Restauration rapide : des jobs en CDI dans toutes les régions




Les grandes enseignes de restauration rapide continuent à ouvrir des magasins et à recruter en masse : des jobs à temps partiel bien adaptés aux étudiants, mais aussi à tous ceux qui cherchent à s'intégrer sur le marché du travail en CDI et à se faire une première expérience.



Restauration rapide : des jobs en CDI dans toutes les régions
"Je cherchais un emploi pour financer mes études, j'ai trouvé un contrat de 15h par semaine dans un fast-food de ma ville, raconte Jonathan, 20 ans. Et en plus ils m'ont proposé un CDI ce qui est l'idéal car je peux rester plusieurs années si je veux et même y travailler l'été."

"Moi je me suis retrouvée sans diplôme après avoir échoué à mon bac pro commerce, témoigne Cindie. J'ai postulé chez Quick et ça a marché car ce qui compte ici, ce n'est pas le diplôme mais les compétences".

Bastien, lui, est entré directement chez McDonald comme manager de restaurant : "J'avais un BTS Management des unités commerciales (Muc) mais ce qui a compté surtout c'est que j'avais été équipier chez eux l'été trois années de suite"...

Les témoignages parlent d'eux-mêmes : ces jobs représentent pour certains jeunes de belles opportunités.

De gros avantages à prendre en compte

1/ Les offres d'emploi sont nombreuses et dans toutes les régions. Depuis plusieurs années, le plus gros recruteur en France n'est ni la SNCF ni Carrefour mais McDonald, le groupe Quick faisant aussi partie du top5. En 2014, McDo prévoit ainsi de recruter 28 000 personnes en CDI, et le groupe Quick 7200. Sans oublier KFC France (3800).
Les enseignes continuent en effet à ouvrir de nouveaux restaurants en France.

2/ La plupart des postes sont proposés en contrat à durée indéterminée (CDI), hormis les période de vacances scolaires. Un choix stratégique malin de la part de ces groupes qui s'expliquent par le gros turnover du personnel. Chaque année, des milliers d'étudiants choisissent en effet d'eux-mêmes d'arrêter leur job, et les places se libèrent tout naturellement pour d'autres embauches. Le CDI vous donne toutefois de la sécurité et une possibilité d'évoluer dans l'entreprise si vous le désirez.

3/ Les postes les moins qualifiés sont souvent des temps partiels de 15h à 30heures par semaine environ. C'est un avantage pour ceux qui veulent justement garder du temps en parallèle : pour faire des études, s'occuper de son bébé, ou poursuivre un autre projet... Les horaires sont souvent variables mais peuvent être calés au départ sur vos disponibilités. Autre avantage sur ces postes : en général, aucun diplôme n'est exigé, juste des qualités. Un bon tremplin pour ceux qui n'ont pas pu décrocher leur bac par exemple.

4/ Les possibilités d'évolution sont réelles, en tout cas vous recevez une formation et acquérez une expérience très appréciée sur un CV si vous recherchez ensuite un autre emploi à orientation commerciale ou dans l'accueil de la clientèle. Encore faut-il bien sûr avoir le profil qui convient pour ce type de jobs et de métiers.

Quels métiers ?

Globalement, les métiers sont les mêmes chez les grandes enseignes déjà citées. A la base, le poste le plus répandu est celui que les enseignes appellent "l'équipier(re)".

C'est le vendeur qui accueille le client en caisse et lui livre son menu hamburger-frites qu'il prépare en deux temps trois mouvements. Qualités à avoir : sens de l'accueil, amabilité, bonne présentation, rigueur et respect de l'hygiène, organisation et rapidité of course.

La vidéo de Pôle Emploi sur le métier d'équipier

A côté de ce poste d'équipier, celui qui recrute le plus, les enseignes proposent aussi d'autres postes : hôte ou hôtesse pour veiller à l'accueil et au confort des clients dans le restaurant, barista (pour servir les cafés), ou employé de maintenance...

Il est surtout conseillé de profiter des opportunités locales, ces postes étant moins nombreux et n'étant pas proposés partout.

En montant dans la hiérarchie, on trouve le manager, qui encadre un groupe de 10-15 équipiers. Chez Quick comme chez McDo, 70% des managers sont d'anciens équipiers, ce qui témoigne bien des réelles possibilités d'évolution pour ceux qui ont l'envie et les qualités. Les 30% qui restent sont recrutés à niveau bac+2 à bac+4 sur des formations variés qui peuvent aller de l'hôtellerie-restauration à la gestion, en passant par diverses formations commerciales.

Le manager encadre les équipiers, mais veille aussi au respect des normes d'hygiène et à la rentabilité du restaurant. Dynamisme, organisation, sens du contact et du travail d'équipe...

La vidéo de Pôle emploi sur le métier de manager

Selon la taille et l'affluence du magasin, il y a 2 à 4 managers par magasin et au-dessus d'eux... 1 directeur. Ce "manager en chef" est responsable des résultats financiers et du développement de son restaurant, ainsi que de la qualité de l'accueil et des repas servis.

Un beau poste à responsabilité qui peut lui-même évoluer vers un poste au siège, à Paris ou dans une grande ville.

Restauration rapide : de nouvelles pistes

De nouvelles enseignes ouvrent chaque année en France, soyez donc attentifs à ce qui pourrait se développer dans votre région.

Autre piste, les enseignes à mi-chemin entre le restaurant et le magasin comme la chaîne de magasins La Brioche dorée qui ne cesse de s'étendre en France et recrute des vendeurs.

"Je travaille à la Brioche Dorée 20h par semaine depuis 2 ans en parallèle de  la fac, témoigne Arthur sur le site de recrutement www.rejoinsbriochedoree.fr. C'est un bon moyen pour moi de gagner de l’argent pour payer mes études. Quand je suis arrivé, je n’avais jamais travaillé en restauration mais je me suis adapté très rapidement. L'ambiance est sympa et ma responsable adapte mon planning en fonction de mes heures de cours.

Je ne pense pas que j'en ferai mon métier mais j'apprends beaucoup et qui sait, c'est un grand Groupe, il y aura peut être pour moi une opportunité à la fin de mes études".

Rappelons en effet que les métiers de bouche et l'hôtellerie-restauration font partie des plus gros secteurs qui recrutent.


Comment postuler ?

En priorité sur les sites de recrutement des enseignes. Il faut en général créer son compte (comme sur un site emploi) et vous pouvez soit envoyer votre CV pour une candidature spontanée, soit consulter les offres d'emplois (par région, métier, type de contrat) et postuler en ligne.

Les grandes enseignes sont souvent aussi présentes sur les salons ou journées de recrutement. Vous pouvez alors donner votre CV et l'on vous rappelle ensuite... ou pas. Le secret pour être rappelé ? Tout simplement avoir fait bonne impression dans la manière de se présenter au recruteur. "On voit tout de suite si les gens ont les qualités ou pas", explique un membre du service ressources humaines du groupe Quick. Eh oui : le sourire, le goût du contact, l'amabilité et même, le dynamisme, cela se voit vite sur votre visage, le ton de votre voix, le rythme et le contenu de vos propos.

Alors, à vos marques : restauration rapide rime avec recrutement rapide. Sachez en profitez au bon moment !

Les sites emploi des enseignes :
www.mcdonalds.fr/emploi
http://recrute.quick.fr/
http://www.kfc-recrute.fr/

Dimanche 5 Janvier 2014

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par patrick le 04/12/2013 13:45
je cherche un travail rapide pendent le fete ...un travail polyvalent

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Jobs et stages | Réussir son CV | Chercher un emploi | Réussir son entretien d'embauche




Découvrez la première plateforme d'emploi aide soignante et recrutement infirmier