S'orienter après un bac STG



Vous préparez un bac techno en sciences et technologies de la gestion (STG). Tous les métiers du tertiaire vous sont donc en principe ouverts. Encore faut-il choisir la filière qui correspond le mieux à vos goûts et à votre profil.




S'orienter après un bac STG
La première erreur, à éviter, serait d'arrêter les études pour commencer à chercher un emploi.

Un bac techno n'est pas un bac professionnel : vous n'avez pas encore fait de stage assez long en entreprise, et même si vous avez étudié plusieurs matières professionnelles (comme la comptabilité ou la gestion), vous n'avez pas encore acquis de compétences assez précises pour être opérationnels du jour au lendemain.

BTS ou un DUT : des études professionnalisantes

Si vous êtes pressé de travailler, passez plutôt par des études postbac professionnalisantes pour acquérir ces compétences : par exemple un bac+2 du type BTS ou DUT. C'est d'ailleurs l'orientation choisie par 85% des bacheliers STG. Des filières bâties quasiment "sur-mesures" et dans lesquelles ils réussissent bien : 75% des STG décrochent leur BTS et 65% leur DUT. D'autre part à partir de 2013-2014, les bacheliers technologiques seront prioritaires (sur les bacheliers généraux) en IUT.
 
Comment choisir son BTS ou son DUT ?
Un bon nombre de lycéens choisissent de poursuivre dans leur spécialité de bac. Par exemple de faire un BTS CGO (comptabilité et gestion des organisations) s'ils ont fait "comptabilité et finance d'entreprise" comme spécialité. C'est un bon choix si la filière correspond à vos goûts et à votre projet professionnel.
Vous n'êtes en effet pas du tout obligé de poursuivre dans la même spécialité si elle ne vous plait pas vraiment. Dans ce cas, interrogez-vous sur vos qualités (scolaires et humaines) et votre caractère. Exemple : Vincent a préparé un bac STG  spécialité comptabilité et finance d'entreprise, mais ses expériences de job d'été dans la vente ont révélé son goût pour le contact avec la clientèle. Il choisit donc de postuler pour un BTS Négociation relations clients et un DUT techniques de commercialisation.

Prenez donc le temps de découvrir les différents BTS commerciaux et du tertiaire, ainsi que les DUT, moins nombreux. Un secteur professionnel vous attire-t-il plus particulièrement ? La banque ? Dans ce cas, visez directement le BTS banque. Il existe aussi un BTS assurances et un BTS Professions immobilières, qui offrent tous d'excellents débouchés car leur contenu a été conçu pour répondre aux besoins des entreprises. Le fait d'avoir réalisé un stage dans le secteur vous aidera bien sûr à vous décider.
Votre projet professionnel est encore flou ? Choisissez un BTS ou un DUT assez généraliste, comme le BTS management des unités commerciales (MUC), ou le DUT gestion des entreprises et des administrations (GEA).

Savoir présenter sa candidature : Plus vous aurez réfléchi à ce qui vous convient, mieux vous remplirez votre dossier de candidature. Car l'entrée en BTS et en DUT est sélective, rappelons-le. Il faut donc expliquer dans une lettre de motivation pourquoi vous voulez préparer ce diplôme. Si vous vous êtes posé en amont les bonnes questions (quel est mon projet professionnel ? Quelles sont mes qualités ? Quelles ont été mes expériences en la matière?), les arguments viendront tout seuls et vous aurez plus de chances d'être admis.

Avantages et inconvénients des bac+2 : Le gros avantage est que vous avez à la sortie une double carte : vous pouvez commencer à travailler, mais vous pouvez aussi poursuivre des études. Vous pouvez en effet tenter d'entrer dans une école spécialisée, une université (BTS ou DUT sont des diplômes d'Etat) ou même une grande école par la voie des admissions parallèles (par exemple le concours Passerelle pour les écoles de commerce).
Les inconvénients sont minimes, mais il faut savoir bien sûr qu'avec un bac+2/3, on n'entre pas sur le marché du travail au niveau cadre, mais technicien supérieur. D'autre part les poursuites d'études sont réservées aux meilleurs.

Mais vous avez d'autres possibilités que les BTS ou les DUT.

Les classes prépas aux grandes écoles

S'orienter après un bac STG
Non les fameuses classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) ne sont pas réservées aux bacheliers des séries générales (même s'ils sont plus nombreux à y entrer) !

Les STG peuvent accéder aux prépas de la filière économique et commerciale, où une quarantaine de classes leur sont réservées en France (les L, ES et S ne peuvent y aller) : c'est la voie ECT (t pour technologique). Ces classes sont proposées par des lycées français publics ou privés. On y prépare en deux ans les concours d'entrée dans les grandes écoles de commerce sur des épreuves spécifiques.

L'entrée est bien sûr sélective : ces classes prépas sont réservées aux meilleurs élèves de STG, mais une fois admis, 91% réussissent un concours. Si vous êtes un bon élève de STG, c'est donc une orientation à envisager sérieusement. Avez-vous un bon dossier ? Vos enseignants sont les mieux placés pour vous répondre, et aussi pour vous conseiller sur les établissements à demander sur admission-postbac.fr
Il faut aussi se demander si l'on a le bon profil pour la prépa : en CPGE, le rythme est intense et le programme très scolaire. Il faut aimer l'étude et ne pas être trop pressé d'arriver dans le monde professionnel. Après les concours, si vous intégrez une grande école, il y a encore trois ans d'étude mais ensuite les débouchés sont alléchants.

L'université : gare à l'échec

S'orienter après un bac STG
L'université vous est ouverte puisque vous allez être bachelier. Attention toutefois : 60% des bacheliers STG qui arrivent en première année de licence (L1) ne passent jamais en deuxième année ! Et 27% seulement atteignent la licence. L'aventure ne vaut le coup d'être tentée que si vous êtes très bon au lycée dans les enseignement généraux (français, philo, histoire, langues) et que vous choisissez une discipline proche de votre champ de connaissances : économie-gestion, administration économique et sociale (AES), éventuellement le droit. Mais évitez absolument les lettres, l'histoire, la philo, l'art ou la psycho ou même les filières Staps ou médicales.

Avantages et inconvénient des facs :
L'université a d'abord l'avantage de ne pas faire de sélection à l'entrée, mais cela peut se révéler un inconvénient si l'on n'a pas le bon profil. Les frais d'inscription sont limités. D'autre part, on peut tout de même se professionnaliser rapidement à l'université au bout de deux ans en faisant une licence professionnelle, nouveau diplôme de niveau bac+3 inventé il y a quelques années et qui offre de bons débouchés si l 'on choisit bien sa spécialité. Vous pouvez par exemple faire deux ans de gestion, et faire ensuite une licence professionnelle banque, qui vous ouvre le même type de débouchés que le BTS banque. Cela permet de se spécialiser par étape, quand on ne sait pas encore ce qu'on veut faire en terminale. Enfin, pour ceux qui vont jusqu'au master (diplôme de niveau bac+5), il y a de bons débouchés vers des postes de cadres en entreprises ou dans la fonction publique comme le montrent les dernières enquêtes.

L'inconvénient réside uniquement dans la difficulté des études. Les cours magistraux donnés dans des amphis devant des centaines d'étudiants sont souvent théoriques et ardus. La présence en cours n'est d'ailleurs pas contrôlée et l'absentéisme est une grosse tentation. Il faut fournir un gros travail personnel pour réussir ses examens et l'on est peu encadré et aidé si l'on a des difficultés malgré quelques innovations du plan "Réussir en licence". Vous risquez donc  d'échouer et de vous retrouver au bout d'un, deux ou trois ans à la fois sans diplôme et sans compétences professionnelles.


Les écoles spécialisées : hôtellerie, tourisme, arts

S'orienter après un bac STG
Certaines écoles spécialisées vous proposent d'entrer juste après le bac, en général sur concours : écoles d'hôtellerie, de tourisme, de communication, d'art, de mode, d'informatique, écoles du secteur social... Il faut parfois passer par une préparation privée (par exemple pour les écoles du secteur social). C'est une orientation qui peut être tout à fait adaptée si vous êtes sûr de vouloir travailler dans ce domaine. Il faut pour cela avoir réalisé des stages, rencontré des professionnels, enquêté sur les métiers à la sortie...

Attention : la plupart de ces écoles étant privées, mieux vaut se renseigner aussi sur la qualité du diplôme et des débouchés réels offerts à la sortie : méfiez-vous des écoles du secteur artistique, qui vous acceptent facilement après un concours "bidon" mais ne vous aideront pas à trouver du travail à la sortie. Mieux vaut choisir un "secteur qui recrute", comme l'hôtellerie ou les assurances, parfaitement adaptés à des bacheliers STG, et se méfier aussi des écoles de journalisme, de communication ou de mode. L'informatique offre aussi d'excellents débouchés.

Les écoles de commerce accessibles après bac

S'orienter après un bac STG
Un certain nombre d'écoles de commerce recrutent directement sur concours après le bac : des écoles de commerce en cinq ans comme l'Essca d'Angers, le Cesem de Reims, mais les concours d'entrée sont quasiment inaccessibles pour des bacheliers STG, car très sélectifs.

Des écoles de commerce en trois ans proposent des cursus pouvant mieux convenir à des STG : par exemple le réseau des Ecoles de gestion et de commerce (EGC) des chambres de commerce. Bien implantées en province, ces écoles vous forment pour des postes de cadres moyens en PME.
Des grandes écoles de commerce (en cinq ans) vous proposent aussi maintenant des cursus en trois ans débouchant sur un diplôme anglo-saxon, le bachelor

Avantages et inconvénients : Vous bénéficiez dès la première année d'un pédagogie active (projets, junior entreprise), moins scolaire qu'au lycée ou à la fac, vous faites des stages, vous êtes bien préparé à l'emploi en entreprise. Toutefois le gros inconvénient reste le coût de ces écoles, souvent très chères. D'autre part, le bachelor n'est pas un diplôme reconnu par l'Etat, il ne vous permet pas de poursuivre des études en fac en France et en Europe, contrairement à un BTS ou un DUT. N'oubliez donc pas que l'on peut tenter d'entrer dans ces écoles après un bac +2 en fac ou en IUT ou même un BTS, vous aboutirez à la même formation à moindre coût, et à partir du bac+3, beaucoup de parcours sont proposés en alternance.

Et l'alternance ?

S'orienter après un bac STG
C'est une excellente formule qui consiste à partager son temps entre une formation en école (ou lycée ou IUT ou fac), et un emploi en entreprise dans laquelle on est apprenti.
On peut préparer son BTS ou son DUT en apprentissage, et de plus en plus d'écoles spécialisées ou de commerce vous proposent cette formule pour tout ou une partie des études.

Avantages et inconvénients : l'entreprise paye votre formation, ce qui vous permet de faire des études gratuites (!) et vous gagnez même un petit pécule chaque mois. Le gros avantage est aussi que l'on acquiert une précieuse expérience professionnelle bien plus longue et formatrice qu'avec des stages, ce qui fait que l'on n'est pas sans expérience pour chercher son premier emploi. On peut d'ailleurs souvent être recruté par l'entreprise où l'on a été apprenti.

Toutefois, le rythme est exigeant car il faut à la fois assumer une vie d'étudiant (avec des examens à préparer) et une vie de travailleur salarié. Vous n'avez plus les vacances scolaires, et vous devez apprendre à gérer vos relations professionnelles, obéir à un supérieur, etc. Résultat : 20% des apprentis craquent au bout de trois mois. L'autre difficulté est souvent de trouver son entreprise, surtout si l'on veut faire un cursus en alternance dès la première année après bac.

Questions à se poser pour faire son choix

1/  Choisir de études longues ou courtes ? Etes-vous prêt à vous embarquer pour 2-3 ans, ou plutôt 5-6 ans d'études après le bac ? La réponse peut en effet vous guider. Si vous voulez une filière courte, faites un BTS ou un DUT : en deux ans, vous avez votre ticket d'entrée sur le marché du travail. Certains secteurs comme le BTP, la banque, la grande distribution recrutent beaucoup à ce niveau. Si vous êtes prêt à faire des études longues (5-6 ans), vous pouvez viser une école, la fac, une prépa, mais vous pouvez aussi choisir de passer par un bac+2 pour sécuriser votre parcours. Un DUT (qui permet davantage les poursuites d'études qu'un BTS) est un bon plan.

2/ Dans quel cadre d'étude serez-vous le plus motivé pour travailler ? Si vous avez besoin d'un cadre très scolaire (où l'on contrôle vos présences, votre travail), choisissez un BTS ou une prépa. Si vous recherchez une formation plus proche de l'entreprise, regardez du côté des DUT, des écoles de commerce et envisagez même l'alternance. En fac, vous n'aurez ni l'encadrement ni l'aspect professionnel mais de la liberté et peu de pression.

3/ Avez-vous un projet professionnel stabilisé ? Si oui, partez de votre projet pour envisager toutes les formations possibles et croisez cela avec les questions précédentes. Caroline par exemple vise le métier d'assistante RH. Elle a le choix entre un DUT de gestion, le BTS d'assistant manager ou assistant PME-PMI, ou un cursus généraliste en fac d'administration économique et sociale complété par une licence professionnelle. Comme elle sait qu'elle doit être encadrée pour travailler et ne souhaite pas dépendre financièrement de ses parents, elle postule pour les BTS en alternance.

Débouchés, lire :
La comptabilité, un secteur d'avenir qui chercher des experts

Mardi 11 Juin 2013

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Const le 21/03/2015 14:40
Peux t on travailler dans l art (ex école du Louvre )avec un bac stmg ?

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger







S'abonner à la newsletter gratuite










Guides à télécharger




















Un blog sur l'actu des débouchés

La plasturgie, encore une filière industrielle qui veut attirer les jeunes

Comme d'autres filières industrielles, la plasturgie souffre d'un manque d'attractivité alors que...




Recommandé par Reussirmavie.net
Des professionnels du coaching et de l'orientation :