Trouver une chambre chez une personne âgée



Vous démarrez des études et cherchez une chambre (pas trop chère) ? Vous n'avez pas envie d'être seul mais la colocation n'est pas pour vous ? Pensez aux formules de "logement intergénérationnel". Une chambre chez un senior en échange d'une présence ou de quelques services.





Les seniors ont besoin d'une présence, les étudiants d'une chambre

Trouver une chambre chez une personne âgée
L'idée de ce type de formule vient de Barcelone en Espagne. Au départ, un constat : de plus en plus de personnes âgées souffrent de solitude. Faute d'une présence sécurisante à leurs côtés, parfois seulement la nuit, beaucoup doivent quitter à contre-coeur leur domicile qui, par ailleurs, peut être assez spacieux. Côté étudiant, pas la peine de redire la pénurie de logements et la difficulté à trouver une chambre à un prix abordable.

Des associations ont donc eu l'idée de mettre en lien seniors et juniors. L'une des première créées en France en 2004 est PariSolidaire (www.leparisolidaire.fr Comme son nom l'indique, elle concerne la capitale mais d'autres se sont créées dans de nombreuses villes de province (Lyon, Rennes, Lille, Montpellier, Nantes, Nancy...).
Autre association, Ensemble2generations propose de nombreux logements en Ile-de-France mais peut fournir des contacts en province. D'inspiration chrétienne, elle est ouverte à tous. Sur Lyon, vous pouvez essayer Esdes Services inter-générations
Pour trouver une association dans votre ville, consultez le réseau COSI www.reseau-cosi.com

Comment ça marche ?

Trouver une chambre chez une personne âgée
Etudiant en recherche de chambre et retraités adhèrent à l'association (150 à 300 euros de cotisation annuelle pour les étudiants). Chacun dit exactement ce qu'il recherche. Et qui il est. Vous devez bien sûr remplir un dossier précisant votre âge, vos études, si vous avez un moyen de locomotion, si vous êtes fumeur, si vous préférez être hébergé par un homme, une femme, un couple, et surtout, dire quelles sont vos motivations et quels types de services vous êtes prêts à rendre : une présence chaque nuit de la semaine ? Les repas du soir avec votre logeur ? Des petits services dans la maison ? La personne âgée, elle, dit ce qui l'arrangerait.

Les formules sont diverses. Parfois c'est une simple présence contre un loyer modique (environ 350 euros mensuels), d'autres fois, une demande de compagnie en soirée ou de petits services (la chambre peut alors être mise à disposition gratuitement).

La convivialité et la solidarité entre générations

Trouver une chambre chez une personne âgée
Ensuite, l'association essaye de mettre en lien chaque senior avec le junior qui convient. La sélection est rigoureuse : ce type d'association ne cherche pas à faire du chiffre, comme une agence immobilière, mais à former de bons tandems. Le jeune et le retraité signent une convention précisant bien ce à quoi chacun s'engage. Horaires, services, tarifs, et surtout état d'esprit. Les valeurs de convivialité et de solidarité sont primordiales. Vous devez absolument les partager si vous voulez trouver ce type d'hébergement.

Quand rechercher une chambre chez un senior ?

Trouver une chambre chez une personne âgée
Ne postulez pour ce type de logement que si vous adhérez donc à l'esprit de l'association. C'est tout bête, mais mieux vaut aimer les personnes âgées, en tout cas avoir un désir de contact. Ne pas considérer votre hébergeur comme un simple "proprio", mais comme une personne à qui vous accordez un peu d'attention. "Nous prenons pour modèle la relation grands-parents/petits-enfants", disent les créatrices de PariSolidaire.

En même temps, on ne vous demande pas de remplacer les professionnels qui s'occupent des soins de la personne ou de l'aide ménagère. L'association contrôle aussi la qualité de l'accueil offert par la personne âgée : la chambre de l'étudiant doit être indépendante, fermer à clé, être bien chauffée, disposer d'une prise pour l'ordinateur et d'une table de travail.

Pour tester vos motivations, on vous demande souvent si vous avez des activités associatives, ce qui est un bon point (les étudiants en médecine ou en social sont aussi appréciés). Mais ne mentez pas, soyez vous-même : vous pouvez tout simplement dire que vous aimeriez retrouver le contact que vous aviez avec votre grand-mère, que vous ne savez pas faire la cuisine mais aimez beaucoup jouer aux cartes, etc. Si vous êtes fumeur dites-le tout simplement (il y a des seniors qui fument aussi !), et si vous êtes dans une année à concours qui ne vous laisse que peu de temps pour discuter le soir dites-le également. La réussite de la formule vient en effet de la bonne sélection des étudiants et des personnes âgées... Trouvez la grand-mère ou le grand-père qu'il vous faut !


Vendredi 7 Juin 2013

Permis de conduire | Logement | Loisirs | Cabine d'essayage | Conso