Rentrée 2010 : des classes pour décrocher un bac espagnol ou italien


A côté de l'Abibac, qui permet de préparer en même temps son baccalauréat et l'Abitur allemand, des lycées français ouvrent à la rentrée 2010 des classes de Bachibac ou d'Esabac pour préparer un bac espagnol ou italien. Intérêt : pouvoir poursuive ses études soit en France soit en Espagne ou en Italie.





Rentrée 2010 : des classes pour décrocher un bac espagnol ou italien
Le principe de ces trois cursus est le même : vous préparez simultanément dans un lycée français le baccalauréat délivré par la France et le diplôme de fin d'études secondaires d'un autre pays. Un double diplôme qui vous donne donc droit de poursuivre vos études universitaires en France ou dans le pays dont vous avez aussi le "bac" (ou son équivalent).

Jusqu'à présent, la France avait un tel accord avec l'Allemagne. Un certain nombre de lycées proposent donc déjà de préparer l'Abibac, qui permet de décrocher en fin de terminale à la fois le baccalauréat et l'Abitur, nom du diplôme qui sanctionne en Allemagne les études des lycéens. Le même système était expérimenté avec l'Italie dans quelques académies pour L'Esabac qui débouche, lui, sur le baccalauréat et "l'Esame di Stato" italien. Mais l'Espagne a également conclu un système identique avec la France et à la rentrée 2010, des lycées français ouvrent donc des classes de seconde et parfois de première pour préparer le Bachibac, qui permettra d'obtenir en fin de terminale le baccalauréat et le "bachillerato" espagnol. L'Esabac, lui, va être étendu et proposé dans 38 établissements.

Bachibac, Esabac, Abibac : comment ça marche ?

Le cursus débute en seconde. L'enseignement de la langue choisie (espagnol, ou italien ou allemand) fait alors l'objet de 4 heures au moins d'enseignement hebdomadaire, qui prend la place de la LV1. Il y a aussi trois heures d'histoire-géo dans la langue : cours, exercices, prise de notes, contrôles, tout se fait dans cette langue, pour permettre aux élèves de progresser à l'écrit et à l'oral. Quant aux programmes, ils sont également orientés par l'histoire et la géographie du pays étranger dont on prépare le bac. L'Espagne et l'Amérique latine sont par exemple à l'honneur dans les programmes du Bachibac.

En première et en terminale, le principe est le même :
- un programme spécifique d'histoire-géographie de 4 heures par semaine est enseigné dans la langue du pays (espagnol ou italien ou allemand).
- un programme de langue et de littérature de ce pays de 4 heures remplace les cours de LV1.
En tout, cela fait donc au moins 8 heures de cours qui ont lieu entièrement dans la langue étrangère étudiée. En première et en terminale, les programmes sont définis conjointement par les deux pays.

Pour obtenir leurs deux diplômes, les lycéens de terminale ne passent qu'un examen qui comprend : toutes les épreuves du baccalauréat prévues par leur section, excepté les deux matières d'histoire-géographie et de littérature (espagnole ou italienne ou allemande) qui comportent des épreuves spécifiques correspondant au programme étudié. Les notes obtenues dans ces deux matières conditionnent la réussite du diplôme étranger.

Le double bac pour qui ?

Ces classes sont donc accessibles à l'entrée en seconde ou éventuellement en première pour tous les élèves des bacs généraux (L, ES ou S). Pour y être admis, il faut présenter un dossier et une lettre de motivation en fin de troisième. Un bon niveau dans la langue envisagée est bien sûr exigé mais ces classes ne sont pas non plus réservées aux élèves bilingues ou à ceux qui auraient des racines familiales dans le pays partenaire. "Les élève doivent être capables d'atteindre le niveau B1 du cadre européen", indique le bulletin de l'Education nationale.

L'histoire-géographie et la littérature du pays doivent également vous intéresser et d'une façon générale sa culture, son mode de vie. Enfin, il ne faut pas se cacher que ces cursus représentent bien sûr un surcroît de travail : mieux vaut donc être à l'aise dans l'ensemble des matières, sans compter qu'un échec au baccalauréat français vous empêcherait de décrocher le diplôme étranger.

Et si un élève inscrit dans ces sections ne veut finalement pas présenter son Bachiba, ou son Abibac ? Pas de problème, il peut le décider en terminale au moment de l'inscription au bac. Il peut alors passer toutes les épreuves ordinaires de sa section.

En savoir plus sur les sections binationales


Vendredi 27 Août 2010

Qu'en pensez-vous ?

1.Posté par COLLINGSm Ttmothy le 09/02/2011 22:10
je suis originallement de la Grande Bretagnem, le Pays de Galles. Mantainent j'habite ici en France dans le Vaucluse et je voudrais recommencer mes etudes icim est ce que possible pour moi a faire quelle que chose avec vous meme une baccalureat serra ideal pour moi a la moment..

Merci,
Timothy Collings LLB, Dip LegPrac.

Nouveau commentaire :

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Vie perso | Réussir ses études | Projet professionnel | Métiers | Quel sens pour ma vie ? | Bons plans | Jobs et premier emploi | Actu | Nos sites partenaires | Les formations se présentent | Nos guides | Parents | Tests de connaissance de soi | Pub vidéo | liens | Club Réussir ma Vie



S'abonner à la newsletter gratuite



Guides à télécharger



Vos articles préférés !