Réussir ses études de psycho sans devenir dingue



La psychologie attire chaque année en licence des milliers d'étudiants qui échouent ou rament par manque de méthodes. Étudiante en master 2 et auteur d'un blog pour les étudiants en psycho, Clémence leur livre ici quelques conseils qui intéresseront aussi ceux qui envisagent de faire ce type d'études.




Quelles qualités faut-il pour réussir en fac de psycho ?

Photo : Dreamstime / Valériy Khromov
Photo : Dreamstime / Valériy Khromov
Clémence : "Les principales qualités sont d'être autonome, dynamique et empathique. Comme pour toutes les études à la fac, mieux vaut être indépendant et avoir une certaine discipline pour travailler seul, sans que les profs n'aient à le demander. On attend d'un étudiant un investissement dans son travail, une réflexion personnelle et un début de professionnalisme.

Pourquoi l'empathie? Je crois que c'est une des qualités indispensables à tout futur psychologue : cette capacité à se mettre à la place de l'autre.
Il ne faut pas oublier que lors de la sélection à la fin du master 1, la personnalité de l'étudiant joue un rôle important.

Une matière semble poser problème : les statistiques. On ignore souvent l'importance des maths en psycho...

Oui, beaucoup d'étudiants veulent faire psycho en pensant que la psychologie ressemble à la philosophie et que de ce fait ils seront confrontés à des études "littéraires".

Au contraire, en psychologie, on étudie la biologie, la pharmacologie, la neurologie et bien sûr les statistiques ! Les cours de statistiques ne représentent pas une grande difficulté en soi, mais beaucoup d'étudiants font un blocage avec cette matière et n'assistent pas aux cours, d'où leur échec.

L'anglais prend aussi de plus en plus d'importance au fil des années...

Effectivement, au cours des trois années de licence, la maîtrise de l'anglais n'est pas indispensable. Mais il le devient très vite en master 1 où la lecture d'articles scientifiques en anglais est indispensable pour préparer son mémoire de recherche. Bien comprendre l'anglais permet aussi d'assister à des conférences, des colloques, des séminaires de psychologie, qui sont le plus souvent animés par des anglophones.

A quels genres d'exercices les étudiants sont-ils confrontés ?

Réussir ses études de psycho sans devenir dingue
Ce qui est nouveau pour les étudiants, c'est de ne pas seulement apprendre leur cours par coeur, mais de se documenter, d'utiliser des références bibliographies, d'agrémenter eux-mêmes leur cours.

Le style des exercices varie énormément d'un prof à l'autre. En psycho, il n'y a plus de dissertation, mais on fait de plus en plus d'études de cas. D'autre part, pour les examens, dans la plupart des facs, on est évalué avec des QCM, des questionnaires à choix multiples.

En fin de 4ème année, il faut rédiger un mémoire de recherche, comment s'y prend-on ?

Généralement, pendant la quatrième année, les étudiants doivent réaliser un mémoire de recherche sous la direction d'un professeur. Selon les spécialités, le mémoire peut prendre différentes formes, soit une étude quantitative (tester une hypothèse sur un échantillon de personnes), soit une étude qualitative (on étude un ou plusieurs cas) ou encore on retrouve des réflexions théoriques.

Le mémoire demande beaucoup de temps et d'investissement, il compte pour beaucoup dans la sélection du passage en Master 2. Un point à ne pas négliger  !

L'entrée en master2 se fait sur dossier : ce sont finalement des études assez sélectives ?

Effectivement, les études de psychologie n'ont pas de concours d'entrée en première année mais sélectionnent les étudiants à la fin de la quatrième année. A la fin du Master1, sur des centaines d'étudiants, seul quelques dizaines seront admis à poursuivre soit un Master 2 professionnel, soit un Master 2 recherche.

Il faut également savoir qu'il est difficile de "redoubler" son Master 1, en effet, si un étudiant valide son année à au moins 10 de moyenne, il ne peut retenter un autre master de psychologie. Au final, beaucoup d'étudiants se retrouvent sans rien au bout de leurs quatre années !

Comment avez-vous fait pour garder votre motivation?

L'année de Master 1 est dure psychologiquement, les étudiants subissent beaucoup de pression et beaucoup abandonnent en cours d'année. Pour ma part, j'ai voulu abandonner plusieurs fois, mais grâce au soutien de mon entourage, j'ai toujours été boostée. C'est important aussi de s'accorder des pauses, des temps libres pour décompresser. Le sport peut être une bonne solution !"

Pour en savoir plus

Étudiante en Master 2 de Psychologie clinique, Clémence Grignon a créé le blog : http://etudepsychologie.com/

Elle y délivre de précieux conseils de méthodologie étudiante pour maximiser ses chances de réussite en psycho, et aussi des informations sur tous les masters accessibles, la sélection en master 2, etc

Propos recueillis par la rédaction

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par Nivek le 10/11/2012 15:05
Hey !

Je suis aussi en psycho', (en 1ère année) et donc cette petite interview m'est très précieuse ! :)
Ça me fou la pression, le fait qu'il y ait une rude sélection... De ce fait, ton site sur les études de psychologie, prend tout son sens, Jade !

Nivek


Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Orientation | Méthodes de travail | Vie étudiante | Paroles d'étudiant | Partir à l'étranger








S'abonner à la newsletter gratuite