 décembre, à l'invitation de Pôle Emploi.
Vous avez sans doute oublié les voeux du président de la République du 31 décembre 2015. C'est pourtant ce soir-là qu'il annonçait le financement par l'Etat de 500 000 formations destinées à mener les demandeurs d'emploi vers "les métiers de demain".

Depuis, Pôle Emploi et de nombreux organismes de formation s'activent pour faire de cette promesse une réalité. Mardi 13 décembre, je me suis glissée dans la foule des demandeurs d'emploi d'Ile-de-France qui étaient invités à la mairie du 14è arrondissement pour découvrir certaines de ces formations. Grosse affluence sur les marches du bel édifice parisien, où l'on n'avait hélas pas pensé à réguler l'arrivée de milliers de personnes toutes convoquées à la même heure.


Des secteurs traditionnellement recruteurs et de nouveaux métiers

Enfin, après une bonne demi-heure d'attente et quelques coups de coude, j'ai accédé aux offres des organismes de formation. Globalement, les formations ouvrent sur des métiers ou qualifications de niveau CAP à bac+2/3, dans les secteurs traditionnellement recruteurs (hôtellerie-restauration, propreté, sécurité, industrie) mais aussi des domaines en croissance comme l'environnement, la mécatronique ou le digital.

Beaucoup ouvrent sur des emplois d'assistanat : assistant ingénieur, gestionnaire de paye, assistant en gestion des entreprises... un niveau de recrutement sur lequel les entreprises peinent souvent à trouver suffisamment de candidats, beaucoup d'étudiants décidant de poursuivre leurs études après un bac+2.


Des formations courtes, professionnalisantes et financées

Je vous propose de faire en quelques notes un tour de certaines de ces formations. Elles sont en général courtes : de quelques semaines à quelques mois, un an maximum, et comportent une grosse part de professionnalisation via un stage ou une période d'alternance en entreprise...  

A la sortie, l'emploi n'est pas "garanti" - les stagiaires ne sont pas placés - mais il est aisément accessible si la formation s'est bien passée et correspond aux aspirations du stagiaire. Avantage : ces formations-là sont financées par le conseil régional d'Ile-de-France, d'où l'affluence sur les marches de la mairie parisienne.



Les licences professionnelles Environnement de l'université Pierre et Marie Curie

Commençons par les licences professionnelles de l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC). Une université pour des formations professionnalisantes ? C'est étonnant, mais rappelons que les licences pro sont d'excellents diplômes universitaires en terme d'insertion. Ces formations d'un an, accessible à niveau bac+2, dispensent une qualification en général assez pointue et conçue en fonction des besoins économiques.

La grande UPMC, université scientifique, ne fait pas exception avec un très beau choix de licences pros accessibles en formation initiale ou formation continue. C'est dans le cadre de la formation continue que certaines sont financées par la région Ile-de-France. Justement, "les licences pro orientées Environnement ont le vent en poupe en ce moment", explique la responsable du département qui donne trois exemples :

- La licence professionnelle Génie écologique pour les paysages urbains  qui ouvre sur des jobs d'assistanat dans les bureaux d'étude ou les entreprises d'aménagement paysager. J'ai rappelé récemment que l'emploi dans les métiers du paysage se porte plutôt bien en ce moment.

- La licence professionnelle Ecoconstruction pour un développement durable  offre de nombreux débouchés professionnels dans le secteur BTP, les cabinets d'études, la vente et la distribution de matériaux ou d'équipements...

- La licence pro Ressources et qualité de l'eau  ouvre sur de nombreux emplois de techniciens dans le traitement et la distribution de l'eau.

Bien qu'assez spécialisées et requérant en théorie un bac+2, ces formations sont ouvertes à toute personne pouvant justifier d'une expérience prouvant ses aptitudes. L'université dispose en effet d'un pôle "Reprise d'études et valorisation des acquis" efficace qui aide les candidats éventuels à se positionner. Encore un bel effort à saluer de la part d'une université !


Une formation aux métiers du réemploi et de la réutilisation

Toujours dans le domaine de l'environnement et du développement durable, CFAS Institut (à Rueil-Malmaison) propose une intéressante formation aux "métiers du réemploi et de la réutilisation".

"En matière d'emploi, c'est encore une niche, mais c'est un secteur qui émerge, explique Christian Riem, directeur. On recycle de plus en plus d'objets et de matériaux que ce soit dans les associations, les CAT, et de nouvelles structures. Le recyclage se professionnalise".

Voilà donc une formation particulièrement adaptée aux reconversions. Elle dure 300 heures et aborde le contexte réglementaire et environnemental, les meilleures pratiques, et les modèles économiques gagnants du recyclage. Idéal pour ceux qui voudraient même lancer leur entreprise.

Contact : www.cfas.fr  ; mail : c.riem@cfas.fr

 
Pour découvrir toutes les formations gratuites proposées par la région Ile-de-France :
formations.iledefrance.fr
 

Rédigé le Jeudi 15 Décembre 2016 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda