L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Pour les métiers du social, c'est le moment de s'inscrire aux concours d'entrée dans les écoles qui délivrent les diplômes d'Etat. Le social continue à recruter mais les débouchés sont plus larges dans les postes auprès des personnes âgées, des jeunes enfants et des services à la personne.


Carrières sociales : les inscriptions aux concours sont ouvertes
Le secteur social emploie 1,2 million de personnes en France et 20 000 nouveaux postes sont proposés chaque année. Pour qui a la "vocation" et les qualités humaines requises, le choix d'une carrière sociale reste donc un bon choix d'orientation voire de reconversion.

C'est justement le moment de s'inscrire aux concours d'entrée (qui ont lieu de février à juin) et l'ONISEP vient de publier un guide des écoles du secteur social en Ile-de-France avec les dates des concours pour la rentrée 2016 (à télécharger tout en bas de l'article).

Cependant, si ces métiers profitent de nombreux départs en retraite et de la croissance de certains besoins (auprès des personnes âgées, des enfants et des adolescents, des personnes handicapées), ils souffrent aussi des restrictions budgétaires des collectivités et de l'Etat. D'après les études prospectives, l'emploi devrait donc croître de façon plus modérée dans ces métiers que dans ceux de la santé, ou même de l'animation.


Une hausse modérée des effectifs

Voilà ce qu'indique le rapport de France Stratégie sur "Les Métiers en 2022" : "Dans les métiers de l’action sociale, répondant notamment aux besoins des personnes handicapées ou des jeunes en difficulté, les effectifs devraient être orientés à la hausse, mais à un rythme moins soutenu que celui observé au cours des années 1990 et 2000. Selon le scénario central, 38 000 emplois seraient créés sur la période 2012-2022 dans ces métiers (contre près de 196 000 sur la période 1992- 2012), soit une hausse annuelle moyenne de 1,1 % par an".


Le graphique ci-dessous, issu du rapport de France Stratégie illustre bien cette croissance modérée en comparaison de celle des infirmiers par exemple.
Carrières sociales : les inscriptions aux concours sont ouvertes


Des débouchés plus importants auprès des personnes âgées

Certains métiers vont cependant recruter plus que d'autres : c'est le cas des aides médico-psychologiques ou AMP, un professionnel à la frontière de l'éducation et du soin qui accompagne les personnes dépendantes. Selon une enquête réalisée par Pôle Emploi, c'est l'un des métiers qui recrutera le plus dans les années qui viennent, notamment dans les maisons de retraite et les Ehpad, en raison du vieillissement de la population.

La formation est relativement courte : le diplôme d'Etat d'aide médico-pédagogique (AMP) se prépare en un ou deux ans dans 113 établissements en France. L'entrée en école est sélective (1 candidat sur 2 est admis) et se fait à niveau bac.

Débouchés assurés aussi pour les éducateurs de jeunes enfants (EJE), notamment dans les grandes villes. Ils travaillent dans des crèches, halte-garderies, des hôpitaux, des établissements pour enfants handicapés. Le diplôme d'Etat (DEEJE) est obligatoire. Il se prépare en trois ans après le bac et l'entrée en école est très sélective.

Les éducateurs spécialisés sont aussi assez recherchés notamment en région parisienne et dans les internats. Là encore, il faut un diplôme d'Etat qui se prépare en trois ans après le bac.


Le boom des services à la personne

La création et l'expansion du secteur des services à la personne concourt aussi à professionnaliser les emplois d'aide à domicile. Ainsi le métier d'auxiliaire de vie sociale connaît des besoins de recrutement très importants.

De nombreuses associations ou entreprises privées de service à la personne recherchent des AVS. On peut donc commencer sans diplôme, mais on peut cependant se former en 1 an et décrocher le diplôme d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS), très apprécié des recruteurs.

Egalement le technicien de l'intervention sociale et familiale est très recherché des associations d'aide à domicile. Cette profession requiert un diplôme d'Etat, la formation dure deux ans.


Des postes plus rares dans certains métiers

Les perspectives sont moins favorables pour les assistants de service social dont le premier employeur est le secteur public, contraint par les budgets. L'insertion est délicate aussi pour les conseillers en économie familiale et sociale.

D'autres formations récentes, "ingénierie sociale" par exemple, offrent encore peu de postes.

D'autre part, du fait du grand nombre d'associations et de petites structures parmi les employeurs, il faut souvent commencer en CDD, ou en contrat aidé. Enfin, les salaires de ces diverses professions restent relativement bas.

Mais ce sont des métiers qui ont du sens, et une fois l'insertion faite, qui peuvent offrir une certaine stabilité. Enfin l'essor des groupes privés de services à la personne et la silver economy offriront sans doute dans l'avenir aux travailleurs sociaux de nouvelles possibilités d'évolution et de reconversion.

- Téléchargez  la brochure ONISEP sur les écoles du secteur social en Ile-de-France :

Rédigé le Vendredi 16 Octobre 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda