Votre job étudiant est peut-être à la fac !




Il fallait y penser. Depuis 2008, la plupart des universités proposent des emplois exclusivement réservés à leurs étudiants. Du secrétariat à l’animation d'ateliers, surveillance d'examens ou tutorat, ces jobs à la fac ont de quoi séduire avec des horaires aménagés pour un revenu fixe assuré. Enquête auprès d'étudiants en poste.



Rentrée étudiante © Université Claude Bernard Lyon
Rentrée étudiante © Université Claude Bernard Lyon
Ces emplois sont proposés par l'université elle-même. "J'ai trouvé ce job par le bouche-à-oreille mais l'offre était également présente sur le site Internet de mon établissement", explique Baptiste, qui a travaillé un an à l'accueil de son établissement.

"Dans notre université, les élèves intéressés s'inscrivent à une mailing list pour recevoir toutes les offres, sans distinction", ajoute Josiane Wecker du Service de la vie étudiante de l'université de Strasbourg.

Foncez, ces jobs sont pour vous !

Seules conditions pour postuler, avoir 18 ans et le statut d'étudiant. Certaines facs ouvrent même leurs emplois aux étudiants des autres universités.
 
Les jobs proposés sont divers, de l'aide à l'organisation des examens au rangement de la bibliothèque. "J'étais en charge de l'accueil des personnes, des réponses aux mails et au téléphone, de l'animation des réseaux sociaux ou du prêt de matériel", explique Baptiste. "Un de mes premiers emplois était l'aide aux étudiants handicapés qui avaient du mal à écrire. Je devais retranscrire sur la copie leurs réponses à l'examen, c'était très enrichissant", se souvient Fabien.

Évidemment, vos compétences personnelles seront appréciées. Un élève bilingue pourra plus facilement travailler au service des étudiants étrangers par exemple. Pour Fabien, en master 2 d'informatique à Polytech Grenoble, ce travail était dans la ligne directe de ses études. "Je suis à la fois animateur de salle informatique et organisateur des épreuves du C2i à Grenoble et Valence".
Malgré tout, certains postes comme l'accueil du public ou la surveillance aux concours sont plus ouverts. Le job ne correspond pas tout à fait à votre formation ? Pas de complexe à avoir, tentez votre chance.

Des horaires à la carte

Les jobs proposés par les universités ne peuvent pas excéder un mi-temps. "Actuellement, je fais environ 6 à 7 heures en salle informatique et 10 heures pour le tutorat C2i", explique Fabien qui cumule deux emplois. Pour Baptiste qui avait peur de s'ennuyer après une année de stage, cet emploi complète les journées de cours. "Je faisais environ 8 heures par semaine".

Atout de taille, votre planning est adapté à votre emploi du temps d'étudiant. "Ce qui est bien, c'est que mes horaires de boulot s'harmonisent avec mes cours", confirme Fabien, qui surveille entre autres la salle informatique de son établissement durant sa pose de midi. "Lorsque c'est calme, je peux même travailler mes travaux personnels".

Les responsabilités d’un salarié…

Surveillance d'examens, un des jobs d'encadrement les plus courant © E. le Roux, LyonI
Surveillance d'examens, un des jobs d'encadrement les plus courant © E. le Roux, LyonI
Travailleur, vous touchez un salaire qui ne doit pas être inférieur au Smic. "Je touche environ 700 euros par mois de ces deux emplois. C’est largement à la hauteur", insiste Fabien. L’étudiant boursier qui cherchait un complément de revenu avoue néanmoins ne pas compter les heures.

Sur la rémunération, Baptiste est plus réservé. "J’étais payé au Smic. Ce n’était pas grand chose pour la variété des taches à remplir", estime le jeune homme. "On faisait souvent des heures sup, surtout dans les couloirs, les gens vous reconnaissent et vous demandent des infos". Intéressant donc si vous cherchez un revenu complémentaire. A mi-temps et parfois payé le minimum, les jobs à la facs ne sont les plus lucratifs.

Vous voulez vous lancer ? Sachez néanmoins que, suivant des académies, les places peuvent être chères. "Il y a de plus en plus de demandes, c'est certain. Pourtant, dans notre université, le nombre de postes reste constant", confirme Josiane Wecker. Besoin d'un revenu à tout prix ? Continuez donc à guetter les autres offres d'emploi.

… dans un environnement de travail familier

Frais de transport, durée des trajets, adaptation au lieu de travail. Les jobs à la fac zappent de nombreuses contraintes. "C'est très pratique car nous sommes directement sur le lieu de travail entre les cours", confirme Fabien. "Pour aller au bureau, je n'avais qu'à descendre dans le hall", explique Baptiste. Pas de dépaysement à l'horizon !

Etudiant et salarié de l'université, vous évoluez entre deux univers. "Au bout de quelques mois, je connaissais bien les personnes de l'administration. En cas de soucis avec mes cours par exemple, je savais directement à qui m’adresser", explique Baptiste. A vous de savoir vous positionner. "J'ai parfois l’impression d’être un prof quand j’aide les étudiants pour leur travaux", confirme Fabien.

Une double casquette qu'il faut savoir gérer. "Ce n'est parfois pas évident lorsque vos camarades râlent car un cours est à 20 heures alors que vous savez que c'est la seule solution", affirme Baptiste. Étudiant ou employé, il faut savoir jongler entre les deux univers.

Etudes et travail, pas de droit à l'erreur

Gérer de front travail et études, tel est le défi d’un job étudiant. Dans le cadre des emplois à la fac, le sérieux est d'autant plus requis : le manque d’assiduité aux cours ou une absence à un examen peuvent être motif de licenciement.
 
Pour Fabien, cours et job sont largement conciliables. "Je n’ai jamais été au rattrapage pour le moment. De toute façon si cela avait entravé mes études, j’aurais arrêté ou au moins abandonné un des deux emplois", affirme le jeune homme. Même constat pour Baptiste : "Cet emploi ne m’a jamais gêné pour mes études".

Une expérience professionnelle en plus

Comme toute expérience professionnelle, un job à la fac est un plus sur votre CV, qu'il soit ou pas en relation avec vos études. "Organiser les sessions et les cours de C2i, ça forge au travail d'équipe", confirme Fabien. Durant le congé d'une des responsables des plannings, l'université s'est même tournée vers lui. "Je l'ai remplacé pendant un mois, ce fut une bonne expérience".

"Je n'ai jamais pensé travailler dans l'administration, pourtant ce job fut enrichissant", explique à son tour Baptiste. "On découvre les coulisses d'un grand établissement, le monde du travail, ce que signifie avoir une hiérarchie. Ça permet d'essuyer les plâtres avant de se lancer dans la vie active".

Où et comment postuler ?

Pour postuler, vous devrez joindre CV et lettre de motivation au service "vie étudiante" de votre université.

Tout au long de l’année pensez à vous renseigner, même pour les mois d’été ! Guettez le site Internet de votre fac. Les offres doivent y être publiées.

Vendredi 7 Juin 2013

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Jobs et stages | Réussir son CV | Chercher un emploi | Réussir son entretien d'embauche




Découvrez la première plateforme d'emploi aide soignante et recrutement infirmier