L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi





Altran lance une campagne de recrutement mondiale de 4 000 consultants dont 2 200 en France et 90% d'ingénieurs. La société de conseil en ingénierie parie sur l'innovation pour attirer les meilleurs talents.


Altran recrute 2 200 "Innovation makers" en France
Le directeur général adjoint d'Altran en charge du busines development l'explique dans l'interview vidéo accordée à Cadremploi (voir ci-dessous) : le recrutement est stratégique pour ce groupe spécialiste du conseil en ingénierie, d'autant qu'il chasse essentiellement des ingénieurs, une denrée rare en Europe et en particulier en France.

En cette mi-juillet 2014, Altran lance donc une campagne de recrutement mondiale, déclinée dans diverses langues.


L'ingénieur, denrée rare

L'objectif est ni plus ni moins de recruter 4000 personnes dans le monde, dont 2200 en France, à 90% des ingénieurs.

Parmi eux, 70% occuperont des postes de consultants (pour travailler en interne pour Altran ou chez ses clients), 15% des postes de chefs de projet et 15% seront sur des fonctions support.

Un boulevard pour les formations scientifiques et techniques

Quels enseignements tirer de cet entretien pour la problématique des débouchés professionnels ?

1/ L'horizon est toujours très stimulant pour les métiers de l'ingénieur et de façon générale pour tous ceux qui s'orientent vers des formations scientifiques et techniques.
Pascal Brier le concède : les 33 000 ingénieurs formés en France ne suffisent pas à répondre aux besoins des entreprises. Cela crée donc un appel d'air pour les techniciens supérieurs qui souhaiteraient s'engouffrer dans la brèche pour évoluer ou poursuivre des études. D'autant que les formations en alternance se multiplient.

2/ La forte part prise par l'innovation dans la bataille économique mondiale accentue l'importance de ces compétences. Dans le numérique, mais aussi l'énergie, la robotique, la mécatronique, les biotechnologies, les innovations sont de réelles créatrices de valeur.
Cela explique l'insistance du dirigeant d'Altran sur les "soft skills", ces talents complémentaires des compétences scientifiques dures qui recouvrent l'aptitude à travailler en équipe, à communiquer, à s'adapter...

C'est en effet la somme de toutes ces compétences et leur secrète alchimie qui peut générer de vraies innovations pour les entreprises. Dans sa campagne, Altran ne se contente pas de dire qu'il lui faut des ingénieurs ou des managers : le groupe veut des "innovation makers" capables "de transformer une idée en innovation". Tout un programme.

La vidéo de la campagne de recrutement



Rédigé le Jeudi 3 Juillet 2014 | Commentaires (1) | Permalien

Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets






Agenda