L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Je vous parlais de reprise, de redémarrage des embauches de jeunes diplômés et voilà que l'automne 2011, avec ses première feuilles mortes, a fait voler un peu de mon enthousiasme.


Coup de froid automnal sur les recrutements ?
Plus de post depuis septembre sur le blog Actu des débouchés... Et pourtant les journées de recrutement succèdent aux salons, et les communiqués continuent de pleuvoir dans ma boite mail.

C'est peut-être, tout simplement, que le moral en prend un coup. Il y aurait du retournement de conjoncture dans l'air. A peine décollée, la reprise patine et certains replongent.


PSA Peugeot Citroën a gelé ses embauches

Témoins de ce sévère coup de froid les aventures de quelques jeunes pros de mon entourage.

L'un vient fièrement de décrocher son diplôme d'ingénieur, option génie industriel, et par l'apprentissage s'il-vous-plait, ce qui lui donne trois années d'expérience. Bon CV, belle expérience et  qualités relationnelles. Dans l'enthousiasme du printemps 2011, il tape dans l'oeil des recruteurs de PSA Peugeot Citroën qui organisent leur "Spring Recruitment Days". Les entretiens s'enchaînent, d'abord au siège qui transmet son dossier à un site industriel. Reprise du processus début septembre, nouveaux entretiens avec les directeurs du site. Tout est positif ! c'est l'enthousiasme, il n'y a plus qu'à attendre le contrat.
Et puis les chiffres du premier semestre tombent pour PSA, et c'est la douche froide. Coup de fil : vos entretiens sont très positifs, mais les embauches sont gelées !


Des banques qui lâchent des starts up

Certes, l'automobile n'est pas toute l'économie française et l'on continue à recruter sec dans l'aéronautique, l'informatique ou sur les fonctions commerciales. Mais le climat est à l'incertitude pour nombre de secteurs, ce qui ne manquera pas d'impacter l'emploi, surtout les jeunes diplômés !

Autre histoire, celle d'une start up du BTP qui a développé un concept de structures en bois aptes à remplacer le béton pour de grands bâtiments collectifs. Le démarrage en 2010-2011 s'est fait en flèche et les carnets de commande se sont remplis permettant l'embauche de 20 personnes. Les clients sont là et les commandes continuent d'affluer, mais dans ce secteur du logement collectif, les organismes bâtisseurs sont longs à régler leur dû. Alors qu'il faut sortir des milliers d'euros pour acheter les matériaux. Résultat : les banques ont lâché les jeunes entrepreneurs qui craignent de devoir mettre la clé sous la porte !

Allez, à plus tard pour de meilleures nouvelles.

Rédigé le Mercredi 26 Octobre 2011 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets