Réussir ma Vie ...
 
Retrouvez-nous sur
Facebook
Twitter
RSS



Les admissions parallèles en école de commerce : quels concours à quel niveau ?



Il est aujourd'hui plus fréquent d'intégrer une école de commerce par les admissions parallèles que par une prépa. Mais quels concours peut-on tenter, à quel niveau et pour quelles écoles ?




Les admissions parallèles en école de commerce : quels concours à quel niveau ?
C'est décidé. Après votre DUT ou votre BTS, vous poursuivrez vos études en école de commerce. C'est une très bonne idée puisque pratiquement toutes les écoles, même les plus prestigieuses, ouvrent leurs portes à des étudiants dotés d'un premier diplôme. Cela vous permettra de décrocher un bac+5 dans un cadre dynamique et professionnalisant, un bon ticket pour l'insertion professionnelle.
 
Mais ne tardez pas à cibler la ou les écoles qui vous intéressent pour bien préparer la sélection d'entrée : que ce soit pour un concours commun ou un concours propre à une école, il faudra vous y mettre plusieurs mois à l’avance pour avoir de bonnes chances de réussite.
 
Il faut donc explorer attentivement toutes les possibilités suffisamment tôt.

Quelles écoles peut-on intégrer ?
Avec quel diplôme tenter les admissions parallèles ?
Quel concours peut-on passer à chaque niveau ?
Comment préparer les concours ?

Quelles écoles peut-on intégrer ?

Les admissions parallèles en école de commerce : quels concours à quel niveau ?
A peu près tous les types d'écoles ont des admissions parallèles : 

 

Des écoles post-prépa
Ces écoles qui recrutent classiquement via les concours ouverts aux étudiants des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) complètent quasiment toutes leurs effectifs via des admissions parallèles.
La moitié d’entre elles recrutent via les grands concours communs Passerelle et Tremplin, soit à bac+2 pour une entrée en 1ère année du parcours grande école (Passerelle 1 ou Tremplin 1), soit à bac+3 pour une entrée en 2ème année (Passerelle 2 ou Tremplin 2).

Notez que les écoles du concours Tremplin offrent moins de places que celles du concours Passerelle, car elles continuent de donner priorité au concours post-prépa. De façon générale, les écoles de commerce les plus prestigieuses et les mieux classées ouvrent moins grand les portes des admissions parallèles ou les réservent aux bac+3.

Les cinq plus grandes business schools
 
  • HEC et ESCP Europe ont créé un concours commun pour l'accès en 2ème année ouvert aux diplômés d'un bac+3 français. 50 places en 2015 (moins de 10% de réussite) pour ESCP Europe. 75 places à HEC. 
    – Profils des admis : diplôme d’IEP, L3, M1, M2, école d’ingénieurs.
    – Les deux écoles intègrent aussi en plus grand nombre des diplômés d'un bac+3 étranger via le concours SAI et ESCP Europe a un concours propre pour les bachelors européens.
 
  • EDHEC : Concours propre pour l’accès en 1ère année pour diplômés L2  économiques ou scientifique ou classes prépas scientifiques. 60% des admis viennent des CPGE scientifiques.
    – Pour l’accès à la 2ème année, admission sur dossier, Tage-Mage ou GMAT et oraux avec bac+3.
 
  • ESSEC : Admissions parallèles en 2ème année sur dossier et entretien avec bac+4, score TAGE-MAGe et MGAT + tests d’anglais. Environ 30% de réussite.
 
  • EMLyon : Admission en 2ème année sur concours propre avec bac+3 et tests d'admissibilité Tage-Mage. 50% des admis ont un bachelor, 50% un M1 ou M2.

Des écoles postbac en 3, 4 ou 5 ans
Là encore, presque toutes ces écoles admettent des étudiants en cours de cursus, à des niveaux différents selon les écoles.
La poursuite d’études dans une école postbac en trois ans n'a d’intérêt qu'après un bac+2 pour se professionnaliser et préparer son insertion. C'est ainsi que les EGC (Ecoles de gestion et de commerce) admettent des bac+2 mais en deuxième année de bachelor (ce qui fait donc perdre un an).

Plus intéressant : vous pouvez accéder à une quinzaine d’écoles postbac en cinq ans délivrant un diplôme visé et conférant le grade de master :
- Quatre d’entre elles (EBS Paris, ESCE Paris Lyon, IPAG et PSB (ex ESG) ont créé le concours commun Ambitions+ accessible à des bac+2 pour une entrée en 3ème année ou à des bac+3 pour entrer en 4ème année.
L’EMLV, l’ESDES Lyon, l’ESSCA, l’ICD, l’IDRAC, l’IESEG ont leur concours propre pour les bac+2 et/ou bac+3. 

– Certaines écoles offrent plusieurs niveaux et voies d’accès : l'EDC Paris a un concours propre à bac+1, puis utilise le concours Passerelle 1 et Passerelle 2. L’ISTEC recrute à bac+1 et bac+2 avec le concours Team et a un concours propre à bac+3 et à bac+4.  

L'avantage d'intégrer ces écoles en cours de cursus est de limiter le budget total des frais de scolarité d’autant que beaucoup d’écoles proposent des cursus en alternance en 4ème et 5ème année.
 
Des IAE, écoles de commerce à l’université
Moins connus que les écoles de commerce privées ou rattachées aux chambres de commerce et d’industrie, les 31 Instituts d’administration des entreprises (IAE) proposent cependant des cursus comparables au sein de l’université.

Ils recrutent en général à niveau bac+2 pour une entrée en L3, plus rarement à bac+3 pour une entrée en M1. Chaque IAE a ses propres spécialités de master et ses procédures d’admission en général basées sur le dossier et le test IAE-Message dont huit sessions sont organisées au cours de l’année sur toute la France dans des centres d’examen.

Les masters de certains IAE (Grenoble, Paris, Aix…) sont particulièrement appréciés des recruteurs. La poursuite d’études en IAE est donc un bon plan pour se professionnaliser, obtenir un master et bénéficier de frais de scolarité très modiques.

Avec quel diplôme tenter les admissions parallèles ?

Les admissions parallèles en école de commerce : quels concours à quel niveau ?
Si quelques écoles recrutent à bac+1 (L1 ou CPGE validée), la plupart requièrent un bac+2, certaines un bac+3 ou bac+4
Le palier où vous avez le plus de possibilités est le bac+2 et logiquement, les diplômes les plus représentés sont les diplômes universitaires de technologie (DUT) et les brevets de technicien supérieur (BTS).
En 2014, 49% des candidats du concours Passerelle 1 avaient un DUT, 29% un BTS, 15% une licence 2 et 7% d’autres diplômes.
Au concours Passerelle 2, 54% avaient une L3 (licence universitaire) et 33% un bachelor.
 
En terme de disciplines et de spécialités, il est clair que les profils économiques ayant un diplôme de gestion ou de commerce sont majoritaires. Quelques écoles postbac limitent d’ailleurs les admissions parallèles à des diplômés de gestion (par exemple l’IESEG).
 
De façon générale, les DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations), TC (techniques de commercialisation) et le BTS Management des unités commerciales (Muc) ou le BTS Comptabilité et gestion sont ceux qui vous donnent le bagage le plus cohérent pour poursuivre en école de commerce, à condition d'avoir un niveau suffisant.

Le saviez-vous ?
La plupart des IUT proposent aux étudiants du DUT Techniques de commercialisation (TC) une option "préparation aux admissions parallèles" au cours de la deuxième année. Les étudiants bénéficient de cours supplémentaires de maths, expression écrite, culture générale, et d'une préparation au TOEIC et aux tests de logique.

Cependant, la plupart des écoles restent volontairement ouvertes à des candidats d'autres horizons afin de diversifier les profils. Les épreuves des concours restent assez généralistes et requièrent davantage de compétences transversales (capacités d’analyse, d’expression, de logique) que de connaissances académiques. Le concours Passerelle propose même une épreuve au choix parmi 15 matières (biologie, Staps, droit, espagnol, sciences humaines…).

Les IAE admettent aussi des étudiants de disciplines très variées dont certains ont d’abord étudié les sciences, la géographie ou la sociologie.
 
Alors quel que soit votre profil, si l'école de commerce vous tente, ne vous censurez pas mais préparez sérieusement votre dossier et les épreuves du concours !

Quels concours peut-on passer à chaque niveau ?

Les admissions parallèles en école de commerce : quels concours à quel niveau ?
Précisons d’abord que lorsqu’on parle de "niveau de diplôme requis", il s'agit d’un niveau minimum. On peut donc le tenter avec un diplôme de niveau supérieur. Pour le concours Tremplin 1 ou Passerelle 1 par exemple, il faut au minimum un bac+2, mais on peut aussi le tenter avec un bac+3. Par contre vous n'êtes pas autorisé à vous présenter la même année à une école par deux voies d’accès différente.
La plupart des étudiants choisissent cependant de tenter les admissions parallèles l'année même où ils décrochent leur  premier diplôme : ils passent les concours en parallèle de leur BTS, DUT, L3, M1, etc. qu'il faut bien sûr réussir pour bénéficier d'une admission éventuelle en école.
 
A bac+1 :
  • vous avez accès à tous les concours postbac, mais il ne s’agit alors plus d’admission parallèles mais d’admissions classiques (vous perdez un an).
  • pour des écoles postbac en 3 ans délivrant des bachelors visés : admission sur dossier pour l’ESC Amiens, concours propre pour l’ESC Brest à Vannes, concours propre pour l’ESC La Rochelle, pour l’ESC Toulouse, l’ESCD-3A Lyon, l’ESIAME-Cholet, GEM Grenoble Paris et l’IDRAC. 
  • pour des écoles postbac en 4 ans délivrant des bacheliers visés : concours propre pour EMLyon BBA, pour l’ESC La Rochelle BBA IECG, pour l’ESC Troyes-Inba
  • pour des écoles postbac en 5 ans délivrant une formation visée : concours propre pour l’EDC Paris, pour l’EMLV Paris, pour l’IPAG Paris Nice, concours Team pour l’ICD Paris Toulouse et pour l’ISTEC Paris. 
 
A bac+2 :
Vous avez accès à trois grands concours communs. En cas de succès, vous entrez en 1ère année du parcours grande école pour trois ans de scolarité :
  • Ecricome Tremplin 1. Il donne accès à deux écoles qui recrutent principalement en fin de CPGE (via la banque Ecricome) : Kedge Bordeaux et Marseille (300 places en 2016), Neoma Reims et Rouen (215). En 2016, 2034 candidats se sont présentés aux écrits, Liste des bac+2 acceptés et inscriptions sur www.ecricome.org
  • Passerelle1. Il donne accès à 13 écoles : EDC Paris, EM Normandie, EM Strasbourg, ESC Clermont, ESC Dijon-Bourgogne, ESC La Rochelle, ESC Pau, ESC Troyes, Grenoble EM, ICN Business School, Montpellier Business School, Rennes School of Business, Télécom EM Evry. En 2016, il y a eu 3596 candidats pour 1605 places. Inscriptions et renseignement sur www.passerelle-esc.com
  • Ambitions+. Ce concours plus récent vous donne accès à 4 écoles postbac en cinq ans (EBS Paris, ESCE, Ipag, Paris School of Business (ex ESG), au niveau de la 1ère année du cursus grande école en trois ans. Environ 700 places au total. Inscriptions : www.concours-ambitions.com/
  • La plupart des écoles postbac en 3 et 4 ans, et les autres écoles postbac en 5 ans hors concours Ambitions+ ont un concours propre pour l'accès en 3ème année en général. Se renseigner directement auprès de chaque école.
  • Skema Business school, école post-prépa, a son concours "Admission sur titre" (AST) pour les bac+2. Rens. : http://concours.skema-bs.fr
  • si vous avez une L2 (deuxième année de licence validée) économique ou scientifique ou fait une CPGE scientifique, vous pouvez tenter le concours propre de l'EDHEC.
  • De nombreux IAE recrutent à ce niveau pour une entrée en L3 sur un concours utilisant le test IAE-Message. Renseignements sur le site de chaque IAE.
 
A bac+3 :
Vous avez accès aux mêmes trois grands concours communs qu'à bac+2, mais pour entrer en deuxième année du cursus grande école. Les inscriptions sont à faire sur les sites internet dédiés indiqués ci-dessus :
  • Ecricome Tremplin 2. Il est accessible aux bac+3/4 : L3, M1 et M2, bac+3 visé, titre RNCP, Bachelor de 3 ans ou obtenu après un bac+2, DCG, DUETI/DUETE ou licences professionnelles. 2634 candidats en 2016 pour 850 places (100 à ICN, 400 à Kedge, 350 à Neoma).
  •  Passerelle 2. Accessible aux bac+3/4 visés, aux titres RNCP niveau II. En 2016, il y a eu 3593 candidats pour 1465 admis.
  • Ambitions+ pour les bac+3
  • Plusieurs écoles postbac en 5 ans ont un concours propre : EMLV Paris, Esdes Lyon, Essca Angers et Paris, ICD Paris et Toulouse, Idrac Lyon, Istac Paris.
  • Concours AST 2 pour l'entrée à Skema
  • Concours propre commun à HEC et ESCP Europe.
  • Concours propre de l'EM Lyon.
  • Certains IAE (Grenoble, Aix, Paris) recrutent à ce niveau pour une entrée en M1. Voir sur le site de chaque IAE.

A bac+4 :
C'est un niveau d'accès moins courant, souvent emprunté par des étudiants souhaitant retenter le même concours que l'année  précédente, ou par des titulaires de M1 non admis en M2 (par exemple en droit où la sélection se fait toujours entre les deux années de master).
Vous avez donc accès aux trois concours communs mais toujours pour un accès en 2ème année du cursus grande école :
  • Ecricome Tremplin 2
  • Passerelle 2
  • Ambitions+ niveau bac+3
  • Concours propre pour quelques écoles postbac en 5 ans : Essca, Ipag, Istec.
  • Concours propre pour l'accès à l'ESSEC en 2ème année.  

Comment préparer les concours ?

Les admissions parallèles en école de commerce : quels concours à quel niveau ?
- Il faut viser stratégique et bien repérer la liste des épreuves qui vous attendent, puis centrer vos efforts sur la préparation des épreuves qui vous concernent.

- Beaucoup d'épreuves se présentant sous forme de questionnaires à choix multiples (QCM), la rapidité est essentielle, ce qui s'acquiert par un entraînement systématique et régulier.

- La plupart des concours communs organisent des sessions de préparation gratuites et publient sur leur site des annales ou des vidéos conseils : participez à ces journées, utilisez tous ces outils.

- Enfin, un certain nombre de concours vous demandent de présenter un résultat obtenu à des tests de langue ou de gestion (TAGE-MAGE) que vous pouvez passer dans les mois qui précèdent. Il faut passer le test au moment où vous êtes le mieux préparé, mais ni trop tôt ni trop tard pour pouvoir obtenir le niveau requis au bon moment.

- De façon générale, il faut anticiper, et dès le début de l'année concours faire un calendrier intégrant les tests à passer, les sessions d'entrainement, les dossiers à constituer.

Quelles épreuves vous attendent ?

Cela peut varier, mais en gros on retrouve souvent :

- La constitution d'un dossier : CV, lettre de motivation, score obtenu à des tests de gestion ou de langues. Respectez bien les délais d'envoi et dans le CV, soignez le descriptif des stages et des missions réalisées. La lettre de motivation doit présenter votre projet professionnel et expliquer pourquoi l'école visée et la formation (voire les spécialisations) qu'elle dispense vous permettra de mieux l'atteindre.

- Les tests de logique
TAGE MAGE, TAGE 2, Arpège, GMAT... Ce sont des calculs, des questions de déduction, un peu d'expression. Ils font souvent appel aux mêmes mécanismes de résolution. Il faut donc s'y entraîner régulièrement pour acquérir des automatismes.

- L'épreuve de synthèse
A partir de plusieurs textes, on vous demande en général de répondre à des questions et de produire un texte structuré d'analyse. Selon votre formation de départ, vous êtes plus ou moins à l'aise avec l'épreuve. Exercez-vous à lire rapidement, à faire des plans, et à rédiger avec une orthographe correcte. L'inscription à un site pour améliorer son orthographe en ligne peut être une bonne idée.

- Des épreuves de langues, écrites et/ou orales
QCM de grammaire et de vocabulaire, oral de compréhension, entretien de motivation en anglais... les modalités varient selon le concours, alors ciblez votre préparation sur les épreuves que vous avez précisément à passer. Ne vous découragez pas car une bonne préparation peut vous permettre de réussir aussi bien qu'un candidat ayant un bon niveau mais n'ayant pas préparé ses épreuves. 

- Oral de motivation
Même s'il intervient en fin de sélection, il faut s'y préparer sérieusement aussi car il a souvent un coefficient élevé. Entraînez-vous à présenter votre parcours, vos expériences et à les mettre en regard de l'école à laquelle vous postulez. Comme pour la lettre de motivation, il faut montrer la cohérence de votre poursuite d'études et savoir justifier votre choix d'école. Mieux vaut connaître parfaitement ses spécialités et particularités. On peut aussi parfois sonder votre culture générale et votre aisance à l'oral.

Sur le même sujet, lire :


Jeudi 23 Mars 2017

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger





S'abonner à la newsletter gratuite















Guides à télécharger



















Un blog sur l'actu des débouchés

Deux nouvelles formations courtes aux métiers du numérique

La Capsule Academy propose une formation de développeur web en 10 semaines sur le modèle Bootcamp....