Volontaire dans la Marine : "j'ai vécu une aventure militaire et humaine forte"



Gatien, 22 ans, s'est engagé un an au service de la Marine Nationale en tant que "volontaire équipage". Un an pour découvrir le monde militaire et vivre un engagement qui lui a beaucoup appris sur lui et sur les autres.




Une affiche de la campagne de recrutement de la Marine nationale.
Une affiche de la campagne de recrutement de la Marine nationale.
"Dans la Marine nationale, il existe différentes voies pour découvrir le monde militaire sans s'engager sur une dizaine d'années. Pour ma part, j'ai choisi de m'engager comme volontaire car cela permet d'être intégré directement et à 100% dans une unité".

Depuis 6 mois, Gatien est l'un des membres volontaires de son équipage. Après avoir obtenu un BTS Gestion et Protection de la Nature, il avait envie de prendre un engagement. "J'ai plusieurs personnes de mon entourage qui ont différents postes dans l'armée, et depuis tout petit, j'ai côtoyé le milieu marin, que j'affectionne particulièrement !"

Après avoir suivi une formation marin-militaire, il a donc embarqué sur un bateau comme mécanicien et équipier sécurité. "Quelques mois après mon arrivée, j'ai aussi pris la responsabilité du suivi du traitement des eaux du bateau.

Le volontariat dans l'armée, c'est quoi ?

Après l’annonce de la disparition du service militaire en 1996, l'Etat a souhaité conserver un lien entre l'armée et la Nation. Il a alors mis en place le volontariat, ouvert aux candidats qui souhaitent découvrir l'Armée et se rendre utiles à leur pays.

Le volontaire peut découvrir durant un an le monde militaire en profondeur, et aussi avoir une expérience de terrain qui permet de comprendre les enjeux de la sécurité nationale et internationale. "Ç'a été pour une moi la première expérience concrète dans le milieu militaire, j'ai pu confronter mon idée à la réalité des métiers de la Marine", dit Gatien.

Comment postuler pour être volontaire ?


Les candidats doivent :
  • Être de nationalité française,
  • Être âgé de 17 ans au moins et de 26 ans au plus à la date de dépôt de la demande,
  • Être reconnu apte physiquement,
  • Être en règle avec les obligations du Service national (recensement, Journée défense et citoyenneté …),
  • Avoir un casier judiciaire ne comportant pas de mentions incompatibles avec les fonctions exercées.

Le recrutement se déroule en 3 grandes étapes :

• 1/La demande d'information et la rencontre d'un conseiller dans le CIRFA le plus proche de chez vous. C'est le point de départ, cela permet à l'intéressé de se renseigner sur les possibilités offertes par la Marine. Par la suite, d'autres rencontres sont nécessaires afin d'ouvrir un dossier de candidature.   

• 2/ l'entretien de motivation, généralement suivi d'un test de connaissances scolaires de base.

• 3/ les tests d'aptitudes : Test sportif, psychique et psychotechnique, rencontre avec un psychologue, test d'anglais...

Votre dossier est ensuite examiné par le centre national, qui valide ou non votre candidature. Tout cela peut prendre 2 à 6 mois. Une réponse positive vous conduira vers les centres de formations de l'Armée française. L'aventure de volontaire commence alors réellement.

Cinq semaines de formation intensives

"Dès que notre dossier est approuvé, on "fait ses classes", raconte Gatien. C’est une formation de marin et de militaire, basée au centre d'instruction naval de Querqueville ou de Saint-Mandrier. On a cours tous les jours pendant cinq semaines. A ça s’ajoute un entrainement sportif important, avec des objectifs à atteindre pour passer les épreuves à la fin. C'est là qu'on rentre vraiment dans le vif du sujet, ça devient sérieux, et on ne rigole pas avec la discipline !".

Après cette période de formation, et en fonction de leur classement aux épreuves finales, les jeunes militaires "volontaires équipages" intègrent ensuite une unité à bord d'un navire de la Marine Nationale. Les volontaires officiers peuvent aussi être affectés à terre. La vie de marin commence alors pour eux, pour un minimum d'un an, maximum deux. 

Comment se passe la vie à bord ?

Volontaire dans la Marine : "j'ai vécu une aventure militaire et humaine forte"
Sur chaque navire, ils sont plusieurs volontaires, totalement intégrés à la vie militaire avec l'équipage.

"Mis à part la hiérarchie, je ne vois pas tant de différence que ça entre mon statut de volontaire et celui des militaires engagés à long terme. Il y a un véritable esprit d'équipage, ce sont plus que des collègues ! On nous confie des responsabilités et nous sommes en constant apprentissage."

La vie à bord est rythmée par des exercices physique, des entraînements d'intervention et des missions : "On sent vraiment qu'on est comme la pièce d'un puzzle, nécessaire à l'aboutissement d'une mission !"
"L'esprit de cohésion de l'équipage est important,
on se motive tous, on se soutient"
"Ce qui me marquera sans doute le plus, raconte Gatien, ce sont les exercices de sécurité. Dans ces moments là, tout l'équipage est prêt à réagir le plus rapidement possible, tout le monde est vraiment à fond ! Et souvent, c'est à celui qui fera exploser le chrono ! Là aussi, l'esprit de cohésion de l'équipage est important, on se motive tous, on se soutient et au-delà de la performance individuelle, c'est l'action collective qui prime." 

Une belle expérience

Volontaire dans la Marine : "j'ai vécu une aventure militaire et humaine forte"
A mi-parcours, Gatien fait déjà un premier bilan : "Tout d'abord, savoir à la signature de mon contrat que je ne m'engageais que pour 1 an est quelque chose qui m'a rassuré. Bien sûr, j'avais l'envie de continuer, mais cela me permettait de "prendre la température" avant. C'est une bonne chose pour ceux qui ne sont pas sûrs à 100% !"

Car justement, on peut sentir au fil des mois un appel différent : "Aujourd'hui, après 6 mois de vie sur le bateau, je me rends compte que la vie militaire ne correspond pas à l'engagement que je souhaite prendre, dit Gatien. Les diverses formations que l'on a eues à bord (gestion des eaux, formation incendie...) m'ont amené à réfléchir à un engagement dans les sapeurs pompiers, ce qui s'inscrit tout de même dans une certaine continuité avec l'armée : c'est donner du temps pour défendre et protéger les Français."

"Cela reste tout de même une belle expérience, où j'ai acquis de la rigueur, un sens des responsabilités. J'ai beaucoup appris sur moi, sur les autres. J'ai vécu une aventure militaire et humaine forte, un peu comme une année de service militaire qui n'est plus obligatoire aujourd'hui".

Et après le volontariat ?

A la fin du contrat d'un an, beaucoup de jeunes volontaires continuent leur engagement dans la Marine nationale : certains postulent en interne pour devenir matelot de la Flotte en signant un contrat de quatre ans ; d'autres vont étudier à Maistrance, l'école des officiers mariniers. Pour ceux-là, l'aventure continue encore une dizaine d'années ou même pour une carrière complète dans l'armée.

D'autres, comme Gatien, décident de changer de cap et envisage une reconversion dans le civil, dans la marine marchande par exemple. 

Pour en savoir plus

Cet article concerne uniquement le "volontariat équipage", pour avoir plus de renseignements sur le volontariat en général, ou sur les autres opportunités offertes par les armées françaises, vous pouvez vous rendre sur les sites suivants : 

- etremarin.fr 
- Site officiel de recrutement de l'armée de terre
- Le site du gouvernement

 Mais aussi :
- Dans les CIRFA (Centre d'Information et de recrutement des Forces Armées ) pour la Marine, l'Armée de Terre et de l'Air,
- Dans les casernes de gendarmeries, les bases aériennes, les bases militaires.
Des militaires chargés de l'orientation et la formation sont disponibles pour répondre à toutes questions.

8 Décembre 2015
Anne Vanrapenbusch

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité





Vos articles préférés !


S'abonner à la newsletter gratuite