Se connaître pour bien s'orienter



Pour bien t'orienter après le bac, avant de choisir une école ou une fac, connais-toi toi-même ! C'est le conseil de Muriel Derhy, coach scolaire, qui vous propose de vous poser trois grandes questions... pour faire un choix personnel qui vous corresponde.




Se connaître pour bien s'orienter
Depuis des années, vous avez une voie toute tracée : du CP à la seconde, votre parcours est fait d'interros et de passages en classes supérieures successifs.
Puis, premier choix à faire : 1ère S, littéraire ou économie ? On se pose la question, quelques minutes (quelques heures ?) : qu'est-ce que je préfère ? Les maths, l'économie, le français ou serait-ce juste une question de compétences ?

L'année du bac : une échéance qui arrive vite mais aussi un choix cornélien à faire : que faire de ma vie ? Vers quelles études s'orienter ? Aujourd'hui, je suis préoccupé par les fêtes, les copains, le bac à obtenir et on me demande, en quelques mois, de prendre une décision dont va découler tout mon avenir ? Au secours !!

Pas de panique, voici quelques conseils.

1. Quel type d'élève êtes-vous ?

Se connaître pour bien s'orienter
Avant même de se lancer dans l'annuaire, très épais, des métiers qui existent et de leurs lieux d'enseignement, un domaine est à explorer impérativement : VOUS.

Tout au long de votre scolarité, vous avez pu repérer votre façon d'étudier :

- Etes-vous autonome ? Vous travaillez sérieusement que vous ayez des contrôles ou non ? Ce qui vous motive, c'est l'envie d'apprendre, d'avancer et de réussir, peu importe la quantité de travail ou le rythme ? vous êtes un "tout terrain" : les facs, les prépas, les écoles, les IUT, tout cela peut vous convenir !

- Vous avez besoin d'être encadré par des profs qui sont proches de vous et disponibles, pour travailler régulièrement vous avez besoin de contrôles continus ? Vous aimez étudier des matières qui vous "inspirent", qui ont un sens pour vous ! Vous voulez entrer tout de suite dans le vif du sujet, sans perdre de temps avec des matières plus généralistes. Une école spécialisée, un BTS ou un IUT seront plus adaptés.

Et pourquoi pas, des études en alternance... qui présentent un double avantage :
- vous avez, dès la première année, une vision concrète du métier par le fait que vous travaillez déjà en entreprise en parallèle des études.
- vous avez la possibilité d'avoir une aide financière conséquente pour poursuivre les études dont vous rêvez, puisque c'est l’entreprise qui règle la scolarité et vous rémunère comme apprenti.
Il y a quelques années, on  considérait ce système comme celui de la "dernière chance". Aujourd'hui le fait de pouvoir mettre un pied en entreprise tout en ayant une formation théorique assortie d’une rémunération une voie royale de plus en plus recherchée.

Ce questionnement sur votre profil d'élèves vous permettra de choisir le style d'études qui vous ira le mieux et où vous réussirez le plus facilement.

2. Quelles sont mes qualités, mes acquis, mes manques ?

Se connaître pour bien s'orienter
Imaginez-vous dans la peau d'un aventurier : vous voulez traverser la jungle amazonienne, que faites-vous ? Vous y allez comme vous êtes ou alors vous vous préparez ?

Evidemment, vous allez "shaker" vos capacités physiques, et ce dont vous avez besoin pour atteindre votre objectif…

La jungle amazonienne représente votre vie professionnelle : la meilleure façon d’atteindre votre but est de savoir ce dont vous êtes capable ; quels sont vos atouts, vos faiblesses, comment les diminuer, vos limites, comment les repousser. Les notes de vos bulletins ne permettent pas toujours de repérer cela, elles peuvent même vous décourager. Par exemple, les résultats scolaires n'indiquent pas si l'on est créatif, doué pour la négociation ou que l'on communique bien avec les autres. Or c'est en repérant ce genre de talents que l'on peut savoir si l'on sera à l'aise dans tel ou tel métier.

Jean-Baptiste a repéré en lui un goût pour le concret, la manipulation des objets et le bricolage. Il et plutôt attiré par la technologie, les grandes réalisations comme le pont de Millau le font rêver. Cela lui donne l'envie de se diriger vers une formation d'ingénieur, même si ses notes en maths ne sont pas excellentes.

Ce n'est pas toujours facile, quand on est au lycée, de sortir des appréciations scolaires pour voir ses points forts. C'est pourquoi on peut faire appel à un coach spécialisé pour être accompagné dans cette introspection si nécessaire ! Pensez-y…Vous pourrez ainsi démarrer vos études, préparé à tous les obstacles éventuels, avec moins de stress et plus de confiance en vous.

3. Quel est mon projet de vie personnelle ?

Se connaître pour bien s'orienter
Trop souvent obnubilés par le choix d'une école ou d'un diplôme, beaucoup de jeune oublient de se poser cette question toute simple mais pourtant primordiale. Comment vous voyez-vous dans dix ans ?

Qu'attendez-vous de votre  métier ? Quelles sont vos motivations ?
  • Qu'il vous apporte un niveau de vie plus ou moins élevé en fonction de vos désirs ?
  • Qu'il vous permette de vivre votre passion : faire ce que vous aimez et pouvoir gagner votre vie avec cela : le rêve !
  • Qu'il vous permette de vous dépasser, quitte à sacrifier tout le reste : êtes- vous prêts à cela ?

On peut se poser encore d'autres questions :
  • Je me vois plutôt indépendant ou salarié ? (Auriez-vous les capacités à vous gérer seul, ou préféreriez-vous travailler en équipe ?)
  • Quelle place aura le travail dans ma vie : je le vois juste comme un gagne-pain pour moi et ma famille future ? Ou mon épanouissement passe-t-il par ma réussite professionnelle ?
  • Finalement : pour qui vais-je choisir telle ou telle voie ? Pour faire comme les copains ? Pour mes parents ? Pour avoir un métier socialement bien considéré ?
Se poser ces questions aide à se projeter dans l'avenir, et même si l'on ne sait pas toujours y répondre, cela permet peu à peu de prendre en main son choix. C'est VOTRE avenir qui est en jeu : pas celui de vos copains ou de vos parents ! Vouloir réussir sa vie, c'est vouloir être heureux et faire ses propres choix, non ?

Cependant, sachez que l'erreur est humaine : si malgré toutes vos réflexions, vous vous apercevez que vous avez choisi la mauvaise orientation, ce ne sera pas forcément un échec. En tout cas rien d'irréversible : de plus en plus, les établissements multiplient les passerelles, les équivalences et les possibilités de réorientation.

Lisez aussi tous nos autres articles sur l'orientation postbac et bonne route !

A propos de l'auteur

Muriel Derhy est coach scolaire et parentale.
 
Elle accompagne les lycéens en vue d'une réussite scolaire sans conflit ni stress, ainsi que leurs parents pour différents sujets personnels ou familiaux.

N'hésitez pas à la contacter pour bénéficier de ses services de coaching scolaire (en région parisienne) : mderhy26@gmail.com tél. :06.62.48.04.14

Jeudi 2 Janvier 2014
Muriel Derhy

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Mélissa le 24/06/2014 20:57
Il est nécessaire de se connaître pour faire un choix d'études , de carrière.
Il manque cependant l'encadrement nécessaire pour guider les jeunes et moins jeunes dans ce choix.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cerner son profil | Bâtir son projet pro | Métiers qui recrutent | Métiers à découvrir | Métiers passion | Expériences de jeunes pros | Sans formation ?