L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Une étude du cabinet de recrutement Michael Page montre que les cadres commerciaux sont particulièrement recherchés et mieux payés dans l'industrie. Plus que jamais, les compétences technico-commerciales ont la cote.


Cadres commerciaux, l'industrie vous tend les bras !
L'étude du cabinet Michael Page lève le voile sur la catégorie "fourre-tout" des "cadres administratifs et commerciaux" qui représentent 1,2 million de personnes, soit un quart des cadres en France.

Réalisée auprès de 900 cadres commerciaux, elle souligne ce que j'ai souvent indiqué sur ce blog : le secteur de l'industrie est d'autant plus porteur pour les commerciaux qu'il souffre d'un déficit d'image, notamment auprès des jeunes diplômés qui ignorent souvent ce "continent caché".


Des salaires nettement supérieurs

Et pourtant, les entreprises industrielles ont un besoin vital de profils à la fois techniques et commerciaux, ce qui se traduit très concrètement par de belles offres salariales : l'étude montre que les entreprises du secteur industriel valorisent la rareté de ces cadres en leur offrant une rémunération moyenne de 65,1K€ par an, soit un salaire supérieur de 3,6K€ par rapport à la moyenne du domaine de la grande consommation et de 4,8K€ par rapport à celle du secteur des services.

Voilà qui pourrait redorer l'attractivité de l'industrie, non ?

Dans le détail, un ingénieur commercial ou un technico-commercial qui évolue dans l'industrie gagne en moyenne 49,5 K€, soit 3 K€ annuels de plus que son homologue du secteur des services.

Même constat pour les postes à plus haut niveau de responsabilité puisqu'un responsable commercial ou un manager commercial est rémunéré 60,4 K€ dans l'industrie, contre 56,3 K€ dans la grande consommation.

Au sommet de la hiérarchie, le directeur commercial gagne en moyenne 84,1 K€ par an, et encore une fois, le secteur de l’industrie est le plus rémunérateur avec 85,4 K€ contre 78,4 K€ dans les services. Mais ce sont bien sûr des postes que l'on atteint lorsque l'on est "expérimenté", comme le révèle aussi l'étude : 72% des cadres sondés ont plus de 40 ans.
 

Le cadre commercial : un profil particulièrement recherché  

L'enquête de Michael Page révèle aussi le bon positionnement des cadres commerciaux en général sur le marché du travail.

Les commerciaux sont parmi les cadres que les recruteurs "chassent" le plus, même lorsqu'ils sont en poste.  Ainsi, 38 % des cadres commerciaux ont reçu des propositions de poste sans avoir effectué de recherche ; constat d'autant plus marqué pour les postes de cadres sup, puisque c'est le cas pour un directeur commercial sur deux.

De plus, 42 % des profils à la recherche d'un emploi ont été recrutés en moins de 6 mois, contre 14 mois en moyenne pour tous types de métiers (chiffres INSEE 2013).


Des possibilités d'évolution très ouvertes

Des résultats à méditer alors que la fonction commerciale en général peine à attirer les jeunes diplômés qui lui préfèrent souvent le marketing ou l'informatique.

On voit aussi que la fonction commerciale valorise les résultats et semble favorable aux évolutions internes : près d'un cadre commercial sur deux (46%) ne dispose pas d'un niveau d'étude bac+5. Et tout porte à penser (l'étude ne le dit pas) que ce taux est encore plus élevé dans l'industrie où de nombreuses PME font évoluer des techniciens ou des personnes ayant acquis sur le terrain la connaissance des produits et le relationnel nécessaire jusqu'à des postes de responsabilité.
​ 
L'étude dresse aussi le portrait de ces cadres commerciaux : plutôt masculins (87% dans l’industrie et 86% dans l'IT) et ayant souvent occupé une autre fonction en début de carrière, souvent dans la production.


La vidéo résumant l'étude

Téléchargez aussi ci-dessous la présentation en PDF :


De l'intérêt des formations technico-commerciales


Pour les plus jeunes, cette étude me permet de souligner à nouveau l'intérêt des formations technico-commerciales proprement dites :

- le BTS technico-commercial est un diplôme de base de plus en plus apprécié, qui permet l'insertion dans l'industrie ou le commerce B to B comme les poursuites d'étude en licence professionnelle par exemple. 

- les diplômes d'ingénieur à spécialisation industrielle sont particulièrement recherchés, comme le prouve la création de l'ESTA Lyon, nouvelle école d'ingénieurs d'affaires pour l'industrie lancée à la demande des entreprises.

- Pour les profils de formation commerciale, le choix d'un stage de fin d'études ou d'un contrat d'alternance dans l'industrie peut se révéler un très bon plan. Choisissez une entreprise dont vous aimez l'univers : aéronautique, automobile, construction, bois, matériel médical, agroalimentaire, robotique... En réalité, le choix est bien plus vaste que vous ne l'imaginez !

Rédigé le Mercredi 9 Décembre 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda