Sexe : Sommes-nous prêts ?


Tags : sexualité

"Pourquoi attendre puisque nous nous aimons ? ", "Nous sommes très amoureux, mais nous avons peur d'aller trop vite et de tout gâcher", "Je ne me sens pas prête"...
Toutes ces réflexions, bien courantes, posent la question de la place des relations physiques en amour. Etre prêt, pas prêt, pourquoi se pose-t-on ces questions et quel sens cela peut-il avoir ?




Sexe : Sommes-nous prêts ?
On pourrait s'étonner en effet de ces hésitations à notre époque : à en croire les films, les articles de journaux et parfois les confidences de certains, les relations physiques seraient presque banales. Pourquoi se priver de ce plaisir, alors que l'évolution des mentalités nous a libérés de culpabilités mal placées ?
Sans doute parce que le rapprochement des corps n'est pas si anodin, et qu'il reste toujours impressionnant.


Engager son corps, c'est s'engager soi-même

Pas si simple de donner son corps... Se dévoiler, se mettre à nu devant l'autre... toute une aventure. Dans ces gestes déjà, je me rends vulnérable, je m'expose à l'autre, à son regard. Et puis dans les rapports sexuels, j'engage une part de mon intimité et celle aussi de mon ou de ma partenaire. "Je ne pensais pas que cela avait un retentissement si fort, témoigne Blandine, 21 ans. J'ai dit oui à mon ami, un peu pour braver mes parents, mais cela m'a bouleversé. C'était si fort"...
L'expression "se donner" ou "donner son corps" qu'on emploie souvent pour parler des relations physiques dit bien cela : une relation sexuelle n'est jamais banale, ni négligeable. Elle engage et marque au plus profond une part de nous-mêmes. Ce qui explique qu'on puisse être blessé ou blessé l'autre à mort. "C'est dur d'être abandonné quand on s'est donné jusqu'au bout", disait une fille.

Un acte aux multiples conséquences

Et puis, tout bêtement, l'acte sexuel peut avoir de multiples conséquences, positives et négatives. Faire l'amour peut être source de joie, de plaisir, de liberté. Cela peut renforcer l'amour d'un homme et d'une femme, leur permettre d'exprimer leur tendresse, leur désir de lier leurs vies, d'unir leurs corps, de ne faire plus qu'un.
C'est l'acte sexuel qui permet de donner la vie, de concevoir un enfant : il ne faut pas l'oublier même si des moyens de contraception permettent d'éviter une grossesse. Un oubli, une maladresse, rappellent parfois cruellement à certains couples, à certaines femmes qu'ils ont agi trop vite, "sans réfléchir", sans penser à la responsabilité qu'ils prenaient.
Les rapports sexuels peuvent aussi transmettre virus et bactéries, surtout si l'on a des partenaires multiples. Les maladies sexuellement transmissibles (parmi lesquelles le SIDA) sont hélas en augmentation, signes que beaucoup s'engagent dans des rapports sexuels sans être vraiment responsables de leurs actes.

Un acte qui engage un ou une autre que moi

N'oublions pas en effet, que dans une relation il y a deux personnes. En m'engageant, j'engage aussi un ou une autre. Cet acte n'est pas seulement plein de conséquences pour moi, mais aussi pour lui, pour elle. Et je peux être prêt, mais peut-être pas lui ou elle. Dois-je en tenir compte, l'attendre, ou suivre mon désir ? Dois-je penser pour moi seul(e) ou déjà pour deux ? Tout dépend en effet ce que l'on attend de cette relation sexuelle : un plaisir immédiat et purement personnel, ou un pas importante dans une relation amoureuse et la fondation d'un couple ? Encore une question importante à se poser.

Lundi 11 Février 2013

Qu'en pensez-vous ?

Psycho | Corps et sexualité | Amour | Couple | Un bébé ? | Addictions










Vos articles préférés !

S'abonner à la newsletter gratuite




Découvrir le cycle féminin : un guide "spécial débutantes" à télécharger pour apprendre à mieux vous connaître et observer vos signes de fertilité. Un bon complément à nos articles. (cliquez sur l'image pour accéder au fichier)