Témoignage : j'avais 22 ans la nuit où le mur de Berlin est tombé


Ils avaient 18, 20 ou 25 ans en 1989, et se trouvaient à Berlin quand le mur est tombé. Pour recueillir leurs témoignages, l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) a lancé un appel et organisé un concours. Extraits des témoignages gagnants.





La nuit où le Mur est tombé

Témoignage : j'avais 22 ans la nuit où le mur de Berlin est tombé
"J’avais 22 ans et j’étais à Berlin Ouest au début de l’automne 1989 comme assistante de français dans un lycée. Un professeur français m’avait proposé un sujet de thèse : " Berlin comme espace poétique : les rues, les bâtiments, les ponts… " Curieusement, même si le sujet m’effrayait, l’idée m’avait servi de fil rouge dans ma découverte des deux facettes de la ville. J’avais obtenu un laissez-passer pour effectuer des recherches dans les bibliothèques de Berlin-Est et après mes cours, je franchissais quotidiennement la frontière à Friedrichstrasse. Je déjeunais d’une soupe aux lentilles dans une baraque de l’Alexanderplatz et à 20 h, j’allais au théâtre pour découvrir les pièces, trop rapidement étudiées pendant ma scolarité.

Ce soir-là, j’allais au Staatsoper voir un opéra de Wagner, soit trois heures plus l’entracte. Il fallait franchir la frontière avant minuit pour ne pas me faire arrêter. Mais arrivée au poste-frontière, devant cette foule si dense je compris que minuit allait sonner me réservant un sort peu enviable, telle Cendrillon. Alors j’ai tendu mon passeport au policier est-allemand avec une mine suffisamment expressive pour qu’il me laisse emprunter l’entrée des diplomates et j’ai passé la frontière avec le sentiment de l’avoir échappé belle.
Le lendemain matin, j’ai compris que les visiteurs de l’Est massés dans la nuit avaient ouvert le Mur. On peut donc être au cœur même de l’événement et ne pas en saisir toute la portée. J’avais ainsi vécu un moment fort tout en craignant pour ma propre liberté. Par la suite, Berlin fut envahie par les curieux de l’Histoire qui s’emparaient des morceaux du Mur comme autant de souvenirs de vacances."
Yvana Bluteau

Merci mes parents pour votre confiance

Témoignage : j'avais 22 ans la nuit où le mur de Berlin est tombé
"Juin 1989 : je passe mon Bac, sans problème. Je suis amoureuse de la langue allemande, sa littérature, sa société mille fois plus libérale que la société française au même âge. Le Bac en poche, je pars un an dans le cadre d'un programme d'échange. Je vivrai de septembre 89 à juillet 90 dans une famille allemande, et serai scolarisée dans un lycée allemand. Pas facile, je viens d'une famille de résistants normands ...
Que personne n'ose venir me dire que l'Allemagne n'est pas un pays assez éloigné pour vivre une expérience culturelle différente !!! J'ai aimé mes familles d'accueil, j'ai "lutté" pour survivre dans ce pays, j'ai tout découvert ...  Cette expérience m'a propulsée dans la vie. Merci à vous mes voisins !!

Un matin de novembre 89, alors que j'arrivais au lycée de Herdecke ou j'étais scolarisée, ma meilleure amie Nicole, me dit : "t'as vu la frontière est ouverte !!" Son émotion fébrile était visible mais je m'obstinais à ne pas comprendre, car je n'avais jamais perçu à quel point cette douleur était véhiculée par chaque citoyen Allemand de l'Ouest (de l'époque). "Quelle frontière ?" " Welche Grenze ? Was ist mit Dir los ? Verstehe ich nicht" ai-je répondu ? Notre époque oublie parfois à quel point la nouvelle était inattendue ... voire inacceptable ! (...)
J'ai passé 48 heures après cette conversation, rivée au poste de TV qui n'arrêtait plus de transmettre les larmes de joie, les passages des "Ossies", les bras ouverts des "Wessies", les images d'Honecker, les images de la pression des visages contre les barbelés des Ambassades en République Tchèque, Hongrie. Je n'oublierai jamais, j'avais 17 ans ... et avais grandi comme toute ma génération dans la propagande de la Guerre Froide."...
Servane Gandais

Brandebourg : une chanson de Myriam Kastner

Un café dans Berlin
Lisa attend
C’est un jour de novembre 89

Elle relit le journal
Ce message dedans
D' un certain Peter, un revenant ....

" Tu t' appelais lisa
J ' suis passé le premier
Tu devais me rejoindre
On devait, on devait…

Je s’rai demain 10 h
Au Café Kranzler
J’espère tu me reconnaîtras …

Brandebourg
j' t'ai cherché dans la foule
L’autre jour
Quand le mur est tombé

Brandebourg
j' t'ai cherché dans la foule
L’autre jour
Je ne t’ai pas trouvé ”

Un café dans Berlin
Lisa attend
Un peu paumée, un peu à l’ouest

Elle ne sait plus très bien
Qui elle attend
C’est sûr, il va venir s’asseoir
20 ans plus tard….

Brandebourg
J' t'ai cherché dans la foule
L’autre jour
Quand le mur est tombé

Brandebourg
J' t'ai cherché dans la foule
L’autre jour
Ta photo accrochée ...

Musique et texte : Myriam Kastner. Ecouter la chanson Brandebourg

Les autres témoignages recueillis par l'Ofaj

Ces témoignages et tous ceux qui ont participé à ce concours, sont à découvrir sur le site de l'Office franco-allemand pour la jeunesse : www.murdeberlin-ofaj.org
Vous pourrez y trouver notamment des témoignages en allemand et aussi la liste des manifestations pour la célébration du 20ème anniversaire de la chute du mur de Berlin.

Lire aussi notre article expliquant le concours de témoignages sur la chute du mur .


Lundi 9 Novembre 2009

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Albert Stoffer le 19/10/2010 22:19
Texte extremement interessant -

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !