The Social Network : Facebook, un monde impitoyable ?


Sorti le 13 octobre 2010, le film de David Fincher, "The Social Network", retrace l'aventure de la création de Facebook, en 2004 à Harvard, par Mark Zuckerberg, aujourd'hui PDG milliardaire de 26 ans.





Le créateur de Facebook, interprété par Jesse Eisenberg.
Le créateur de Facebook, interprété par Jesse Eisenberg.
"Voyou, génie, traître, milliardaire". C'est le slogan de l'une des affiches du film, provocateur mais résumant assez bien le portrait qu'il brosse de Mark, le créateur du "social network", tout en ombres et lumières.
C'est à Harvard que tout commence, dans l'université américaine huppée où en 2004, un étudiant plaqué par sa petite amie, style ado attardé, se venge en piratant la base de données de l'université, au départ pour élire la fille la plus canon. Le voyou se pique au jeu et son côté geek l'entraîne toujours plus loin, à un rythme fou que le film rend parfaitement avec des dialogues mitraillettes (préférez cependant la VO) et des rebondissements plutôt bien amenés.

On est captivé du début à la fin, d'autant plus que le génie ne craint pas au passage de subtiliser l'idée de réseau des frères Winklevoss, et d'écarter son ami de la première heure pour faire rentrer de gros investisseurs dans l'entreprise Facebook. Le programmateur génial se mue alors en boss impitoyable, car "business is business" et le milliardaire pointe déjà son nez malgré les poursuites en justice des amis devenus ennemis.


L'argent, la prouesse technique, et la volonté de puissance

Et le plus fascinant, c'est que tout ceci est en grande partie vrai, le scenario du film étant adapté du livre de Ben Mezrich, "The accidental Billionaires" (en français "La revanche d'un solitaire"), qui avait lui-même enquêté auprès des amis (écartés) de la première heure.

Certes, "The Social Network" ne dresse pas le procès de Facebook en remettant par exemple en question les atteintes aux libertés ou à la vie privée. Il reste sur l'histoire de ses fondateurs, qui suffit d'ailleurs à mettre de l'eau au moulin de tous les adversaires du réseau. "ça m'a dégoûté, je me suis désinscrite", dit Marine, 18 ans, en sortant de la salle.

Plus profondément, le film donne à réfléchir de façon assez subtile aux motivations des divers protagonistes de la belle aventure : le gain et l'argent clairement pour les uns, le challenge technique pour d'autres, et pour Mark, cet étrange et bien réel appétit de puissance que l'on voit se déployer au fur et à mesure que le réseau gagne d'inscrits, d'universités, de pays... Et si cette volonté de puissance (et de domination) était le poison qui pourrait, un jour, contaminer tout le réseau ?


Lundi 18 Octobre 2010

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !