L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





C'est le tiercé O2, EDF et Airbus qui arrive en tête du palmarès des 500 premiers créateurs d'emplois en France entre 2008 et 2013. Une passionnante étude de Xerfi Research qui donne les clés de la création d'emplois.


Classement : les entreprises qui créent le plus d'emplois en France
Trop souvent, expliquent les consultants de Xerfi, les enquêtes s'en tiennent aux nombre absolu de recrutements, en oubliant d'équilibrer avec les départs et les destructions d'emplois.

Tandis que leur palmarès établi sur la période 2008-2013 est basé sur les créations nettes d'emploi. Sur ce critère, le "classement des 500 premiers créateurs d'emploi" pour la France donne une belle photographie des secteurs qui recrutent vraiment et surtout qui redessinent le paysage économique du pays.


Les services à la personne en tête

Premier enseignement : les entreprises de services, en B to B ou aux particuliers, sont très bien placés. Les services à la personne se payent même le luxe d'occuper... la première place du classement puisque l'entreprise de tête est le groupe O2, créé en 1997 par Guillaume Richard et qui emploie aujourd'hui 9500 personnes.

Services de ménage, aide aux personnes âgées, garde d'enfants... L'ascension du groupe O2 témoigne bien de la transformation de notre économie qui a créé de l'emploi pour répondre à de nouveaux besoins dans un monde où les familles sont plus isolées, où les femmes travaillent et où l'on vit plus longtemps.

Au début de cet été 2014 d'ailleurs, le groupe O2 lance une grande tournée de job-dating pour recruter 3300 personnes pour la rentrée !

Autre entreprise de ce secteur, A2micile arrive aussi dans les dix premiers créateurs d'emplois (en position 9). Depuis 2006, le nombre d'agences a explosé : aux services d'entretien se sont ajoutés ceux du maintien à domicile, de la gym, du baby-sitting...


Industrie : la prime à l'innovation

L'industrie continue toutefois à défendre sa place dans la création d'emplois, mais ce sont essentiellement les entreprises à très forte valeur ajoutée technologique qui y arrivent. Ainsi, le numéro 2 du palmarès est EDF, le géant français de l'énergie et le numéro 3 Airbus Group.

Avec ses différentes filiales, le groupe EDF totalise 19 738 salariés. EDF et ERDF ont fait 27 000 recrutements sur les 5 dernières années, dont plus de 6 000 en 2013, tendance qui devrait se prolonger en 2014 et 2015. L'opérateur est un des employeurs les plus attractifs, notamment pour les jeunes diplômés ingénieurs.

Même prime à l'innovation chez Airbus Group bien sûr et aussi Safran (n°4), qui ne parviennent à maintenir leur rang dans la concurrence internationale que grâce à d'énormes efforts en recherche et développement.


La nouvelle économie

Autre caractéristique, le poids des entreprises liées aux nouvelles technologies et au numérique : Amazon (n°10), VentePrivée.com (32) se mêlent aux classiques SSII, aux consultants en ingénierie (Altran, Alten), aux poids lourds de l'informatique (Apple), et aux grands groupes du CAC 40 comme Vinci (12)  LVMH (25) ou L'Oréal (30) qui sont souvent dépassés en terme de vitesse de croissance et de dynamisme par de jeunes pousses plus légères !

Enfin, la grande distribution avec Auchan (n°5), Lidl (n°7) et la restauration avec McDonald (n°8) sont bien là aussi, ce qui n'est pas le cas de tous les groupes de leur secteur.


Des emplois peu qualifiés ou très qualifiés

Au final, le "tissu économique français se régénère plus vite qu'on ne le croit", commente dans la vidéo ci-dessous Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi.

Son analyse est pertinente et passionnante. Un point intéressera particulièrement ceux qui, comme moi, scrutent le marché de l'emploi : les créations d'emplois les plus nombreuses se font finalement aux deux extrémités de la chaîne de qualification : à faible niveau de formation (par exemple pour les services à la personne) et à très haut niveau de qualification (dans l'industrie, la recherche, les nouvelles technologies). Entre les deux, le marché de l'emploi a sans doute plus de difficulté à créer des emplois.

- Tout le palmarès des 500 premiers créateurs d'emplois sur le site www.les500.fr/

Rédigé le Mardi 24 Juin 2014 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets