L'actu des débo L'actu des débo

Indiscrétions sur  les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi


Tuyaux sur les formations et les métiers qui mènent vraiment à l'emploi






Le terme de Data Scientist recouvre désormais plusieurs types de métiers et de spécialités : ingénieur Big Data, Data Analyst, Data journalist, chercheur ou créateur de startup... L'éventail des compétences s'élargit pour répondre aux besoins des entreprises, et aux débouchés, qui explosent.


Les métiers de la Data se diversifient
Oui, le Data Scientist, c'est un peu l'arbre qui cache la forêt. C'est ce qu'on comprend à la lecture du guide métiers publié par la grande école d'ingénieurs Telecom ParisTech qui propose d'intéressantes formations et contribue à la recherche en matière de sciences de la donnée.

Car cette fameuse "Data" devient si importante, qu'elle contribue à la transformation rapide de pans entiers de l'économie et cela dans tous les secteurs : énergie, santé, transports, finance, assurance... Il n'y a donc pas un mais des métiers que ce guide (à télécharger en bas de cet article) prend la peine de décrire en terme d'activité, de profil et de compétences.


Besoins des entreprises : infrastructures, machine learning ou exploitation des données ?

"Il y a encore peu de temps, les entreprises recrutaient des experts sans distinction, sous la même étiquette de Data Scientist. Maintenant elles commencent à identifier véritablement leurs besoins, explique Stephan Clémençon, professeur à Télécom ParisTech, chercheur et en charge du mastère spécialisé® BigData : s'agit-il d'infrastructures, d'apprentissage machine ou d'exploitation des données ?" Le guide est d'autant plus intéressant qu'il est éclairé de témoignages de professionnels en poste et d'exemples qui permettent de mieux comprendre comment les entreprises utilisent ces fameux experts...

La diversification des spécialisations vient aussi de la multiplication des nouvelles solutions technologiques : graph-mining et exploration des réseaux sociaux, ranking et filtrage collaboratif, détection d’attaques et d’anomalies, mathématiques financières, maintenance prédictive, ciblage marketing, indexation et recherche de documents multimédia, reconnaissance de sons et d'images…

On comprend qu'il faille des profils différents pour manier ces divers outils.

Les métiers de la Data se diversifient
- Les Data Analysts, nouveaux prophètes du marketing

Les métiers du marketing ont été dans les premiers à s'emparer des big data pour mieux connaitre et segmenter leurs clientèles. "Les profils sachant allier la maîtrise de la donnée et celle du marketing sont fortement recherchés par les annonceurs, les agences et les équipes marketing au sein des entreprises, indique le Guide de Telecom ParisTech. Leur rôle est de recueillir, analyser et mettre en perspective les données issues des parcours des clients, tant sur le web et les mobiles, qu'en offline et cross-canal."
L'exemple du rôle déterminant joué par les Data Analysts, nombreux au sein de voyages-sncf.com est édifiant...

Une formation généraliste commerciale peut tout à fait mener à ces postes, le parcours idéal commençant en agence ou chez un acteur du web à fort trafic. Il faut bien sûr maîtriser les solutions logicielles de suivi de trafic, avoir une parfaite connaissance des outils digitaux, des évolutions des usages, une capacité d'interprétation, d'analyse stratégique et de synthèse et une sensibilité à l'ergonomie et à l’optimisation des sites et applications.

- Les ingénieurs big data pour la maintenance des infrastructures informatiques
Eux s’occupent de la maintenance au quotidien des bases de données et des frameworks big data. Ils développent, entretiennent, testent et évaluent des solutions big data, pour assurer que les infrastructures techniques tiennent la charge sous la masse de données exploitée. En fait, ce sont des postes à dominante informatique ouverts à des profils IT.

"Ce métier est un bon point d'entrée dans le monde de la donnée pour des profils issus d'écoles d'ingénieur très poussés en informatique, avec des capacités d'évolution vers le métier plus large de data scientist, dont il est une des composantes", indique le Guide.

- Les experts du machine learning, dans les secrets des algorithmes

On comprend que la Data n'est rien si elle n'est pas "traitée" par de puissants algorithmes propres à fouiller et exploiter la donnée comme un vrai gisement. De même, le "machine learning" cherche à utiliser l'intelligence artificielle pour réaliser des tâches de plus en plus complexes...
Les Machine Learning Specialists développent donc ces algorithmes avancés pour étendre les capacités des outils de traitement big data et tester des modèles prédictifs. Une jeune doctorante en Machine Learning explique par exemple comment Google a récemment économisé des millions en électricité en laissant un algorithme contrôler sa consommation.

Sur ces postes, on trouve des profils de chercheurs proches de la R&D, dotés de masters ou de de thèses en informatique, sciences cognitives, statistiques ou mathématiques… et en veille permanente.

- Les experts en data visualisation, pour rendre la donnée visuelle

Un bon schéma vaut mieux que de longues listes de chiffres ou de statistiques. A tel point que la visualisation de données est une véritable spécialisation. Ces experts savent donc créer des applications de data visualisation en intranet, sur le web, sur des applications mobiles et sur papier. Ils doivent savoir choisir les visualisations les plus pertinentes et les moins susceptibles d’apporter des biais dans l’interprétation des données.

Leur profil : plutôt des développeurs front end & back end mais ces profils peuvent évoluer à terme vers le métier de data scientist au sens large.


Encore d'autres spécialités

Il existe encore bien des fonctions et des métiers liés aux données à l'intérieur des entreprises : Le Data Protection Officer (DPO) est ainsi le garant de la protection des données personnelles, un poste jusqu'à présent occupé en France par le correspondant Informatique et Liberté et souvent occupé par de profils de juristes.
L'expert sécurité veille à protéger les bases de données des cyberattaques.  Le Chief Data Officer est le directeur des données de l’entreprise, chargé de mettre en place les moyens et les équipes et de s’assurer de la bonne collecte des données et de la transmission des informations les plus pertinentes pour la prise de décision.

Et puis cet univers de la Data peut aussi ouvrir sur des postes de consultants, ou bien sûr de Data entrepreneurs, des créateurs de startups exploitant la Data pour proposer de nouveaux outils, objets ou solutions...


Formation : tous les chemins mènent à la Data

Il n'y a donc pas une voie pour devenir "Data Scientist", mais des voies d'accès différentes : l'informatique, les mathématiques et statistiques, l'ingénierie, le marketing, le droit... D'autant que les compétences Big Data peuvent s'acquérir en fin de cursus d'étude, souvent après un master, une école d'ingénieur ou de commerce. L'un des meilleurs exemples est le mastère spécialisé Big Data proposé à Télécom ParisTech. Cette formation pluridisciplinaire d'un an accessible après un bac+5 prépare à l’ensemble des métiers dans le domaine de la science des données.

L'école délivre également, via Télécom Evolution, un Certificat d’Études Spécialisées "Data Scientist", destiné aux professionnels souhaitant maitriser les techniques d'analyse des big data et des principaux algorithmes de machine learning, à l'interface des mathématiques appliquées et de l'informatique.

Mais d'autres grandes écoles ou universités proposent des cursus et il y a même désormais d'excellentes formations en ligne comme la formation diplômante de Data Scientist d'OpenClassrooms et CentraleSupélec.

Une insertion excellente

Une chose est sûre : après ce type de formation, l'insertion professionnelle est excellente. Ainsi 91% des diplômés du mastère spécialisé ont trouvé un emploi facilement ou très facilement et 75% avant la fin du stage ou de la thèse.

On comprend pourquoi le Plan Big Data lancé en 2013 a fait de la donnée une des priorités nationales. Son ambition ? Créer 10 000 emplois directs d'ici 2019. Alors, bientôt tous Data Scientists ?

- Téléchargez ci-dessous le guide "Data Scientists ! Les métiers qui façonnent les transitions de demain"

guide_telecom_data_scientists_juin_2017.pdf Guide_Telecom_Data_Scientists_Juin_2017.pdf  (5.67 Mo)


Rédigé le Lundi 26 Juin 2017 | Commentaires (0) | Permalien

Facebook Google + Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Nouveau commentaire :
Twitter


Recherche



Michèle Longour
Michèle Longour




Certains traînent dans les bars, d'autres fréquentent les stades ou les cinémas... Moi, je hante les journées recrutement, je fouine dans les forums emploi et les salons dédiées à toutes les carrières. D'où l'idée de ce blog pour...



Derniers tweets
L'Actu des débouchés : RT @sophielbl: Dream Job Alert : tester des voiliers de croisière et découvrir les plus beaux endroits du monde 🌏 😍 https://t.co/8ASCVn363…
Dimanche 16 Juillet - 22:07
L'Actu des débouchés : #Métiers du vélo : Decathlon recrute en #alternance 50 #commerciaux et techniciens https://t.co/zQTYoPklDw https://t.co/K3FLATy9Ii
Mardi 11 Juillet - 10:58
L'Actu des débouchés : @StephMenegaldo merci de la mention @Actudebouches
Lundi 26 Juin - 15:26
L'Actu des débouchés : Les #métiers de la #Data se diversifient : tous Data Scientists demain ? https://t.co/ngshntvHwJ https://t.co/GW5AZBDIJ3
Lundi 26 Juin - 08:33