VIDEOS. Des pionniers qui changent le monde



L'opération "1000 Pionniers qui changent le monde" veut faire connaître certaines des innovations vertes et sociales les plus encourageantes de la planète. Elle nous raconte l'histoire de ceux et celles qui les ont lancées... et nous invite à les imiter. Grâce au "Prix 1000 Pionniers", nous pouvons les soutenir ou faire connaître nos propres initiatives pour améliorer le quotidien.




VIDEOS. Des pionniers qui changent le monde
Halte à la crise et surtout à la morosité qui pourrait, à tort, nous faire baisser les bras face à la pauvreté, l'injustice ou la dégradation de notre belle planète. Par une après-midi de septembre, les promeneurs parisiens voient fleurir sur les berges de Seine un optimisme inattendu. Témoignages, films, rencontres... Ici des hommes et femmes ne se contentent pas d'attendre un monde meilleur. Ils tâchent, à leur échelle et dans leur domaine de compétence, de développer une initiative concrète et positive.

Le Philippin Tony Meloto
Le Philippin Tony Meloto
"Je dépollue les sols grâce aux plantes", témoigne Thierry Jacquet, qui après dix ans de recherche a trouvé la solution écolo pour décontaminer les sols.
"J'ai sorti un million de Philippins de l’extrême pauvreté", dit l'entrepreneur Tony Meloto qui a transformé en villages les bidonvilles de Manille. "Je permets aux paraplégiques de remarcher", explique l'Israélien Amit Goffer, inventeur du fauteuil roulant Rewalk qui permet de se mettre debout... Certains sont déjà des entrepreneurs sociaux, d'autres ont simplement eu une bonne idée dans le cadre de leur travail ou leur association.

L'admiration le cède à l'envie de partager l'aventure de ces 1000 Pionniers qui changent le monde. Tant mieux car c'est bien le but de l'opération. Les "pionniers" étant ceux qui ouvrent la route aux autres, le Prix 1000 Pionniers invite tous les Français dont le projet peut améliorer le quotidien à le présenter sur le site 1000pionniers.com. Avec un prix décerné par un jury et par le vote des internautes dans les catégories bien-être et santé, éducation, environnement, solidarité, économie positive, mode, design et architecture.

Mais commençons par admirer des initiatives du monde entier.

Une jeune styliste crée un manteau pour les personnes à la rue

Veronika, jeune styliste américaine, a créé un manteau sur mesure pour les besoins des SDF hélas nombreux dans sa grande ville de Detroit, sinistrée par la crise de l'automobile.

Sa doudoune est fabriquée par des femmes de Détroit au parcours difficile. Le projet est donc social sous toutes ses coutures, ce qui montre que toutes les compétences peuvent être utiles pour trouver des solutions positives.

Stiven récupère la peau des saumons pour faire du cuir sauvage

Stiven est chilien mais il a longtemps étudié et travaillé aux Etats Unis. Sa bonne idée à lui a été de récupérer la peau des saumons d'élevage pour en faire un cuir éthique et très résistant. Car si le saumon est devenu l’un des poissons les plus consommés au monde, personne ne récupère la peau de ces milliers de saumon...

Son produit phare : des chaussons de laine à la semelle en peau de saumon.

Ils inventent ''Canibal'', la machine à récupérer les gobelets

Les Parisiens Stéphane et Benoit, eux, ont eu l'idée de récupérer ces milliers de gobelets plastique usagés que nous jetons en nombre à la poubelle.

Restait à trouver comment. Leur solution passe par une machine au nom évocateur, "Canibal", qui mange le gobelet et le compacte aussitôt.

Des toits en terre au Sahel

Ce projet-là consiste à développer en Afrique des constructions en terre, moins chères que les maisons en tôle ou en pierre et plus écologiques que celles en bois (qui contribuent à la désertification de ces régions).

Cette technique dite de la Voute nubienne (AVN) est développée par une association depuis plusieurs années. Le programme prévoit en plus de former des maçons : il donne à la fois un toit, un travail et une meilleure qualité de vie aux habitants des régions sub-tropicales qui souffrent d'un manque de matériau de construction.

"D'ici 2018, le programme d'AVN permettra de toucher 30 000 personnes à travers 600 villages, de construire 3500 VN, former 450 maçons et d'économiser 7000 tonnes de CO2", explique Thomas Granier, qui développe le projet.

"Des toits de terre au Sahel" fait partie des initiatives qui concourent pour le Prix 1000 Pionniers. Les internautes désignent les initiatives gagnantes en votant pour leurs préférées. Une  façon simple de commencer à s'engager. Visitez toutes ces initiatives et votez !

Lire aussi :
Elle lance une ligne de batik éthique made in Indonesia

Lundi 25 Novembre 2013

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Christophe J. A. Ranque le 17/09/2015 17:23
Bravo pour cette initiative.

Elle prouve, une fois de plus qu'une nouvelle société est en marche, comme l'écrit Bernard Lemoult dans un article publié en tribune de economiematin.fr "Pour remédier à la crise, il faut changer notre modèle de développement".

Le temps est désormais à l'action, et c'est ce que nous nous efforçons de faire dans notre domaine, en nous faisant Jardiniers de la Planète.

Cordialement.

Christophe et Claire

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Témoignages | Initiatives | Coin philo | Portrait | Citations | Spiritualité





Vos articles préférés !




S'abonner à la newsletter gratuite