L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Le secteur des services automobiles maintient un volant de recrutements qui a justifié la tenue du 3ème salon de l'emploi automobile à Paris, le 20 mars dernier. Des emplois dans la vente, la réparation, et sur des métiers d'experts liés aux nouvelles technologies pour lesquels on cherche des candidats de plus en plus qualifiés.


Automobile : des recrutements ciblés dans la vente et la réparation
La troisième édition du salon de l'emploi automobile organisé par le groupe Argus à Paris alignait une vingtaine de recruteurs parmi lesquels de grands réseaux de concessionnaires, des centres auto dédiés à l'entretien et la réparation, et quelques prestataires de services (loueurs, pièces détachées)...

C'est que malgré la crise de fond de la filière en France, l'automobile garde son écosystème lié à la vente et à l'entretien des véhicules. "Aujourd'hui, c'est là qu'est l'emploi automobile à 90%, explique Bertrand Ricq, directeur du site Autorecrute et organisateur du salon. Car même si la construction automobile va mieux, elle reste encore en surcapacité en France".

De fait, d'après l'OCDE, les usines françaises de production de véhicules seraient encore en surcapacité de quelque 500 000 unités par an ! Et les 1 000 créations de postes annoncées par Renault seront loin de compenser les pertes d'emplois qui devraient se poursuivre jusqu'en 2020...


Services automobiles : 21 métiers et 400 000 emplois

Laissons donc l'industrie (qui continue certes à recruter de jeunes ingénieurs automobile pour la R&D) pour nous tourner vers les "services automobiles" et leurs 21 métiers...
Certes, ils ont également souffert de la crise de la filière et sont passés de 418 966 salariés en 2007 à 398 992 en 2013. La chute des ventes a logiquement détruit des emplois de vendeurs, et la baisse d'activité des ateliers de réparation a aussi conduit à des compressions d'effectifs.


Des profils plus qualifiés

"Mais depuis 2014, les emplois se sont stabilisés, assure Bertrand Ricq, et il y a même un léger mieux en ce début 2015".

Surtout, les profils recherchés ont évolué et les qualifications requises sont plus élevées. Résultat : deux employeurs sur trois disent avoir des difficultés à recruter.

Selon le baromètre emploi du salon, les métiers les plus difficiles à pourvoir seraient, dans l'ordre, ceux de la maintenance et réparation, du service après-vente et de la carrosserie-peinture.


Les bons filons métiers

- Les candidats de niveau "ouvriers qualifiés" bien formés sont donc très recherchés notamment en carrosserie, métallurgie ou chaudronnerie. La filière réparation pâtit sans doute là de la désaffection des jeunes pour les métiers industriels et manuels. Sans compter que ces spécialités sont aussi celles dont manque cruellement l'industrie aéronautique.

Les formations proposées par le GARAC ou le Centre des formations industrielles (CFI) sont donc particulièrement appréciées.

- Côté mécanique, la réparation de poids lourds a le vent en poupe pour l'emploi, c'est même un des rares secteurs à avoir augmenté son nombre de salariés entre 2011 et 2013. Or le nombre d'offres d'emplois est supérieur aux demandes ! "La spécialité des véhicules industriels attire spontanément moins les jeunes que l'automobile et c'est dommage, car les salaires sont attractifs et on s'arrache les bons profils", indique le spécialiste de ces métiers à Autorecrute.

Des métiers accessibles via la filière professionnelle (CAP, Bac pro) Maintenance option véhicules industriels.

- Autre tendance : "On cherche des profils experts sur les nouvelles technologies, explique Bertrand Ricq : avec l'électronique embarquée, la géolocalisation et le wifi, les voitures vont être de plus en plus connectées". De l'entretien à la conception, de l'ouvrier qualifié à l'ingénieur, voilà de nouvelles demandes de qualifications qui vont croître et embellir.


Les bons commerciaux, vraies perles rares

Enfin, les réseaux de concessionnaires recrutent des vendeurs et disent chercher ces "bons commerciaux" aptes à dialoguer et comprendre le client. "Ce n'est pas tant la connaissance technique du véhicule qui l'emporte que l'empathie et le relationnel", explique Bertrand Ricq.

Au point que l'automobile ne craint pas de recruter des candidats issus d'autres filières, comme par exemple le luxe, pour peu qu'elle détecte une "perle rare".


Volkswagen recrute 130 à 200 jeunes commerciaux en alternance

Pour preuve de ces besoins, l'offre de Volkswagen qui va lancer en avril 2015 le recrutement d'une nouvelle promotion de jeunes attachés commerciaux en alternance. Le groupe a lancé son école interne, la Volkswagen Group France Academy.

Elle recherche des profils de jeunes commerciaux de 22 à 26 ans, de niveau bac+2, dotés par exemple d'un BTS commercial (Muc ou NRC) pour suivre sa formation d'un an en alternance (une semaine en centre de formation, trois semaines chez un distributeur du réseau).

Sur les précédentes promotions, 80% des diplômés ont été embauchés chez le constructeur.

Rens. : www.volkswagengroup.fr/vgf-academy/


Des outils pour la recherche d'emploi

Pour trouver un emploi dans les "services automobiles", une Bourse à l’emploi gratuite et 100% automobile a été mise en ligne.

Les employeurs y publient des offres d'emploi, d'apprentissage ou de contrat de professionnalisation pour l'ensemble des secteurs de l’automobile : Maintenance, Carrosserie-peinture, Vente, Préparation-rénovation, Dépannage, Contrôle technique, Démontage-recyclage, Station service, Écoles de conduite, Parking

On  y trouve aussi des offres dans des domaines transversaux tels que le secrétariat ou la comptabilité.
Rendez-vous sur : https://bourse-emploi.irp-auto.com/

Autre outil, le site autorecrute.com propose de nombreuses offres d'emplois et de stages, des actualités sur les entreprises qui recrutent, de l'information sur tous les métiers de l'automobile et les formations.

Rédigé le Lundi 23 Mars 2015 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda