Une jeune diplômée au chômage face à Sarkozy sur TF1



Parmi les onze Français sélectionnés pour débattre avec Nicolas Sarkozy sur TF1 le 25 janvier, une jeune femme de 26 ans. Nathalie Perriot, bac + 5, est au chômage et a interpellé le président sur l'inadéquation entre les études et le marché du travail.





Une jeune diplômée au chômage face à Sarkozy sur TF1
Nathalie, 26 ans, est une des premières à exposer sa situation lors de l'émission "Paroles de Français" du 25 janvier 2010 sur TF1. Elle est diplômée d'une école de commerce, dotée d'un bac + 5 en marketing et communication, et... ne trouve pas d'emploi. Une situation hélas assez banale en ces temps de crise économique.

La réponse de Nicolas Sarkozy ? "La solution à votre problème, c'est la croissance Nathalie", explique le chef de l'Etat. "En situation de crise, ajoute-t-il, ce sont les dépenses de marketing et de communication que les entreprises suppriment en premier". Et de promettre, non un "partage du travail, qui ne marche pas", mais un redémarrage de l'emploi : "Vous verrez le chômage reculer", a-t-il martelé lors de la soirée.

Il faut développer les formations en alternance

Une jeune diplômée au chômage face à Sarkozy sur TF1
Un peu plus tard dans la soirée, Nicolas Sarkozy revient sur les questions d'emploi et de formation en répondant à un enseignant en lycée professionnel qui est contractuel et non titulaire de son poste. Il embraye alors sur les propos du prof en vantant la voie de l'expérience professionnelle, tout aussi valable selon lui que le fait d'avoir réussi un concours :
"En France, on a la maladie du concours. Mais tout le monde n'est pas une bête à concours !", dit-il en ajoutant en aparté que lui-même n'en a pas passé.

Le président de la République en profite pour faire un petit couplet sur les bienfaits de l'apprentissage et de l'alternance. "Nous faisons tout avec le gouvernement pour développer l'apprentissage, car il faut absolument rapprocher les formations des besoins des entreprises, explique-t-il en se tournant à nouveau vers Nathalie : "Votre formation est sûrement très bonne, mais ceux qui passent par l'alternance trouvent du travail à 100%"

"Nous les jeunes, on se sent aussi inutiles''

Après cela, on n'entendra plus vraiment Nathalie, jusqu'à la fin de l'émission. C'est que chacun doit avoir "son tour" : l'ouvrier de l'industrie automobile, le chef d'entreprise de transport, la productrice de lait, l'habitant de banlieue, le prof non titulaire, l'infirmière des urgences débordée, pour finir par le retraité de 67 ans qui ne parvient pas à joindre les deux bouts et la comptable de 57 ans dont le mari a été mis en retraite anticipée : "on se sent inutile", disent les seniors. Occasion que Nathalie saisit pour dire que "nous aussi les jeunes, on se sent inutiles".

Message entendu par le chef de l'Etat ? A l'aise face à tous les sujets qu'il avait manifestement bien préparés, Nicolas Sarkozy a réexpliqué les réformes déjà engagées, sans faire d'annonce nouvelle : autonomie des universités, réforme du lycée, objectif de 30% de boursiers en grandes écoles, développement de l'alternance...
Quant à Nathalie Perriot, gageons que la notoriété acquise sur TF1 lui permette d'attirer vite l'attention des recruteurs. Une légère reprise de l'emploi semble en effet s'amorcer en 2010, pour les cadres et les jeunes diplômés.





Mardi 26 Janvier 2010

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par anonyme le 27/01/2010 10:46
Qui osera dire à Nathalie Perriot que l'ISEG est le plus mauvais choix pour des études de marketing & communication ?
Bac + 5... mais quels 5 ???
ISEG n'est pas reconnu par l'Etat, l'ISEG n'a aucun concours d'entrée !
Bizarrement ceux qui pour la même qualification "marketing & communication" ont un diplôme du CELSA+ un MBA, trouvent un job dans les plus grandes entreprises... Sauf que le CELSA est très sélectif et seuls les meilleurs réussissent !
Forcément, en arrivant avec un diplôme qui ne vaut pas grand chose, d'une école où tout le monde entre (moyennant une forte somme d'argent), on galère... et son CV se retrouve TOUJOURS dans une poubelle pour laisser la place à ceux qui affichent HEC, CELSA, etc...
Les étudiants s'imaginent que BAC+5, ça claque assez pour en mettre plein la vue... Mais sur les bureaux des DRH, arrivent des milliers de CV affichant des BAC+5 ! Et tous ne valent pas du tout la même chose.
Un BAC+5 provenant de l'ISEG, cela veut dire pour un DRH plusieurs choses :
- la personne n'était pas brillante pour entrer à HEC ou au CELSA
- la personne n'a passé aucun concours de sélection
Alors que ce même DRH reçoit des tas de CV présentant des diplômes de Grances Ecoles prestigieuses, doublés de MBA dans tous les sens... Comment Nathalie pensait-elle leur passer devant ???
C'est pas un souci de chômage, c'est un souci d'orientation et de diplôme au rabais.

2.Posté par Lilotte 91 le 27/01/2010 13:37
Regardez son profil, l'ISEG n'est pas l'école maitresse de sa formation. Elle a fait son Master dans le groupe PGSM ! il faut se renseigner avant d'avancer des jugements et écouter ce qui a été dit ! Cela ne s'apprend pas en formation mais en éducation !

3.Posté par Anaïs le 28/01/2010 14:08
J'ai trouvé sa prestation absolument irrespectueuse et elle a montré à quel point elle était motivée pour trouver du boulot en étant "avachie" sur sa chaise, même pas la force de se tenir droite en parlant en direct à la TV. J'avoue que je doute de son Bac+5 en communication, ou alors la formation est vraiment douteuse. Si je la vois passer pour entretien dans ma boîte avec le même comportement, il est clair qu'elle ne sera jamais retenue, peu importe le niveau d'étude. Son comportement physique en dit long sur son potentiel travail....!

4.Posté par anonyme le 28/01/2010 16:03
Certes... Mais je vais vous décevoir... Le DRH d'un très très grand groupe mondial qui possède plusieurs marques de luxe m'a clairement dit (en amis, je ne postulais pas) qu'il ne prennait pour le service marketing et com que : HEC, ESSEC, CELSA... et figurez-vous qu'ils sont très nombreux à afficher un tel parcours ! Ce DRH a l'embarras du choix !
Et pour cause le groupe PGSM obtient pour ce qui est de sa meilleure place le rang 18 dans le classement des école de commerce !
En 2009 il était au 19 ème rang ! (voir le site "etudiant palmares")
Une ESC au 18 ème rang... soit vous êtes en dehors du monde du travail soit vous ignorez que c'est un très mauvais classement pour obtenir un bon job dans une société solide !

5.Posté par Aznur le 01/02/2010 21:12
Nathalie n'a peu être pas envie de travailler directement au service marketing et com de sony france ou de microsoft ( quoi que pour le 2eme ..)
elle dis simplement être au chômage .
en se qui concerne la position des gens
même si j'avoue que sa peu faire beaucoup il faudrait peu être se recentrer sur l'essentiel :
« l'homme « 
et maintenant me dire que tel école et au 19 eme rang
j'aimerai qu'on juge d'avantage les gens à se qu'il savent montrée surtout graphiquement dans le domaine du marketing et de la communication
que sur le palmarès de l'école vous embauché qui ? l'école ?
Je ne doute pas que l'école et un gage de qualité mais n'oublions pas que plus de la moitié des idées dans le monde sont venu de gens qui n'ont jamais fréquenté des écoles de ce genre
et quand on sait comment certaine entreprise qui se permette de recruter les « meilleurs»
on commencer et que pour la plus part il n'ont fait que plagier le travail d'autre
la pomme par exemple ou cité plus haut microsoft ou qu'il on commencer par exemple comme petit assembleur de quartier dell
faut il allez dans une grande école comme bill gates pour plagier ?

je l'ai trouve bien arrogant maintenant d'exiger les encore une fois je le répète « Meilleur » école
je ne dit pas qu'il ne doivent pas travailler avec les gens les plus compétent. je dis simplement que la notion de compétence et assimilé  à la réputation



6.Posté par Aznur le 01/02/2010 21:23
j'ai oublier sa si le potentiel de travail été directement proportionnel à la façon de se tenir les gens allonger sur une chaise longue serai tous pauvre

de même plus la coiffure et excentrique plus le QI et bas ....

vous avait déjà éliminer cette personne avant même d'avoir vue les idées quel avait pour vous

7.Posté par melodie le 12/03/2010 16:49
Enfin, si ca peut vous rassurer, j'ai mon bac+5 du CELSA et je suis au chomage quand meme...

8.Posté par anonymous le 24/02/2011 02:08
Tout d'abord, Nathalie Perriot est très jolie,
incroyablement belle même :)))

(si un jour tu me lis, Nathalie, je suis dans la même situation que toi LOL)

Qu'elle soit avachie ne présume en rien de ses compétences ou capacités.

Certes, elle n'a pas l'habitude des caméras.
(je n'ai pas vu cette partie de l'émission)

Peut être était elle simplement fatiguée par la durée de l'émission ? ou encore de sa longue recherche d'emploi ? Elle n'a pas fait attention à son image, soit. Mais elle n'est pas encore journaliste TV ou présentatrice vedette, que je sache. On ne peut donc pas lui demander la lune. Elle ne peut donc tout maitriser pour son jeune âge.

Peut être est elle experte en communication écrite ? en communication web ? en organisation d'évènements, de salons, etc ? en gestion de crise ? en communication interne ? en publicité ?

Pour revenir sur le sujet, ceux qui parlent des classements dans les magazines me font rire. Vous gobez vraiment tout. Savez-vous que c'est du copinage et gros sous distribués aux magazines ? On dirait des moutons qui suivent une invention marketing LOL

Enfin, pour les écoles, l'important finalement n'est pas tant le nom de l'école, mais LES STAGES dans lesquels vous avez de l'expérience qui intéressent votre futur employeur !

Vous pouvez être sortis des soit-disant meilleures écoles de commerce,
si vous n'avez pas d'expérience dans le domaine dont j'ai besoin, pourquoi je vous prendrais, et si en plus vous me coutez plus cher qu'un autre ?

D'autre part, en ayant tapé le nom de certaines grandes écoles, on découvre les vrais taux de chômage des récentes promotions (crise oblige) à travers les témoignages d'anciens élèves dans des forums, très déçus forcément.

Enfin, pour le marketing ou la communication, le vrai problème est le système des stagiaires dont les entreprises abusent : des cerveaux à bon marché, une manne qui se renouvelle chaque année, la cerise sur le gâteau : elles sont belles, intelligentes et jeunes. (idem pour les garçons)

Remarques : il parait que dans les autres pays, ce système des stagiaires n'existe pas !

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !